" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Notre projet pour le palais Sarde

Publié le 28 Février 2014 par injey06

Dans le cadre de l'opération "10 inaugurations pour 10 projets", l'intervention de ce matin devant le palais Sarde.

« Aujourd’hui nous procédons à notre quatrième inauguration d’un projet que nous voulons mettre en œuvre. Ce projet concerne le palais Sarde et conjugue deux exigences.

La première rendre le palais Sarde aux Niçoises et Niçois. Superbe palais (1), devenu palais Royal au début du XIXème, préfecture depuis 1860, ce bâtiment est pour ainsi dire désert depuis 1983 date du départ des services de la préfecture au CADAM.

Depuis, il ne s’y passe plus grand-chose. Il y a les logements de fonction du Président du Conseil général et du Préfet, et le bâtiment est ouvert au public quelques jours par an.

Rendre une véritable destination publique à ce palais, le sortir du sommeil dans lequel il est plongé depuis 30 ans est pour nous une première exigence.

La seconde, c’est de doter la ville de Nice d’un Musée à vocation mondiale. Si Nice est déjà « riche » de ce point de vue, avec pour exemple le MAMAC, les musées Chagall, Matisse ou bien encore Chéret, il manque un musée qui renforce l’attractivité de notre ville.

Il y a assez de place au CADAM pour les logements de fonction du préfet ou du conseil général. Le palais Sarde doit porter une autre ambition et nous souhaitons lui faire jouer un rôle moteur pour notre ville.

L’espace existe, le lieu face à la mer est magnifique, et notre proposition est ambitieuse : à l’heure où, avec succès, le Louvre se prolonge à Lens ou à Dubaï nous portons la proposition du « Louvre à Nice », ici dans le Palais Sarde.

Robert INJEY

  1. Pour information la présentation du palais Sarde par la préfecture des AM. http://www.alpes-maritimes.gouv.fr/Alpes-Maritimes/Visite-du-palais-prefectoral/Visite-guidee/Plaquette-de-la-visite-guidee
Notre projet pour le palais Sarde
Commenter cet article