" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Macron et Castex, les Napoléon III et Bazaine de la crise sanitaire

Publié le 21 Janvier 2021 par injey06

Macron et Castex, les Napoléon III et Bazaine de la crise sanitaire

 

C'est à un triste spectacle que nous assistons depuis des semaines, des mois de la part de Macron et Castex, sans parler des autres membres du gouvernement. Dernier exemple en date, le scandale des dispositifs de vaccination stoppés à peine lancés faute... de vaccins.

 

À ce scandale du pouvoir s’ajoute un second scandale, celui de Sanofi. Quatre milliards de dividendes versés l’an dernier aux actionnaires, des centaines de millions d’euros perçus au titre du CICE et Sanofi est, non seulement incapable de produire un vaccin, mais en plus l’entreprise vient de licencier, sans doute pour améliorer les dividendes versés aux actionnaires, 400 salariés de sa branche recherche développement. En pleine pandémie c’est un véritable scandale d’État. 

 

Dans des propos rapportés par Nice-Matin, Jean-Louis Peyren, coordinateur CGT à Sanofi avance l’idée de réquisitionner les unités de production de Sanofi pour produire les vaccins de Pfizer ou de Moderna. Il a totalement raison. Face aux carences d’une entreprise stratégique comme Sanofi, face à l’aberration d’oser distribuer quatre milliards de dividendes aux actionnaires en pleine pandémie, la réquisition des unités de production de cette entreprise s’impose. C’est une mesure d’intérêt public.

 

Quand on voit le spectacle affligeant que nous livrent depuis des mois Macron et Castex, pour ne prendre que ces deux là, comment ne pas penser à Napoléon III et Bazaine lors de la guerre de 1870. Guerre où, côté français, l’impréparation n’avait d’égal que l’incompétence et l’indécision. 

En 1870, la bravoure et le sacrifice de l’infanterie et des cuirassiers n’aura pas suffi à compenser l’incompétence d’un pouvoir impérial en pleine désagrégation. 

En 2020 et 2021 l’abnégation des personnels de santé ne suffit pas à faire face à l’incurie du pouvoir et à deux décennies de casse de notre système de santé. Napoléon III, tout comme Bazaine, finit pitoyablement en exil, le Second Empire s’effondra en quelques heures laissant la place à la République, le peuple de Paris meurtri par ces trahisons et les privations du siège de Paris se souleva quelques mois plus tard pour créer la Commune de Paris. 

De la crise sanitaire et sociale que nous connaissons, peut-être émergera une autre République, un autre ordre social. Les raisons pour cela ne manquent pas, oeuvrer pour y parvenir est une urgence
Robert Injey
Commenter cet article