" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Pouvoir d'achat et démocratie victimes de l'austérité

Publié le 2 Octobre 2014 par injey06

Pour le pouvoir d’achat c’est le matraquage, pour la démocratie c’est le démantèlement morceau après morceau.

Pouvoir d’achat : Lundi les coups sont portés par C. Estrosi au conseil municipal. C'est la facturation des activités périscolaires et c'est la hausse à venir des impôts locaux, via la réduction des abattements. Mardi et mercredi c’est au tour du duo infernal Hollande/Valls d’en remettre une couche dans le « tout austérité ». Redevance, essence, timbres… d'un côté ils augmentent tout et de l’autre ils réduisent le temps du congé parental ou bien encore la prime à la naissance pour le second enfant, qui va passer de 923 à 300 euros, sans parler du report d’un an de l’augmentation des petites retraites!

Estrosi-Hollande, c’est la double peine pour les niçoises et les niçois. Les deux faces d’une même politique qui vise à faire payer au plus grand nombre pour préserver les privilèges d’une caste d’actionnaires et autres rentiers.

Démocratie : Et comme si cela ne suffisait pas ils veulent réduire à peu de chose notre démocratie. Après le démantèlement de la démocratie locale, via la réforme territoriale avec la concentration des pouvoirs dans les mains de quelques potentats assistés d’une armée de technocrates, voilà que le gouvernement, dans la prochaine loi de finance (article 46), va supprimer l’envoi des professions de foi et des bulletins de vote ! C’est vrai pouvoir informer des citoyens en dehors des grands médias aux mains des grands groupes représente un danger….

Pour baisser le pouvoir d’achat ils invoquent le « coût du travail », pour imposer la réforme territoriale ou la suppression de l’envoi des professions de foi, ils invoquent aussi l’aspect financier, sans oser –pour l’instant- parler du « coût de la démocratie » .

Il est par contre une chose que les Hollande-Sarko-Valls et autres Estrosi, sans parler du clan le Pen, évitent de parler c’est du coût réel du capital. Dividendes, intérêt, cadeaux fiscaux, fraude fiscale, optimisation fiscale, fraude sociale des entreprises…. Ils sont là les milliards nécessaires à la relance sociale, à la transition écologique, à l'emploi, aux développement des services publics!

Commenter cet article

Justine de Réassurez-Moi 22/10/2014 16:41

Bonjour Monsieur Injey, bravo pour votre blog que j'apprécie beaucoup. J'aimerai pouvoir vous contacter, comment puis-je procéder ? Merci pour votre réponse, Justine.