" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Redonner la priorité à la question sociale

Publié le 2 Septembre 2021 par injey06

Archive affiche PCF

Archive affiche PCF

Ils osent tout! Dans la guerre permanente que livrent les puissances de l’argent pour accaparer une part toujours plus importante des richesses produites,  la grande bourgeoisie ne manque jamais d'idées. Dernière trouvaille, celle de l'inénarrable Eric Woerth qui symbolise à lui tout seul cette porosité d’élus de droite avec le monde des affaires. On ne compte plus les dossiers où son nom apparaît (1), et ses nombreuses initiatives marquées par son zèle pour les marchés financiers (2). Là il vient de proposer aux Républicains d’ouvrir la possibilité «pour les propriétaires de résidences secondaires (...) de voter aux élections municipales sur leurs 2 lieux de vie». Les possédants qui pourront voter deux fois et ainsi, par exemple,  peser deux fois plus sur un scrutin comme les sénatoriales, voilà une forme assez inédite du suffrage censitaire aboli en France depuis 1848 (3). 

Pendant qu’une partie de la population pense, à tort,  mener un combat de résistance face à la vaccination, la grande bourgeoisie poursuit  son combat. Avec toujours un seul et même objectif: reprendre tous les conquis sociaux qu’elle a dû lâcher. 

A quelques mois des échéances présidentielle et législatives, il y a urgence à ce que la question sociale revienne au centre des débats.

 Il y a urgence à ne pas se laisser confisquer le débat public par les obscurantistes de tous bords, les égoïsmes de classe et les replis identitaires.

Il y a urgence à remettre au centre des préoccupations et des exigences la question de la finalité que nous donnons à notre société. Doit-on soumettre l’avenir de ce pays aux exigences sans fin des actionnaires du CAC40 ou à la satisfaction des besoins du plus grand nombre? Doit-on sacrifier notre planète au «Dieu croissance» ou la respecter pour le bien de tous?....

La séquence présidentielle et législatives qui s’ouvre devant nous va être cruciale. Elle peut se traduire par  le démantèlement de ce qui reste du programme du CNR, ou bien marquer un rebond en avant dans la reconquête sociale. 

Sur le papier la configuration n’est pas idéale pour les forces de progrès. Le total gauche est en-deçà des 30% et la multiplication des candidatures peut décourager bien des bonnes volontés.

Pour autant évitons le piège des querelles stériles. L’émergence de la question sociale et des exigences de notre peuple peut bousculer un scénario qui pour l’instant est assez désespérant. Mais rien n’est encore  joué...

Robert Injey

1) La dernière en date, l’affaire Tapie - Crédit lyonnais pour laquelle en juillet 2021, il est mis en examen par la Cour de justice de la République pour malversations commises dans l’exercice d’une fonction publique….

2) Il est à l'origine, en janvier 2020, d'une proposition de résolution (sans valeur contraignante) invitant le gouvernement à assouplir les futures règles bancaires internationales (Bâle III). 

3) Décret du 5 mars 1848, temporairement restreint par la loi du 31 mai 1850. Loi qui sera prétexte au coup d’Etat de Louis Napoléon  Bonaparte le 2 décembre 1851

Commenter cet article