" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

A Nice des raisons supplémentaires de manifester le 15 novembre

Publié le 13 Novembre 2014 par injey06

A Nice, Estrosi aggrave la logique d'austérité du gouvernement

Hollande/Valls mènent une véritable politique d’austérité pour le plus grand nombre, afin de préserver les profits d'une minorité. A Nice nous subissons la double peine, car Estrosi ajoute aussi sa touche à l’austérité.

Deux mesures récentes illustrent cette réalité :

L'augmentation de fait des impôts locaux

Lors du conseil municipal de Nice le 29 septembre la majorité, conduite par C. Estrosi, a décidé de fixer le taux d’abattement général de la taxe d'habitation à 10%, au lieu de 15%. La ville va ainsi récupérer plus de 6 millions d'euros dans les poches des contribuables. Une opération évitant une augmentation des taux d'imposition, qui permet au maire de Nice de faire croire que les impôts n'augmentent pas.

Dans les faits, si effectivement les taux d'imposition ne sont pas touchés, dans la réalité les abattements étant moindre cela va se traduire par une addition plus lourde pour l'ensemble des foyers. Au-delà des conséquences des choix du gouvernement qui impactent les collectivités territoriales, les niçois et les niçoises subissent la fuite en avant de la coûteuse politique de Christian Estrosi (tunnel de la ligne 2 par exemple)

La facturation aux familles le temps d’accueil périscolaire.

Avec sa majorité UMP, Estrosi a décidé de facturer aux familles le temps d’accueil périscolaire imposé par la modification des rythmes scolaires.

Estrosi, Ciotti et Sarkosy avaient déjà supprimé une demi journée de classe et la formation des professeurs; décisions qui témoignent de leurs mépris pour les enfants, les familles, décisions qui les disqualifient.

Aujourd’hui la nouvelle décision d’Estrosi est une difficulté de plus pour des milliers de ménages qui subissent déjà de plein fouet les conséquences de la politique d'austérité du gouvernement. Les conséquences de cette décision sont catastrophiques pour les familles qui n'ont pas les moyens financiers ou la possibilité de récupérer les enfants à 15h45. Et il n’est pas étonnant que dans les quartiers les plus populaires le taux d’inscription soit très faible (moins de 25%)

Les décisions du maire de Nice n'ont qu’une conséquence : elles renforcent les effets négatifs de la politique du gouvernement.

Samedi 15 novembre

Contre le budget d'austérité, pour une alternative sociale, écologique et politique

MANIFESTONS

15h place Garibaldi à Nice

A l'appel du Collectif 3A (Alternative A l'Austérité), de personnalités et d'organisations politiques (dont le PCF et le Front de gauche), d'associations, de syndicalistes, et de citoyen-ne-s.

Commenter cet article