" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Construisons en commun une région solidaire, écologique, féministe et démocratique

Publié le 24 Janvier 2021 par injey06

Construisons en commun une région solidaire, écologique, féministe et démocratique
Déclaration de la conférence régionale PACA du Parti communiste français (24 janvier 2022)

Construisons en commun une région solidaire, écologique, féministe et démocratique

Pour un rassemblement des forces de gauches, écologistes et citoyennes engagées pour le progrès

Résolution adoptée à 97% par les délégué·e·s de toute la région

Les élections départementales et régionales prévues initialement en mars 2021, devraient être reportées en juin, si toutefois la situation sanitaire le permettait.
Ainsi, ces élections se dérouleraient dans un contexte de crise sans précédent : une crise sanitaire, mais aussi démocratique, économique et sociale. L’inquiétude grandit dans la population. On ne compte plus le nombre de suppressions d’emplois et la pauvreté explose. Les violences faites aux femmes ont été démultipliées pendant le confinement. Les femmes, les foyers monoparentaux sont lourdement touchés par cette crise qui est un accélérateur d’inégalités. La jeunesse dans son ensemble est percutée par cette crise sans qu’aucune solution ou perspectives ne lui soient proposées. Les retraité·e·s subissent de plein fouet l’isolement et la fracture sociale. Les associations humanitaires sont surchargées du fait de l’explosion de la précarité. Les secteurs culturel et sportif ainsi que des pans entiers de notre économie sont à l’agonie…

Dans le même temps, le gouvernement n’apporte aucune visibilité ni réponse concrète à ces millions de personnes. Pire, il continue sa politique de casse sociale et de soutien aux grandes entreprises qui perçoivent des dizaines de milliards d’euros d’aide publique tout en continuant à licencier massivement et à verser des dividendes indécents.
Dans ces conditions, la Région doit jouer un rôle majeur. En premier lieu pour contrer les effets de la crise mais aussi pour agir efficacement contre les politiques gouvernementales en favorisant notamment l’accès aux Services Publics de proximité, la création d’emplois stables, qualifiés et bien payés, la production de logements dignes et accessibles, une alimentation de qualité et de proximité, le renforcement de l’offre de transports publics, l’accompagnement du mouvement associatif, ou encore l’accès à la culture.

Notre Région ne doit plus être un relais mais devenir un rempart aux politiques libérales dévastatrices du gouvernement Macron, conduites au seul intérêt du capital et de ceux qui possèdent le plus.
Il y a donc urgence à proposer un projet ambitieux pour le progrès social et écologique et pour développer la démocratie. Celui-ci doit être adossé aux luttes sociales et environnementales et porté par l’ensemble des forces de gauche, écologistes, féministes et citoyennes.

C’est pourquoi, les communistes, conscients du danger de voir notre Région continuer à être entre les mains de la droite et/ou de l’extrême droite pour les 6 années à venir, œuvreront dans les prochaines semaines à faire grandir ce rassemblement pour gagner les élections régionales au service de l’intérêt général.
Les communistes y prendront toute leur place ils continueront à interpeller la population avec leurs propositions pendant la campagne et contribueront activement, à la réflexion et à la rédaction du projet collectif.

Il s’agit :

  • De donner la priorité à l’emploi de qualité contre les logiques financières,
  • D’agir pour une transition écologique durable et soutenable,
  • D’impulser des politiques publiques féministes
  • De développer les Services Publics de proximité,
  • De mettre au cœur de nos ambitions la démocratie d’intervention citoyenne régionale,
  • De contrer les effets désastreux du désengagement de l’État et d’une conception inégalitaire et libérale de la décentralisation.
  • D’accompagner les communes et leurs regroupements dans leurs projets d’aménagements au service de leur population,
  • De replacer la Culture au cœur de l’action régionale dans notre territoire, terre de création et de festivals
  • D’agir pour une Méditerranée de paix et de justice en développant les coopérations décentralisées.
  • De faire de la Région un pôle de Résistance aux politiques libérales.

C’est sur cette base que le Parti communiste français entend être un acteur moteur du rassemblement dès le premier tour des régionales, pour battre la droite et l’extrême-droite, pour gagner ces élections et redonner espoir et envie de voter à toutes celles et tous ceux qui se sont détourné·e·s des urnes.

C’est là que réside la force des communistes : mobiliser très largement les habitant·e·s autour d’un projet construit avec eux à partir de leurs attentes sociales, démocratiques et écologiques.

Quelques propositions pour contribuer à la réflexion collective et au projet régional, pour tourner le dos à 6 années de gestion par la droite.

Une nouvelle démarche pour la sécurité emploi/formation
  • Pour contrer la déferlante du chômage et de la précarité, les destructions des savoir-faire humains, la désindustrialisation et faire reculer la toute-puissance de la logique financière, nous proposons deux institutions territoriales nouvelles :
    • Une conférence permanente sur la transition économique et écologique qui déterminera démocratiquement les besoins en emplois et en formations des territoires.
    • Un fonds régional qui aura la main sur les financements massifs que sont les aides publiques, les crédits bancaires et les profits des entreprises versés aux actionnaires.
  • Pour faire avancer la sécurisation des parcours de vie dans l’emploi et la formation, en ciblant en premier les jeunes.
La démocratie d’intervention citoyenne au cœur des pratiques politiques
  • Elle doit s’installer partout : la gestion des services publics, l’élaboration des plans régionaux, dans les relations de travail au sein des conseils régionaux.
  • Une nouvelle citoyenneté à l’échelle régionale, une démocratie participative réelle pour élaborer les politiques régionales et contrôler les engagements de campagne.
  • La région sera terre d’accueil, en s’ouvrant à celles et ceux qui souhaitent s’y installer et redynamiser le territoire. Accueillir des réfugié·e·s, c’est aussi rencontrer l’Autre et contribuer à la Paix ici et ailleurs.
Des moyens à hauteur des énormes besoins : nous mènerons la « bataille financière »
  • Pour des États Généraux de la fiscalité locale afin d’établir de nouvelles recettes fiscales, dédiées, pérennes et dynamiques.
  • Pour s’émanciper des marchés financiers par la réorientation du crédit bancaire.
  • Des services publics élargis, où se croisent le social et l’écologie
  • Pour la création et le soutien aux centres de santé et lutter ainsi contre les déserts médicaux.
  • Pour la transition écologique et contrer le réchauffement climatique : des investissements massifs dans le transport ferroviaire, voyageurs et fret, financés par l’État, et contre l’ouverture à la concurrence. Pour une gratuité des transports régionaux.
Une économie au service des besoins humains et de préservation de la planète
  • De nouvelles localisations industrielles, des produits et des procédés qui économisent les matières, l’énergie et les transports.
  • De donner la priorité à de l’emploi pérenne à l’inverse des logiques financières qui visent à développer les emplois précaires (Intérim, CDD, sous-traitance, chômage…)
  • Une agriculture paysanne raisonnée et soucieuse de la préservation de l’environnement.
  • Le soutien à un tourisme social, durable, respectueux et basé sur les spécificités patrimoniales, environnementales et culturelles de nos territoires.
  • Le soutien aux initiatives d’Économie Sociale et Solidaire et à leurs valeurs non lucratives, démocratiques et écologiques.
Commenter cet article