" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Estrosi-Pradal: la mascarade!

Publié le 13 Juin 2016 par injey06

Estrosi-Pradal: la mascarade!

Ce lundi 13 juin, monsieur Philippe Pradal vient d'être élu nouveau maire de Nice par 56 voix sur 69 conseillers. Tout au moins monsieur Pradal a le titre de maire, mais sans plus. Contraint par la loi de lâcher sa fonction de maire, Christian Estrosi a bien pris soin de ne laisser aucune ambiguïté sur qui décide. D'une part en évitant de désigner quelqu'un qui pourrait lui faire de l'ombre, exit donc Rudy Salles et Dominique Estrosi-Sassone. D'autre part en bordant le futur maire de telle manière que, sauf pour respirer, on ne voit pas qu'elle est sa marge de manœuvre. Pour que les choses soient claires pour tout le monde, nous avons eu droit à un interview dans Nice-Matin, du jeudi 2 juin, qui restera sans doute dans les annales.

Ainsi Christian Estrosi nous apprend que c'est Philippe Pradal qui lui « a demandé, parce que la loi l'autorise, d'occuper la fonction de premier adjoint » . Mais encore, que le Président du groupe de la majorité municipale, Pierre Paul Léonelli, «lui a proposé de lui succéder dans cette fonction (de Président du groupe). Christian Estrosi est un homme heureux, à peine quitte t-il une responsabilité que ses amis se précipitent pour lui proposer d'occuper les leurs. Quel jolie conte de fée !

Pour Christian Estrosi, si Philippe Pradal « est un homme d'une loyauté exceptionnelle », il prend quand même bien soin de le cerner au maximum.

Et pour que les choses soient bien précises, à la question des journalistes « En tant que premier adjoint quel sera votre rôle ? », réponse : « Il faut regarder les choses dans leur globalité. Je conserve la présidence de la Métropole. Cela représente 80 % de l'action menée par la collectivité de Nice ».

Les journalistes veulent en savoir plus en lui demandant quelles seront ses délégations municipales, là, la réponse se suffit à elle même : « Les finances, les travaux, les ressources humaines donc le personnel, les transports, la sécurité, donc la police municipale. Je pense à peser avec la même énergie....bien soutenu par le président de la Région. ». Fin de la mascarade, Philippe Pradal, maire de Nice, aura sans doute comme seule fonction de déposer les gerbes !

Il est assez surprenant que Philippe Pradal, homme affable et compétent, se laisse embarquer dans cette mise sous tutelle.

La leçon que l'on peut tirer de ce spectacle, assez pitoyable, c'est que la législation actuelle sur le cumul des mandats est ridicule. Elle ne prend pas en compte l'intercommunalité (ici la Métropole) qui aujourd'hui est le véritable lieu de décision et elle permet un détournement assez ubuesque (le maire qui devient premier adjoint). Vivement une 6e République….

Robert Injey

Commenter cet article