" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Ne plus se taire face aux violences faites aux femmes

Publié le 6 Mars 2019 par injey06 in 8mars, droits des femmes, MeToo

Ne plus se taire face aux violences faites aux femmes

Mercredi 6 mars, à l’avant veille du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, deux titres de la presse quotidienne nous interpellent.

Celui de Nice-Matin : « Violence sur les droits des femmes : l’alerte » et le quotidien local de préciser que 7 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint dans les Alpes-Maritimes en 2018.

Celui de l’Humanité qui porte le témoignage de jeunes communistes victimes de violences sexuelles. « Nous ne nous tairons plus. »

Deux titres qui illustrent la réalité des violences faites aux femmes. Des violences encore trop souvent banalisées et tolérées dans toutes les sphères de la société. Des violences souvent minorées dans les familles, au travail et même dans des organisations progressistes. Le PCF, la JC, tout comme EELV, confrontés à cette réalité, prônent la tolérance zéro et tentent de mettre en place des dispositifs pour prévenir et réagir en conséquence.

Aujourd’hui, face à ces violences, il faut en finir avec le discours ambiant « politiquement correct » qui fait mine de dénoncer les violences faites aux femmes mais en minimise trop souvent l’importance. Les chiffres parlent d’eux mêmes : plus de 200 000 femmes sont victimes de violences par leur conjoint ou leur ex. Près de 100 000 sont victimes de viols ou de tentatives de viols. 130 femmes en 2017 l’ont payé de leur vie. Mais face à la pression sociale et familiale, 5 à 10 % seulement des victimes portent plainte et moins de 2 % des agresseurs sont condamnés.

Voilà la réalité en France en 2019.

Se taire, banaliser ou minimiser ces violences, c’est en être complice.

 

Commenter cet article