" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Recomposition

Publié le 12 Avril 2018 par injey06

Recomposition

L ’envoi des CRS dans des facultés, le déploiement massif des forces de l’ordre sur le site de Notre-Dame-des-Landes, le discours hallucinant du président Macron en direction de l’Église, marquent une nouvelle offensive de ce dernier pour caresser, dans le sens du poil, un électorat de droite qui lui résiste encore.

Si, lors de la Présidentielle, il a capté la part non négligeable de l’électorat du PS déjà largement acquis aux thèses libérales, s’il a pu faire illusion un instant auprès d’une autre partie de la gauche aujourd’hui revenue à la triste réalité, il doit aujourd’hui, pour durer, asseoir son assise électorale et disputer les électeurs à une partie de la droite. C’est la bataille qui se joue aujourd’hui dans le département entre C. Estrosi et E. Ciotti, marquée par une surenchère de plus en plus droitière pour se démarquer. Une surenchère morbide qui banalise chaque jour un peu plus les thèses de l’extrême droite.

À gauche, la dernière séquence électorale et les partielles qui se sont tenues depuis ont révélé la réalité des prix sur l’impact réel des idées de progrès dans notre pays. L’alternance, pendant 15 ans, aura masqué cette réalité. Hollande puis surtout Macron auront fini de décomplexer les socio-libéraux. Aujourd’hui plus qu’une reconstruction qui donnerait le sentiment de revenir à un état ancien, il faut que la gauche se réinvente. Le mouvement social en cours est, de ce point de vue, porteur d’espoir car, confronté à la violence des contre-réformes du pouvoir, il porte des exigences qui donnent à voir l’aspiration à d’autres choix de société. Le défi maintenant, c’est que ces exigences, ces aspirations, puissent converger dans les luttes et dans la construction d’une véritable alternative.

Robert Injey

Commenter cet article