" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Bilan du second tour à Nice

Publié le 31 Mars 2014 par injey06

Le résultat du second tour à Nice est très loin de signifier un chèque en blanc pour C. Estrosi.

Avec 48.62% le maire sortant n'obtient pas la majorité absolue dont il rêvait pour poursuivre tranquillement sa politique.

Malgré 6 mois d'inaugurations ininterrompues et une poussée de l'UMP au plan national, il ne progresse que de 2781 voix sur son score de 2008 et obtient au final le suffrage de 24,97% des inscrits (24,15% en 2008). Comme en 2008 il n'a le soutien effectif que de moins d'un électeur inscrit sur 4!

Ce résultat traduit une défiance à l'égard de la gestion Estrosi, (la dette, le choix de certains équipements comme le tunnel du tramway...).

Pour Patrick Allemand, se second tour marque un terrible échec. Avec 17.85% il réalise le plus mauvais score d'un candidat de gauche depuis le début du XXème siècle. Malgré la mobilisation de nouveaux électeurs, le report des voix d'électeurs d'autres candidats, il ne progresse entre les deux tours que de 2519 voix. A la sanction de la politique du gouvernement est venue s'ajouter la sanction de l'attitude de Patrick Allemand entre les deux tours. Celui-ci est disqualifié pour prétendre incarner le rassemblement de la gauche à Nice. A quelques mois des élections Régionales, les adhérents du Parti socialiste devront sérieusement s'interroger sur les raisons de l'échec et le bien fondé des choix politiques opérés localement et nationalement.

En ce moment sombre pour la gauche dans notre ville et notre pays, la construction d'une véritable alternative de gauche est plus que jamais d'actualité. Fort du soutien des 6178 électrices et électeurs qui nous ont accordé leur suffrage, avec les partenaires du Front de gauche et les colistiers de "Nice, l'Humain d'abord" nous allons nous atteler à innover pour poursuivre et amplifier ce que nous avons commencé à faire. Avec l'ambition de faire vivre, en dehors des séances du conseil municipal, une véritable opposition de gauche à la gestion de Christian Estrosi.

Robert INJEY

Commenter cet article

BARRIER 31/03/2014 21:55

Dans l'interrogation et le doute qui habitent l'ensemble des citoyens y compris niçois,
de grâce, Patrick Allemand n'a jamais incarné le rassemblement de la gauche depuis
fort longtemps et peut être jamais le PS. Mais le PS Niçois non plus, sauf une révolution
en son sein

Michel Abada 31/03/2014 13:03

Pour Patrick Allemand, il y a erreur. Ce n'est pas le plus mauvais score depuis le début du XX° siècle, comme il est écrit ici, mais le plus mauvais score pour la gauche depuis (au moins) la seconde guerre mondiale et même probablement avant.

Michel Abada 31/03/2014 13:09

Ah mince, j'avais cru qu'on parlait du début du XXI° siècle. S'il s'agit du début du XX° siècle, ce doit être à peu près ça.