" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

L'errance des réfugiés, les carences de l'Etat

Publié le 25 Mai 2017 par injey06

Bd Franck Pilate

Bd Franck Pilate

Ces dernières 36 heures à Nice nous avons pu constater, une nouvelle fois, l'ampleur des carences de l’État dans la question de l’accueil des réfugiés.

Rappel des faits: quatre vingt réfugiés descendent de la vallée de la Roya, où ils ont trouvé un refuge précaire, pour déposer des dossiers de demande d'asile. Une démarche légale annoncée largement en amont pour permettre de créer les conditions pour enregistrer sur place ces demandes. A la préfecture mercredi les services n'enregistrent une vingtaine de demandes renvoyant les autres à vendredi (le jeudi est férié) ou lundi. Résultats plus de 60 réfugiés coincés par nos "imbroglios" administratifs se retrouvent à "errer" sur Nice pour attendre l'ouverture des bureaux de la préfecture. Après un premier repli sur le parc Estienne d'Orves, les forces de l'ordre « invitent » les réfugiés à bouger : direction le vieux Nice et les marches du palais de justice. C'est là qu’ils passeront la première nuit, dehors , accompagnés par des militants associatifs. Pendant ce temps la rue de l'Hôtel de Ville est barricadée, comme si la proximité des réfugiés donnait des angoisses à Christian Estrosi...

Le jeudi matin nouveau déplacement. Sans doute sous la pression d'un Christian Estrosi et d'un Eric Ciotti qui ne "veulent pas de ça ici", les forces de l'ordre obligent les réfugiés à changer d'emplacement toutes les deux heures. Finalement, après une dernière étape dans le jardin public bd Franck Pilate une solution est trouvée pour un accueil de quelques heures dans les locaux du secours catholique. Ce jeudi efférentes organisations associatives prennent en charge l’accueil des réfugiés pour la (les?) nuits à venir le temps du dépôt des demandes d’asile.

Ce nouvel épisode illustre une fois de plus les carences de l’État français dans l’accueil des réfugiés. Il ne s'agit pas de demander l'impossible mais le simple respect des conventions internationales. Il suffirait d'un véritable centre pour accueillir, informer et étudier les dossiers pour sortir de cette situation indigne. Ce n'est pas le cas et en définitive ce sont des militants, des citoyens solidaires, des associations qui pallient aux carences de l’État. Nous sommes en 2017, dans la cinquième puissance du monde. Comme un sentiment de grande colère....

Robert Injey

Parc Estienne d'Orves

Parc Estienne d'Orves

Palais de justice

Palais de justice

Estrosi se barricade...

Estrosi se barricade...

L'arrivée au secours Catholique

L'arrivée au secours Catholique

L'errance des réfugiés, les carences de l'Etat
L'errance des réfugiés, les carences de l'Etat
Commenter cet article

La France insoumise 27/05/2017 22:07

bonsoir,

Il faut rendre hommage à tous les militants associatifs qui oeuvrent pour que le periple de ces etres humains soit le le plus digne possible ; ciotti et Estrosi ne sont pas au dessus des lois et des textes européens et internationaux ; il faut continuer à se mobiliser pour tous ces hommes et ces femmes dont le seul delit est de vouloir une vie meilleure ; il y a des recours, il faut utiliser tous les outils juridiques pour faire pression sur l'Etat; merci monsieur Injey pour votre engagement en faveur des droits de ces êtres humains ;

cordialement

Cathy LUCAS 27/05/2017 07:42

Comme ces hommes doivent être épuisés !! J'en ai le cœur serré...
Monsieur le Préfet, Bougez-vous !!!!!

Laurence06 26/05/2017 14:04

Bonjour,
Oui c'est terrible de voir cette détresse dans un pays qui doit respecter les droits de l'homme, déjà un accueil, un toit, à manger! personnellement, je me sens démunie et impuissante face à ce grave problème!