" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Les hospitaliers, la prime et le 26 mai

Publié le 22 Mai 2020 par injey06 in covid-19

Les hospitaliers, la prime et le 26 mai

Photo à l’appui un syndicat réformiste du CHU claironne dans un communiqué que Christian Estrosi soutient l’attribution d’une prime de 1500 euros pour les hospitaliers. La bonne affaire ! 

Après la médaille, après le défilé du 14 juillet, après le don de jours de vacances, voici la prime. Une prime qui, au passage, ne serait pas attribuée à tous les agents hospitaliers et pas du même montant.  L’art et la manière de laisser penser que l’on honore nos soignants, tout en distillant la division parmi le personnel hospitalier (ceux qui ont droit et les autres).

Après la charité business (des dons à l’hôpital), l’affaire de la médaille et de la prime sont l’illustration d’une volonté politique du pouvoir. Celle d’éviter coûte que coûte d'être débordé par la question de la revalorisation des salaires que portent les agents hospitaliers et ceux des EHPAD depuis plusieurs années. 

Honorer nos soignants ce n’est pas les prendre pour des naïfs en distribuant une médaille. Il est révolu le temps où un Napoléon Bonaparte déclarait  le 8 mai 1802 dans un débat au Conseil d’Etat sur l’instauration de la Légion d’Honneur: «C’est avec des hochets que l’on mène les hommes !»

La seule manière d’honorer nos soignants, ce n’est pas, non plus,  la mise en place d’une prime au mérite relevant du fait du prince, mais de reconnaître leurs qualifications, leurs responsabilités au quotidien, la pénibilité de leur travail, et de leur octroyer une rémunération en conséquence.

En septembre la prime aura été consommée, digérée et oubliée et le pouvoir d’achat restera, lui, toujours en rade. Les agents hospitaliers ne s’y trompent pas en engageant dès à présent des initiatives, avec comme prochain rendez-vous le 26 mai (1).

Robert Injey

 

(1): Mardi 26 mai rendez-vous: 11h30 sur le parvis de l’hôpital de Grasse, 12h30 sur l’hôpital de Cimiez, 13h30 sur l’hôpital l’Archet, 11h30 sur le parvis de l'hôpital de Pasteur, hôpital d’Antibes…

Commenter cet article