" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

L'art d'instruire....

Publié le 30 Septembre 2016 par injey06

L'art d'instruire....

Régulièrement dans les débats du Parti, il y a des formules qui font florès. En ce moment, dans le cadre du débat sur le choix des communistes pour 2017, c'est l'expression: "il faut instruire".

Instruire, si l'on en croit le dictionnaire de l'Académie française, ce verbe recouvre trois significations.

-1/ Prodiguer un enseignement, des leçons, des préceptes à quelqu'un...

-2/Informer, avertir ; donner connaissance à...

-3/Mettre une affaire en état d'être jugée, notamment en rassemblant informations, auditions et témoignages...

Dans le cas du débat des communistes nous pouvons souvent passer d'une définition à l'autre et d'instruire on passe, par exemple, à l'instruction, qui est l'action d'instruire. Nombreux sont les pièges à éviter :

Ainsi le problème de l'instruction c'est que parfois elle peut-être exclusivement à charge. En la matière, dans la manière d'instruire les hypothèses de 2017 comment ne pas être surpris qu'une seule candidature soit qualifiée d'auto-centrée? Les autres, comme chacun le sait, sont des constructions collectives et citoyennes émanation de la volonté populaire...

La même candidature est la seule qui suscite un flot de déclarations incendiaires au moindre propos. Dernier exemple en date l'affaire d'un débat avec un ancien président. Il faudra sans doute instruire un nouveau dossier, les sujets que nous pouvons ou pas débattre publiquement et avec qui. De ce point de vue je risque moi-même de faire l'objet d'une instruction pour avoir "osé", le 11 juin de cette année, débattre du communautarisme sur un plateau télé avec la droite extrême, l'extrême droite et -ouf- le PS.(https://my.over-blog.com/write/80784705).

Il peut y avoir des instructions à décharge. Je suis surpris ainsi du silence sur un ancien ministre qui tente de nous revendre la fable de la "bonne et la mauvaise finance" ou de "l'actionnaire qui fait des efforts".

Et puis il y a les instructions qui durent, qui durent, qui durent..... et qui n'aboutissent jamais à rien. Des instructions parfois prétexte pour ne rien décider ou pour gagner du temps, avant d'être classées....

Enfin bien souvent, dans une instruction tous les éléments sont dans le dossier depuis le début, ou presque. Nous concernant on ne peut pas dire que l'on découvre des choses, et que ce qui se passe aujourd'hui (le ralliement des frondeurs à la primaire de Cambadelis par exemple) n'était pas prévisible il y a des mois.

Alors oui, « instruisons » avec efficacité, mais cela ne doit pas retarder le fait qu'il faudra décider et ensuite agir. Car il y a encore du pain sur la planche... et le calendrier avance.

Commenter cet article