" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Le 19 février mettre en échec la privatisation de l'aéroport de Nice et la loi Macron!

Publié le 21 Décembre 2014 par injey06

Le jeudi 19 février les Niçoises et les Niçois seront appelés aux urnes pour s'exprimer sur la privatisation de l'Aéroport de Nice envisagée dans le projet de loi Macron.

Sans illusions sur les arrières pensées de C. Estrosi, ce référendum présente néanmoins un double intérêt:

-Nos concitoyens seront consultés sur un projet aux implications lourdes pour la ville. Je regrette très fortement que sur le projet du tunnel du tramway le maire de Nice n'ait pas eu la même attitude. Mais ce référendum crée un précédent et conforte l'idée portée par la liste du Front de Gauche lors des dernières municipales à Nice; Référendum sur tous les projets structurants.

-La privatisation de notre aéroport est un des aspects de la loi Macron, qui brade le patrimoine national et amplifie la régression sociale. Ce référendum est pour nous l'occasion de dire non à un projet de loi qui veut déréglementer le code du travail, casser le service public du transport, privatiser les aéroports et les barrages publics, élargir le travail du dimanche...

Contrairement à ce que peuvent prétendre une partie des élus niçois (Bettati, Arnautu...), rien n'est joué. Il n'y a que les batailles que l'on ne livre pas qui sont perdues d'avance. Aujourd'hui le gouvernement, dans sa propre majorité, est en difficulté pour faire adopter ce projet de loi, et on comprend alors aisément le refus de P. Allemand d'un tel référendum...

Même de manière imparfaite, le 19 février l'occasion est offerte aux Niçoises et aux Niçois de s'exprimer. C'est une occasion à saisir...

Robert Injey

PCF/Front de Gauche Nice

Commenter cet article

Stef 22/12/2014 20:34

Je pense que la ficelle est un peu grosse concernant ce référendum voulu par le maire Estrosi....,
Quel que soit le résultat il pourra se présenter en garant de la ville de Nice et ces habitants....
Si c est le non qui l emporte et que l aéroport est quand même privatisé, alors il pourra claironner que les Niçois ne sont pas respectés par le gouvernement socialiste.
Alors que si l'aéroport n'est pas privatisé suite au refus de la population, Estrosi se posera en héros des Niçois...
Bref à tout les coups je gagne...
Alors que l'aéroport ne dépend pas de la municipalité.....
Il faudrait le prendre au mot et que les communistes bougent les choses pour faire en sorte qu'il y ait d autres questions lors de ce référendum du 19 février, vu que c'est prévu.. On verrait la population s'intéressait à des sujets qui les touchent au quotidien ( tram2) par exemple.....

Stef 26/12/2014 21:19

Cher amato
Bien que Robert Injey vous aie répondu, j'ai bien envie de rajouter quelques mots.
En effet il semble clair que mon commentaire n'a pas été compris par vous.
Le fait que je ne m'empresse pas de courir féliciter Estrosi pour ce référendum ne veut pas dire que je ne ferais pas tout mon possible pour que le plus grand nombre citoyens aillent voter contre la privatisation. Le sectarisme serait de dire vu que je ne suis pas pro Estrosi alors je souhaite le contraire de ce qu'il veut, à savoir la privatisation, vous comprener la nuance?
Au contraire je pense qu'il faut savoir prendre chaque occasion donnée à la population de voter pour débattre et donner son avis. Je n'ai pas vu les communistes agiter des pancartes et faire des manifs pour un référendum tous les jours, soyez sérieux.....
Mais si l'occasion est donné, pourquoi pas?
Et si on peut posez une autre question lors du référendum ça gênerai quelqu un? Vous peut être qui vous contenter de voter tous les 6 ans et c'est tout. Mais tous le monde n'est pas comme ça à se contenter de la démocratie représentative vu qu'on ne pense pas que certains valent plus ou mois que les autres pour dicter notre vie et notre avenir sans rien dire.
Je vois clair dans le jeux politique, c'est tout.

injey 25/12/2014 19:07

Faire le choix de l'intervention citoyenne, via le référendum, c'est faire le choix de parier sur l'intelligence collective et le bon sens collectif, plutôt que sur les "compétences" des experts et la délégation des pouvoirs aux élus. Difficile à mettre à mettre en œuvre ? Impraticable ? C'est toujours les mêmes arguments qui sont avancés. Il suffit de relire les "arguments" avancés par des parlementaires de droite et de gauche (groupes des radicaux) dans les années 30 contre le droit de vote des femmes pour constater que toutes les avancées démocratiques, mêmes les plus évidentes, ont toujours été l'objet d'un combat. Il n'y a d'avenir dans la démocratie que si nous rendons du pouvoir au peuple. C'est pas de la littérature, c'est l'avenir de notre société qui 'est en train de s'écrire.....

amato 25/12/2014 02:44

Je souris quand mème un peu, face aux contorsions effectuées au sujet de ce référendum, pour que malgré tout, la prise de position favorable de certains en sa réalité, ne soit pas pour autant un satisficit, adressé à Christian ESTROSI . Sur une question comme celle ci, l'Aéroport International Niçois , est attaqué ! De fait, la position du Maire est bonne ou mauvaise, ( bonne pour ce qui me concerne, attaque qui vient de l'extérieur ), Si vous la trouvez effectivement correspondre ,pour contrer ladîte attaque, alors dîtes le sans vous embarquer dans un festival de supputations polititiennes, comme vous le faites, sur le "je gagne dans cette affaîre à tous les coups " ! Et alors s'il gagne même à tous les coups, et que l'Aéroport ne sera pas privatisé, celà va vous poser problème ??
Si c'est le cas, attention, le sectarisme pointe à l'horizon...!

Maintenant, autre chose, vous voulez organiser un référendum à Nice, toutes les fois, qu'un grand projet structurant est à l'étude ou en projet décidé, avant que les travaux commençent.
Alors, déjà faudrait il que lorsque les Niçois et Niçoises sont invités à donner leurs avis, ils se déplacent - en masse- ,ce qui est loin d'être le cas, à chaque tentatives mises en places . Je regrette , mais c'est une réalité vérifiable, même si progrés ,limités, il y a eu.

De plus, la France, n'est pas la Suisse...et le peuple de france, malgré des idéoologies destructives, pour affaiblir l'Etat-Nation , venu d'un certain mois de Mai..., le peuple demeure attaché dans ses profondeurs à un Etat Fort, qui soit en capacité ,au niveau de ses Responsables, de prendre les décisions, une fois discutées, amandées, transformées, etc etc.
De tous termps, un homme d'Etat , un grand Maire, ne marche pas aux sondages, même s'il doit en tenir compte.
Mais ,sérieusement , vous nous voyez à nice, à chaque fois qu'un projet est soulevé, projeté,annoncé, mettre en place une consultation, avec tout ce que celà suppose, une consultation populaire de masse ...?????
Ce n'est pas sérieux !!
D'autant que les référendums, au niveau des résultats...!! Vous vous seriez " amusé " à faire voter le peuple souverain, sur la peine capitale en 81, à l' heure actuelle, les têtes continueraient à tomber dans les paniers...!!
Le peuple souverain, oui, la sémantique est belle, souverain oui,mais avec des limites incontournables , "la démocratie à ses limites que la raison ne saurer ignorer", et que celà plaîse ou non, depuis la nuit des temps, sous tous les régimes, sous toutes les lattitudes c'est ainsi, dans le cadre bien sûr, du contexte des époques et des situations.
Tout le reste n'est que littérature.

FTPF 22/12/2014 10:41

Affirmatif cela l'avait été par réponse/promesse de la part du Général de Gaulle en visite à Nice à Monsieur Virgile Barel et publiquement sur un "l'état vous y aidera Monsieur le Maire" (à quelque chose près dans mes souvenirs) de la part du Général qui l'avait sollicité pour développer un VRAI "aréoport" à Nice, s'en suivait la 1ère première construction de piste en dur pour accueillir des appareils plus importants et ouvrant la voie au développement sans précédent de cet aéroport qui est maintenant le 2ème de France. Beau chemin depuis cet élan lancé par M.BAREL. Je crois aussi que l'action de Monsieur Charles Tillon, alors ministre communiste de l'air et de la reconstruction du gouvernement du Général y contribua pour beaucoup aussi à exhaussé les demandes de M.Barel.

fred bonaut 21/12/2014 18:19

De plus aéroport issu de l'ancien champ d'aviation que l'on pouvait qualifier d'amateuriste" jouxtant l'ancien hippodrome du Var et développé comme il se doit pour devenir un aéroport d'envergure nationale et internationale grâce à l'impulsion et l'action de V.Barel alors Président de la Délégation spéciale (Maire de Nice) et Président du Conseil Général d'après la libération.