" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Rien ne va plus sur la frontière entre la France et l’Italie.

Publié le 21 Avril 2020 par injey06

Rien ne va plus sur la frontière entre la France et l’Italie.

Prenant prétexte de « mauvais comportements » de citoyens français allant en Italie pour effectuer des achats, l’Italie a décidé d’interdire le transit par Vintimille aux personnes qui utilisent cet itinéraire pour circuler entre la vallée de la Roya et la Côte d’Azur. Cette décision unilatérale,  tout à fait contraire aux accords de Schengen, pénalise gravement les nombreux habitants de la vallée qui doivent se rendre quotidiennement à Menton, Monaco ou au-delà pour leur travail, souvent indispensable comme pour les personnels soignants. Elle met aussi en difficulté le ravitaillement en denrées essentielles pour les commerces et les habitants de nos villages enclavés. Ce blocage est encore plus grave pour des déplacements à caractère médical : soins réguliers, femmes enceintes, urgences,… Comment imaginer que cela se fasse par les cols ? Et comment feront les lycéens de la vallée pour se rendre à Menton après le déconfinement du 11 mai ? Toutes ces questions nécessitent une réponse urgente et satisfaisante pour tous.

Les communistes de la Roya et la fédération des A.M. protestent contre ces mesures discriminatoires et demandent aux autorités françaises et italiennes de trouver au plus vite un accord pour la liberté de transit. 

Si cette situation est liée à certains mauvais comportements, ceux-ci sont en partie la conséquence de la pénurie scandaleuse en moyens de protection (gants et masques en particulier) dont souffrent l’ensemble de nos concitoyens : l’absence de ces équipements est un des griefs faits aux Français qui se rendent en Italie. 

Autre remarque : Alors que l’on entend des élu-e-s et politiciens de Droite de la vallée accuser l’Italie de violer les accords de Shengen, nous nous permettons de rappeler qu’ils sont mal placés aujourd’hui pour donner des leçons à nos voisins italiens après plusieurs années de blocage des frontières à leur demande pour refouler systématiquement les migrants, en piétinant à la fois les accords de Shengen et les droits humains dus aux réfugiés. Ces élus devraient comprendre qu’un Traité international n’est pas à géométrie variable. 

Section Roya et Fédération du PCF, le 21 avril 2020

Commenter cet article