" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Introduction des travaux du congrès

Publié le 21 Juin 2010 par dans Initiatives PCF

 

commentaires

Estrosi, Napoléon III et la République

Publié le 13 Juin 2010 par dans Actualités Nice et Alpes Maritimes


"Je suis bonapartiste, (...) un état d'esprit (...) un état d'âme."

Voilà enfin l'explication de la Napoléomania de Christian Estrosi, qui coûte cher à notre ville(1).
Le Bonapartisme, qui est la négation même de la République, est pour le moins une référence étonnante pour un ministre de la République. 

Ce concept (2) décrit un pouvoir aux caractères personnel et autoritaire, avec une dimension particulièrement démagogique à l'égard de certaines couches populaires. Le tout sur un fond idéologique se prétendant au-dessus des classes sociales, pour mieux servir systématiquement les intérêts de la grande bourgeoisie.

Cette description, il est vrai correspond bien au "système Estrosi" à Nice: concentration des pouvoirs, discours se voulant au-dessus des débats partisans, mais en réalité des actes politiques toujours au service des puissances de l'argent.

Mais M. Estrosi devrait quand même méditer sur la suite du scénario. Celui du premier dont les soubresauts ont pris fin sur la plaine de Waterloo, celui du troisième du nom qui n'avait pas le génie militaire du premier et qui s'effondra piteusement dans la cuvette de Sedan. L'un et l'autre terminèrent leurs jours dans des exils plus ou moins lointains.
 
Pour préserver notre République, face à ses fossoyeurs, il est urgent que 2012 soit le Sedan de Sarkozy et 2014 celui d'Estrosi. Pour l'exil, Auron suffira largement....


Robert INJEY                                     Emmanuelle GAZIELLO
Conseillers municipaux, Groupe Communiste et Républicains de Nice


(1): Le coût de la seule pièce de Théâtre  à la gloire de Napoléon III est de 500 000 euros pour 7 représentations.
(2): Concept qui trouve son origine chez Marx dans sa brochure "Le 18 brumaire de Louis Bonaparte" (1852) qui constitue une des analyses les plus fines de la nature du pouvoir mis en place par Louis Bonaparte futur Napoléon III.

commentaires

PLU: Pas de parkings pour les logements sociaux?!

Publié le 11 Juin 2010 par dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

L’examen du projet du PLU recèle une accumulation de mesures discriminantes à l’égard du logement social. Il en est ainsi pour les places de parking ou le projet propose (Article  UB-12, stationnement rubrique 12.2 véhicule léger) :

 

     « Pour les constructions à destination d’habitation (habitat y compris , résidences de tourisme et résidences-service), il est exigé :

 

Pour le logement social une aire par 160 m2 de SHON. Aucune place n’est exigée si dans un périmètre de 300 m se trouve un parc auto ouvert au public.

Pour les autres logements :

Dans le secteur UBb : une aire par 40 m2 de S.H.O.N.

Dans le reste de la zone : une aire par 60 m2 de S.H.O.N. »

 

En d’autres termes si nous en restons à ce Plan Local d’Urbanisme, les projets d’habitations sociales, situés le plus souvent dans des zones très densifiées et où le stationnement relève déjà de l’exploit quotidien (Madeleine, Bornala, Pessicart, St Roch…) vont constituer une problématique supplémentaire pour les années à venir. Sauf à considérer que 70% de la population qui a droit à postuler à un logement social n’a plus de droit d’avoir un véhicule personnel…

 

Nous considérons cette disposition particulièrement discriminante et demandons donc qu’il n’y ait pas de différence entre logement social et autres logements avec une aire de parking pour 40m2 de S.H.O.N.

 

Emmanuelle GAZIELO Robert INJEY conseillers municipaux.

commentaires

Les 50 plus beaux buts en coupe du Monde.....

Publié le 10 Juin 2010 par

 

commentaires

Suppression des jurés populaires

Publié le 8 Juin 2010 par dans Luttes sociales

Ce gouvernement est réactonnaire, chaque jour qui passe en apporte une nouvelle illustration. 

 

Ainsi il envisage de supprimer les jurés populaires d’assises de première instance. Objectif du ministère de la justice : désengorger les tribunaux d’assises et réduire les délais d’attente.

 

De prétextes  pour  supprimer  ce qui fonde une partie de la citoyenneté française : la possibilité pour le peuple français de participer à sa propre justice.  C'est une régression bien plus importante qu'il n'y parait. Le jury populaire par tirage au sort est le seul lieu où "le peuple" peut excercer  son "pouvoir" sans en passer par le filtre de la représentation. et de la délégation.

Ce qui fonde la possibilité pour chaque citoyen de siéger comme juré c'est sa seul qualité d'électreur inscrit sur une liste électorale. A l'heure où se multiplient les expériences de démocratrie participative avec l'application du tirage au sort comme processus pour désigner  des citoyens à une responsabilité, le gouvernement veut supprimer ce dernier vestige de la démocratie.

 

Vieux procédé qui a marqué la démocratie Athénienne et les républiques italiennes médiévales et renaissantes que celui de l’utilisation du tirage au sort ! 

Certes si  à travers le monde on tire au sort les citoyens pour juger et condamner leurs semblables, nos démocraties bourgeoises ont écarté cette solution dès l’origine, prétextant la question des capacités (1) Pour la bourgeoisie, la question du pouvoir est « trop importante » pour être lié au tirage au sort (2).


Mais avec ce gouvernment même la justice ne doit plus être livrée au caractère aléatoire du tirage au sort. Nouvelle illustration d'un pouvoir qui veut tout tenir. Quand à l'argument sur l'engorgement de la justice je reprendrais le communiqué de presse du PCF: "Pour « désengorger » les tribunaux un moyen existe : celui de doter d’un budget digne de ce nom le ministère de la justice. Mais cela veut dire investir, et y mettre les moyens pour développer une justice de proximité moderne et surtout citoyenne. Tout le contraire de ce que défend ce gouvernement de Restauration !"


Robert Injey

 

(1). C’est au nom du même argument des « capacités » que le droit de vote des femmes à mis plus de 150 ans à s’imposer.

(2). Yves Sintonner (Professeur à Paris VIII et directeur adjoint du centre Marc Bloch à Berlin) a consacré un ouvrage à la question en mars 2007 : « Le pouvoir au peuple » (édition la Découverte). Dans les raisons qu’il donne sur l’éclipse du tirage au sort en politique à la fin du XVIIIème siècle, deux doivent nous nous interpeller : « la victoire d’une conception « aristocratique » de la République insistant sur la constitution d’une élite de gouvernants distincte du peuple ; la professionnalisation progressive d’une activité prise comme les autres dans le développement de la division du travail…. » (page 99).

 

commentaires

Retraite: RESISTANCE!

Publié le 7 Juin 2010 par dans Luttes sociales

 

commentaires

OGC Nice: les marchands du temple sont de retour!

Publié le 2 Juin 2010 par dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

Pourquoi un soudain intérêt des Charles Villeneuve et autre Tapie pour l'OGC Nice? L'obtention par la France de l'organisation de la coupe d'Europe en 2016 et la construction d'un grand stade bénificiant, lors de la construction et pour les 30 années  à venir, des largesses des finances publiques y est certainement pour beaucoup. Et cela d'autant plus qu'il y a autre chose. Cette autre chose ne fait pas la une de l'actualité et il faut la détermination de Marie George Buffet (ministre des Sports de 97 à 2002) pour qu'enfin les médias en parlent (cf ci dessous dépêche AFP).  Il s'agir ni plus ni moins la possibilité de mettre en place des compétitions privées sortant totalement du champ des fédérations et des associations sportives existantes. Une loi qui répondraient aux exigences des Aulas and C°, permettant de faire converger le maximum d'argent vers quelques grands clubs au détriment du mouvement sportif en général.
 

Buffet accuse le gouvernement d'ouvrir la voie à des championnats privés

PARIS — La secrétaire nationale du PCF Marie-George Buffet a accusé mardi le gouvernement de vouloir donner plus de pouvoir aux Ligues et aux grands clubs, particulièrement dans le football, grâce à une nouvelle loi qui ouvrirait la voie à des "compétitions privées".

Mme Buffet, ancienne ministre de la Jeunesse et des Sports du gouvernement de Lionel Jospin, a distribué aux journalistes un texte intitulé "projet de loi pour la compétitivité et l'éthique du sport".

Un tel projet est bien "en cours d'élaboration", a-t-on confirmé au cabinet du secrétariat d'Etat aux Sports, tout en soulignant qu'il n'était qu'à l'étude et qu'il n'avait même pas encore fait l'objet de discussions interministérielles.

Selon le texte non daté, "dans la perspective de favoriser l'entrée de nouveaux investisseurs dans le capital" des clubs, le régime juridique des sociétés sportives (actuellement notamment sociétés anonymes à objet sportif) serait globalement aligné sur celui des sociétés de droit commun.

Ces nouvelles "sociétés sportives", qui existent pour gérer la partie professionnelle des clubs, auraient d'autre part la compétence d'inscrire l'équipe professionnelle dans les compétitions, à la place de l'association sportive dont elles dépendent.

De ce fait, ce projet de loi "poursuit le fait que de plus en plus, le sport professionnel constitué en Ligue, avec le rôle prépondérant des grands clubs, pourrait sortir de l'unité fédérale", a dénoncé Mme Buffet lors d'une conférence de presse.

En plus, les Ligues et les grands clubs "gagnent des responsabilités nouvelles dans l'organisation de ces compétitions, donc je pense qu'on va très rapidement aller vers des compétitions privées", a-t-elle ajouté.

Selon le document, le projet de loi viserait effectivement à renforcer le pouvoir des Ligues professionnelles qui seraient "compétentes pour édicter les règles spécifiques aux activités sportives à caractère professionnel et favorisant notamment l'équité et l'attractivité des compétitions qu'elle organise".

commentaires