" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Energie: sortons du débat franco-français

Publié le 3 Novembre 2021 par injey06 in cop26, Energie, nucléaire

Energie: sortons du débat franco-français
Les centrales nucléaires dans le monde en 2015

Les centrales nucléaires dans le monde en 2015

La gauche française est de nouveau embarquée dans un débat sans fin dont elle a le secret: le nucléaire. Alors que le risque est grand de voir une victoire de Macron, ou de son clone version LR, ce qui signifierait l'achèvement du rêve du patronat depuis plus de 70 ans, le retour sur tous les conquis sociaux issus du CNR, voilà que la grande question est de sortir ou pas du nucléaire. 

Désolé de froisser l’égo français mais, alors que se tient la COP 26, ne serait-il pas urgent de réfléchir à la planète plutôt que de se limiter à notre hexagone ? 

Les données du problème sont assez simples: pour éviter l’impact du réchauffement climatique avec la multiplication des conflits et les flots de drames et de réfugiés qui l’accompagnent, nous sommes confrontés à un triple défi: assurer l’autonomie énergétique, alimentaire et en eau de chaque partie de la planète.

Les projections en termes de réchauffements climatiques sont catastrophiques à l’horizon 2100. Mais si on y ajoute celles en termes de développement démographique, alors c’est un gouffre d’incertitudes qui s’ouvre devant nous avec des projections pour l’Afrique de 1,5 milliard en 2025 à 4,3 milliards d'habitants en 2100. Et des pays qui explosent littéralement sur le plan démographique comme le Nigéria (projection 2100: 700 millions), l’Ethiopie (300 millions), le Congo (350 millions) le Soudan (150 millions)... 

Pour en rester sur le seul aspect énergétique, le nucléaire suppose, au moins,  une grande maîtrise technologique, une importante capacité financière et de drastiques conditions de stabilité et de sûreté sur plusieurs décennies. Chacun pourra aisément constater que les pays cités plus haut ne cochent aucune de ces cases.

Sauf à raisonner franco-français (Et la population française dans les projections ne représenterait en 2100 que 0,6% de la population mondiale), la prolifération de l'énergie nucléaire, sous la forme de la fission, n’est pas la solution à l’échelle de la planète. 

Aujourd’hui, une large partie de la planète s’engage plus que jamais dans l’utilisation des énergies fossiles. Ainsi l'Inde, malgré des efforts réels sur le renouvelable, qui représente 40% de son mix énergétique, vient de mettre plus de 100 sites charbonniers aux enchères pour être exploités.

Pour sortir de cette impasse énergétique c’est à un vaste effort collectif et public,  de recherche-développement pour des énergies alternatives, qui soient des biens communs,  auquel doivent répondre nos pays. 

La France potentiellement n’est pas la plus mal placée pour y contribuer, mais pour cela il faudrait raisonner Monde et pas simplement Hexagone...

Robert Injey 

 

Commenter cet article