" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

En finir avec les illusions!

Publié le 10 Mars 2017 par injey06

En finir avec les illusions!

Pour commencer je vous invite à lire la brillante tribune de Gérard Miller publiée dans le Monde daté du 9 mars (http://www.gerardmiller.fr/index.php/accueil/edito-voter-a-gauche/ )

Sur les illusions, à titre personnel, les entretenir ce n’est pas ma tasse de thé.

La première des illusions c'est de croire qu'un bon accord de gouvernement est suffisant. Erreur fatale que les écologistes ne connaissent que trop. Si un accord est une condition nécessaire, ce n'est pas une condition suffisante. Petit retour en arrière, il y a presque 20 ans.

Le 29 Avril 1997, le PC et le PS signent une déclaration commune qui ouvre la voie à une majorité de gouvernement, extraits :

« Pour France Télécom, Thomson, Air France nous proposons l’arrêt des privatisations ». Nous savons ce qu’il est advenu de cette promesse… Jospin a le record toute catégorie des privatisations. Voir le lien (http://decodeurs.blog.lemonde.fr/2009/11/16/jospin-a-t-il-plus-privatise-que-la-droite/)

« Nous voulons, ensemble, moderniser la République et faire ainsi franchir à la démocratie française une nouvelle étape ». Que c’est beau ! Nous avons eu droit, sous cette mandature, aux lois Chevènement sur l’intercommunalité, une interco imposée par le haut, version la carotte et surtout le bâton via les préfets…

« Nous sommes favorables à un rééquilibrage des pouvoirs en faveur du parlement». Cela a donné l’inversion du calendrier avec les effets que nous connaissons aujourd’hui…

« Nous estimons que la France doit proposer aux partenaires européens d’engager des discussions, avec la volonté de faire l’Europe et de réorienter la construction européenne vers une Europe sociale…. »

Il serait trop long de citer tout ce qui a été acté par le gouvernement à l’époque sur l’Europe. Un exemple, la mise en place de la BCE avec l’article 1er du projet de loi présenté le 9 avril 1998 qui déclare « la banque de France (…) dans l’exercice des missions qu’elle accomplit à raison de sa participation au système européen de banques centrales ne peut ni solliciter ni accepter d’instructions du gouvernement ou de tout autre personne »… Tout un symbole de l'Europe livrée aux marchés financiers

A l’époque il y avait 255 députés socialistes (+202 par rapport à 1993) et 35 communistes (+11). Certes le PS n’avait pas la majorité à lui tout seul, mais 35 c’est bien peu pour « mettre en œuvre un accord ».

Aujourd’hui et sans doute de manière encore plus exacerbée, nous sommes confrontés à cette impasse.

Sans une véritable majorité « alternative » pas de politique alternative possible. Et cela pose une double question : Hamon et le PS sont-ils disponibles pour appliquer une véritable politique alternative ? Sont-ils disponibles pour une « proportionnelle » avant l’heure aux législatives en créant les conditions pour permettre l’élection de 160 à 200 députés de la France Insoumise, du PCF, d’Ensemble et d’EELV de manière à avoir une majorité à l’image « du peuple de gauche » ???

(http://www.robertinjey.com/2017/02/quelle-majorite-parlementaire.html)

Autre illusion, assez simpliste, il suffit d’une candidature commune à gauche pour aller au second tour et l'emporter.

Passons sur le fait que ce débat évacue la question : pourquoi Hamon perd 20 points dans toutes les enquêtes sur Hollande en 2011-2012 ? Regardons un peu plus près ce que peuvent-nous dire les derniers chiffres.

Le dernier sondage Cevipof-Ifop est intéressant dans ce débat sur candidature commune. Rappelons que cette série de sondages du Cevipof est basée sur unéchantillon de près de 16000 personnes ce qui implique une marge d’erreur très faible. Une question a été posée aux électeurs d’EELV suite à la décision des participants à la primaire de rallier B. Hamon (17 000 inscrits, moins de 10 000 votants.)

Vers qui se tournent les anciens électeurs de Yannick Jadot : 41% Benoit Hamon, 20% Macron, et 11% JLM. Le reste nul, abstention ou les autres candidats.

Un autre sondage, plus ancien (Ifop février 2016) testait un seul candidat de gauche; Hollande. D’un total cumulé Hollande –Mélenchon à 30% on tombait à 22%. Là encore la même proportion des 2/3 qui s’évaporent. Le fait n’est pas nouveau, lors des Régionales en PACA, EELV et le FDG totalisaient, « séparés » 14% en juillet, mais plus que 11,5 « rassemblés » en octobre et 7,43% à l’arrivée.

Le raisonnement des électeurs n’est pas celui des états-majors et au premier tour, si une partie à la tentation de voter utile ou de suivre une consigne, pour une grande part d’entre eux ils choisissent où ils sanctionnent.

Par contre dans cette enquête est révélateur le fait que sur un échantillon de 15 887 personnes, sont sûr d’aller voter: 10 854, soit près de 32% d’abstentionniste potentiels…

Là, sans doute, est la vraie marge de progression possible ou pas, pour faire progresser le total gauche qui aujourd’hui, avec la confusion autour de Macron, est historiquement à son plus bas niveau (moins de 27%...)

Dans le contexte actuel les «candidatures communes» sont un pis aller pour masquer ou tenter de compasser un effondrement électoral. Le vrai problème aujourd'hui c'est qu'il faut gagner ou regagner des millions de voix. Mais pour aller les chercher, il faut mener campagne et convaincre….

Sans céder  aux illusions, il faut essayer, concrètement, de changer la réalité.

Pour tenter d’y parvenir on n’échappera pas à la nécessité de mener la bataille des idées pour convaincre et rassembler. Et pour cela il faut s’engager plus fortement dans la campagne.

On n’échappera pas à travailler et à favoriser –dans la plus grande clarté- toutes les convergences possibles. A commencer avec celles et ceux avec qui nous partageons 95% des propositions.

De ce point de vue, Jean-Luc Mélenchon a aussi une responsabilité pour que sa candidature rassemble bien au-delà des Insoumis…

Car considérer qu’une force ou un mouvement, puisse à lui tout seul y parvenir, c’est aussi une illusion…

Bonne journée

Robert Injey

Commenter cet article

GEBUHRER 13/03/2017 12:41

Erreur de clic .... première phrase en mauvaise part. Serais- je inepte au point de ne pas savoir qu'avec un Pacte de majorité de gauche il faut ....AUSSI une majorité de gauche pour le porter ???? Mais enfin , Bob , ce Pacte n'est même pas ébauché !!!! la gauche risque (et à mon avis sera ) éliminée du second tour ; de quelle "majorité" parles tu ??? Quand on veut réellement discuter , on ne met pas de tels préalables que chacun même analphabète comprend que cela signifie oui mais non ; que fais tu de l'élan à gauche ( bis ter quatro .... ) ; commençons par le créer avant d'ériger des murs auprès desquels celui de Berlin n'est même pas une palissade ...
Ensuite les fameuses investitures ! je n'en parle pas ; elles pourraient simplement être balayées par le vote populaire ; quant à faire penser que ce que nous voulons c'est "sauver nos sortants" - ce que répète sur tous les tons FI qui n'a aucun titre pour prendre des airs -, voyons ???Est-ce là un discours sérieux ; les campagnes précédentes nous ont fait perdre des centaines d'élus et nous les avons menées en le sachant ; je ne discute pas la façon dont nous les avons menées , c'est un autre sujet , on les a perdus en sachant ce que nous faisions ; mais perdre des élus a fortiori au Parlement ne fait pas une politique tu le reconnaîtras ; ceux qui , à gauche , répètent cette thése à l'envi se comportent comme le renard de la fable avec les raisins trop verts ; mais en outre c'est scandaleux ; nos élus - les élus PCF et apparentés défendent pied à pied les populations de leurs territoires ; ça compte pour rien??? Je fais ici l'hypothése publiquement que cette thése malpropre cache un dessein très sombre ; à savoir affaiblir encore et si possible éradiquer le PCF du paysage politique ; sans élus un parti n'est rien ; en tout cas pas en France , ; ce dessein est bien normal si on considère "les partis dépassés" ; je n'insiste pas; il y en aurait des tonnes ; le score potentiel de Hamon m'intéresse comme ma première chaussette ; je ne suis pas chargé des affaires du PS ; par contre je me sens comptable de la situation de toute la gauche après le désastre ah oui !!!!
Ensuite , ce qui se passe avec la social démocratie est ...profond et d'une BANALITE confondante ; chaque fois que le capitalisme s'est vu confronté à une crise systémique la social démocratie a été percutée et pour cause ; aujourd'hui la crise systémique est d'une dimension sans aucune comparaison avec celles qui précédent ; tu vois la social-démocratie capable de s'en rendre compte ????
Mais en effet c'est une affaire à discuter ( pour de vrai ) plus tard et nous en aurons l'occasion hélas trois fois.... Par contre, je le maintiens nos compatriotes de gauche eux ne discutent pas de ça et on les comprend ; oui ou non les partis de gauche seront t-ils capables de faire en sorte que demain ne soit pas plus noir qu'aujourd'hui? Telle est leur obsession ; si la réponse est non , qu'ils aillent au diable tous ! Ils ne valent pas plus cher les uns que les autres ; le PS les a trahis , le PS les a abandonnés ; le PCF quant à lui les regarde de haut en leur faisant la leçon sur les "illusions" ; quelles illusions ? le PCF n'en a jamais semé ? Il n'a jamais menti?? Il faut qu'un jour la réponse soit : OUI la gauche est UTILE, le PCF EST UTILE , il VOUS est utile ! cette question là dépasse de loin les programmes , les propositions et même les luttes ; on veut des ACTES et ce que tu dis ne nous en ouvre pas le chemin.

GEBUHRER 13/03/2017 12:11

Je remercie Bob dont la gentillesse proverbiale n'a pas pris ma

Jean michel 13/03/2017 11:21

Très bien Bob !

Quand je lis le texte qui est ci-dessous j'ai envie de pleurer puis de rire !
Quel manque de délicatesse cette première phrase "plein de fautes d'orthographe"
Il y a que Monsieur qui sait écrire sans faire de fautes ??
je ne parle pas du texte par lui même il est comme dab imbuvable !
En fait c'est un Monsieur qui n'a toujours rien compris !
...ou qui n'a jamais rien compris !
Toutes mes excuses si j'ai fait des fotes !
Jmichel

Bob 13/03/2017 11:20

Olivier,
Désolé mais si le pacte est possible sur le contenu, il faut une majorité parlementaire pour le porter. Aujourd'hui potentiellement elle n'existe pas, ne serait-ce que par la réalité des investitures du PS qui à 80% soutiennent le programme du perdant de la primaire. Posons la question un peu plus publiquement. A défaut de donner à voir de cette ambition là on donne à voir- ou à laisser penser- que l'on veut uniquement sauver les sortants. Et ça, ce n'est pas de nature à créer une quelconque dynamique. De ce point de vue je regrette que nous menions la campagne pour la proportionnelle que maintenant avec une affiche, il fallait le faire dès juin 2012. On peut prendre le problème dans tous les sens il manque 16 à 20 points à Hamon par rapport aux enquêtes de la même période en 2012.... Après l'ampleur des départs vers Macron (Delanoé, ici avec Allemand), donne à voir aussi d'un profond clivage au sein du PS. Nous n'en sommes plus à un simple clan, mais à quelque chose de bien plus profond de l'évolution de la sociale-démocratie. Mais c'est un autre débat que nous ne règlerons pas d'ici le 23 avril... pour le reste merci de l'alerte, à écrire trop vite....

GEBUHRER 13/03/2017 10:24

Je te le dis gentiment ; plein de fautes d'orthographe ou de frappe ( je préfére cette hypothése ) , c'est dommage ; pour le reste j'ai tout dit sur mes billets de blog et dans ma Tribune de l'Huma ; j'en rajoute une louche ; c'est quoi 95% ????? C'est quoi le plan B ??? ne parlons même pas de la question du nucléaire ; cachez ce sein ; et tout ça ne m'empêchera pas de voter et d'appeler à voter JLM au premier tour ; pourquoi ? parce que en l'état c'est le seul candidat de gauche à porter de vraies mesures de transformation qui CONVERGENT avec celles proposées par le PCF ; mais ce n'est pas à dire que dans ce que propose Hamon il n'y a aucune convergence possible ! le débat public n'a hélas pas eu lieu et il aurait DÛ avoir lieu avec TOUTES les forces disponibles à gauche ; et évidemment avec le PCF qui est le seul parti à pouvoir savoir résoudre les contradictions non antagoniques et à permettre aux autres contradictions d'être mises en débat; ce que tu dis malheureusement fait totalement l'impasse sur LA QUESTION DES QUESTIONS : aucun élan à gauche n'est pensable sans un PACTE gouvernemental de majorité ; et ce pacte était possible ; chaque jour qui passe le rend moins probable mais cela nous conduira à la catastrophe ; ton billet ne permet en rien d'échapper aux lourdes condamnations qui pèseront sur toutes les formations de gauche; tes rappels historiques ne valent rien par rapport à la situation actuelle ; d'autre part , tu oublies un élément fondamental ; à aucun moment de son histoire récente le PCF n'a su COMBINER recherche d'accords à gauche , engagements communs et ACTIVITE INDEPENDANTE du parti avant pendant et après ; c'est une maladie .Tes 95% en sont une nouvelle preuve ; on DOIT s'habituer à gauche au débat ; au débat citoyen , en interne comme à l'extérieur ; toute autre méthode paralyse le mouvement au lieu de l'enrichir et de le féconder ; j'ajoute qu'évidemment aujourd'hui la recherche d'une candidature commune à gauche est absurde . Mais pas le pacte gouvernemental ; aucune des évidentes réserves justifiées par rapport au PS ne peut tenir face à ,la question de savoir COMMENT le PCF contribue à mettre toute la gauche en mouvement ; c'est en principe notre ligne .... ce n'est surement pas celle de JLM ; ça fait partie de quoi ? des 5% restants ou des 95 .....On ne résoud rien comme ça . La preuve est faite et les choses se verront dans 40 jours .Hélas . Sans parler d'autres questions moins importantes à ce stade ; il n'est pas UN UNE électeur , électrice de gauche que je rencontre et j'en rencontre pas mal quoi que tu en penses qui , devant une situation où ils et elles se sentent dépossédés , impuissants ne jugent pas cette situation insupportable et beaucoup par esprit de sauve qui peut se rueront sur Macron . Quand on est candidat de gauche à l'"élection la plus importante même si on la conteste , on se comporte en porteur d'avenir , on ne passe pas son temps à l'insulter .