" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Patriote : une page se tourne, une nouvelle est à écrire !

Publié le 30 Mai 2013 par robert Injey dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

La décision est tombée ce matin, le tribunal de commerce de Nice vient de prononcer la liquidation de la SARL éditrice du Patriote Côte d'Azur depuis 1967.

Cette décision « logique » d'un point de vue financier, illustre la spirale infernale que connaît la presse écrite en général et la presse d'opinion plus particulièrement. Une page se tourne, mais les communistes des Alpes-Maritimes sont bien décidés d'en écrire une nouvelle. Du « Midi-rouge » au « Patriote Côte d'Azur », du « Cri des travailleurs » au « Patriote » quotidien, depuis plus de 90 ans l’existence d'une presse communiste dans ce département a toujours été une ambition et un défi.

L'ambition demeurent, un nouveau défi est devant nous.

Aujourd'hui une page de l'histoire de la presse communiste se tourne, une nouvelle est à écrire. L'écrire, dans les conditions financières, politique et technologique d'aujourd'hui, nous sommes nombreux à vouloir y contribuer.


A bientôt.

commentaires

Un an de changement?

Publié le 27 Mai 2013 par PCF CN dans Les vidéos On vous fait un dessin

commentaires

A propos de la votation sur la ligne 2 du tramway

Publié le 26 Mai 2013 par robert Injey dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

Je n'ai pas souhaité m'exprimer avant la votation initiée par les élus du groupe changer d’ère, la chose ayant eu lieu plusieurs remarques :

-Tout d'abord le mépris de C. Estrosi devant l'avis ainsi exprimé de niçois et de niçoises, et plus généralement toute expression démocratique qui lui échappe. C'est le fait du prince en permanence, une méthode de gouvernance qui confond communication et concertation quicommence à lasser profondément les habitants de cette ville. Donner plus de pouvoir aux citoyens est une urgence pour éviter ce type de dérive, et c'est tout le sens que nous voulons donner à une véritable sixième république.

-Les socialistes aiment les référendums...quand ils sont dans l'opposition. De même qu’ils avaient voté avec les élus communistes et républicains une proposition de loi au Sénat pour l’interdiction des licenciements boursiers, avant de la récuser une fois au pouvoir !Pourquoi Patrick Allemand n'a t-il pas demandé, avec le Front de Gauche, un référendum sur le traité Merkel-Sarkozy?Pourquoi n'est-il pas intervenu auprès des députés socialistes pour inscrire dans la loi, le mois dernier, la possibilité d'un vrai référendum d’initiative citoyenne et non sa caricature comme viennent de le faire les députés?Un tel référendum d’initiative populaire aurait réglé la question de la consultation des niçois concernant la ligne 2 !

-Je n'entrerais pas dans la polémique des chiffres, un seul constat que ce soit la manif des pro-tunnel ou la votation, la participation est très loin des près de 100 000 usagers quotidiens de la ligne 1, sans parler des dizaines de milliers depersonnes habitant près du parcours.... Des mobilisations relatives qui en disent long du gouffre entre les préoccupations de nos concitoyens et les manœuvre pré-municipales....

-Enfin sur le projet en lui-même, la version tunnel est une aberration, les finances de la ville vont sortir exsangues de ce projet. Certes les commerçants et les traminots sont satisfaits. Mais les premiers oublient que la multiplication des zones commerciales dans la plaine du Var leur sera bien plus fatale qu'un tramway en surface. Quand aux seconds ont-ils bien mesuré que pour financer le tunnel nous reportons à 20-30 ans l'extension de la ligne 1 et la ligne 3?



Robert INJEY

Conseiller municipal de Nice

commentaires

A Nice, donner du sens à la gauche! (texte conf de presse)

Publié le 20 Mai 2013 par PCF Nice dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

 

 

Texte conférence de presse 17 mai.



Nice-Matin: http://www.nicematin.com/nice/nice-les-elus-front-de-gauche-se-mobilisent-pour-les-municipales.1258499.html

Edition du 17 mai du journal de France 3 Nice: http://cote-d-azur.france3.fr/emissions/france-3-nice

 

 

"Militants communistes, élus, nous avons une aspiration : celle de permettre à toutes les femmes, tous les hommes de notre ville de pouvoir y travailler, s’y loger, de pouvoir y vivre dignement.

Cette aspiration est partagée par des dizaines de milliers d'habitants de notre ville.

Mais cette aspiration légitime est contrariée par deux phénomènes :

 

D’un côté, l’actuel maire de Nice Christian Estrosi, avant tout préoccupé par son destin national. Le système qu’il met en place – coûteux pour les finances publiques - mêle régression sociale et discours sécuritaire. A la quête de l’électorat du Front national, Christian Estrosi alterne envolées gaulliennes et gestes en direction des nostalgiques de l’Algérie française. Une constante cependant, il fait toujours le choix des actionnaires et des rentiers contre le peuple.

 

De l’autre, lentêtementdeFrançoisHollandeet du gouvernement PS danslapoursuitedespolitiquesdaustéritéqui aggraventlacrisesocialeetéconomique. Le rejetdeplusenplusmassifdu gouvernement, lamainmisedelafinancesurnotredémocratie,rendent urgente lexigencedunealternative.

 

Lesélectionsmunicipalesde2014,premierscrutindepuis2012,vontconstituerunmomentcrucial.

D’une part pourfaire entendre la voix de celles et ceux qui ne veulent plus voir leurs vies sacrifiées.

D’autre part pourfaireprévaloirdautreschoixqueceux qui sont imposés pour satisfaire les exigences de profits des marchés financiers et des rentiers.

 

Face à cette réalité, désenchantementetrenoncementsnourrissent l'abstention électoraleetmènentlagauche et notre pays audésastre.

 

Communistes,militantsduFrontdegauche,nousne nousrésignonspasàcettesituation.

Renoncernestpasle choix des communistes.

Ceux-ci viennent, au terme d’un processus de deux mois, d’acter très largement (95%) une démarche, une ambition.

Notre ambition : nous voulons, avec lesélectionsmunicipalesde2014,renverserlecarcandelaustéritépourleplusgrandnombre,lamainmiseduneminoritésurlebiencommun et bousculer le système Estrosi.

 

Nous voulons faire delefficacitéau quotidien pourleplusgrandnombreunepriorité.Nous voulons construire unFrontpopulaire pourvivremieuxensemble etdignement.

 

Notre démarche, c’est le rassemblement

 

A Nice, nouslançonsunappelau rassemblementde celles et ceux quiveulentdonnerlaprioritéabsolueàl'humainfaceà la dictature de l’argent et à l’arrogance dunedroitelocale quisecroittoutpermis.

Le rassemblementde touteslesfemmesetdetousleshommesdegauche,socialistes,écologistes,progressistesquirefusentlerenoncementdugouvernement.

 

Avoustoutesetàvoustousunseulmessage:



Preneztoutevotreplacepourimposerd'autreschoix,

Prenezlepouvoir!



Undénominateurcommunnousrassemble :lerefusdel'austéritéimposéeauplusgrandnombre,lesoutienàtoutescellesetàtousceuxrendusvulnérablesparlesméfaitsducapitalismeencrise, la volonté de construire une stratégie de changement, un projet d’avenir.

 

Enruptureaveclesdémarchespoliticiennes,danschaquequartierdecetteville,nousinvitons ces hommes et ces femmes àparticiper ouàmettreenplace,quandellesn'existentpas,desAssembléesCitoyennes.

Nousinvitonsces hommes et ces femmes àse retrouver pourdébattre,pourdécideretpouragir.

Dans les jours qui viennent nous allons demander à rencontrer nos partenaires du Front de gauche pour leur faire part de cette ambition.

Nous allons rencontrer toutes celles, tous ceux qui a gauche, socialistes, écologistes, syndicalistes (…) peuvent se retrouver dans nos objectifs, notre démarche.

Nous allons poursuivre et amplifier nos initiatives pour débattre et élaborer le contenu d’une politique pour rendre Nice à ses habitants

Et dès à présent nous donnons à toutes et à tous un premier grand rendez-vous les 29 et 30 juin sur la colline du Château à Nice

 

Dansnotreville,lacinquièmedeFrance,face à une droite toute puissante, nous engageons une dynamique bien vivante à gauche. Une dynamique émancipée des querelles de personnes ou des renoncements qui l’ont trop souvent abîmée.

Nousvoulonsdonnertous leurs sens auxvaleursdegauche,àlasolidarité,au progrèssocial,à la coopération.NousvoulonsredonnerdusensauxvaleursdelaRépublique :Liberté,Egalité,Fraternité."

commentaires

Les communistes de Nice et les municipales de 2014

Publié le 17 Mai 2013 par PCF Sections Nice

A l'occasion d'une conférence de presse ce vendredi, le document ci dessous  a été présenté. Adopté à   plus de 95% par les communistes de Nice, il donne notre  démarche et nos ambitions pour les municipales de 2014.

Bonne lecture.

 

 

 

 

Nice le 17 mai 2013

 

A Nice, donner du sens à la gauche !

 

Notre pays et lUnion Européenne,  sont plongés dans une crise profonde du capitalisme. Notre ville, Nice, non seulement ny échappe pas, mais les choix de gestion locaux aggravent les déséquilibres, les inégalités et les souffrances du plus grand nombre.  

La crise sociale et économique s’étend avec des records de précarité, de chômage et de pauvreté.  

Crise démocratique, aussi, car les citoyens rejettent de plus en plus une représentation politique qui confisque les pouvoirs et centralise dans la plus grande opacité les décisions dans les mains de quelques uns au mépris des droits du plus grand nombre.

Crise environnementale, encore, creusée par des choix d’aménagement catastrophiques dictés par le seul profit de quelques potentats et qui mettent en péril les atouts même de notre ville.

Crise du «vivre ensemble», enfin, les divisions, les stigmatisations, trop souvent, lemportent sur les solidarités.

Les «fins de mois» dun très grand nombre de foyers, quand ce nest pas la crainte de la précarité ou langoisse terrible de tomber dans lexclusion ne sont hélas pas moins pénibles «au soleil».

 

Face à cette réalité, la déception à légard de la politique menée par le gouvernement PS/EELV, le changement promis reste aux abonnés absents, l’omnipotence de l'UMP et la méthode Estrosi, qui mêlent la multiplication des effets d'annonces, l’opacité des décisions et les parodies de consultation des habitants, alimentent le sentiment qu'il n'est pas possible de faire autrement. Désenchantement et renoncements qui nourrissent l'abstention électorale et ne peuvent mener la gauche quau désastre.

 

Communistes, militants du Front de gauche, nous ne nous résignons pas à cette situation. Renoncer nest pas notre choix, et nous voulons, avec les élections municipales de 2014, renverser le carcan de laustérité pour le plus grand nombre, la mainmise dune minorité sur le bien commun et la logique du système Estrosi qui mêle régression sociale  et discours sécuritaire.

Cela avec d'autant plus de détermination que,  dans ce contexte, lattente à l‘égard de notre commune ne cesse de croître.

En effet, par leur proximité et leur capacité de coopérations, les communes sont un atout d’action publique considérable dès lors qu'elles sont animées par des femmes et des hommes dont la volonté politique est solidement ancrée dans lintérêt général et la recherche de progrès pour tous.

Elles sont un espace pour faire vivre concrètement la démocratie, les solidarités, un espace qui doit privilégier le développement durable, la justice sociale, la qualité de vie du plus grand nombre.

Cest dans cette perspective et cette volonté que la gauche doit replacer son action.

 

Cest le sens de nos priorités pour rendre Nice à ses habitants :

 

1.    A lheure le gouvernement sapprête à engager la disparition des communes, confortant la Métropole dEstrosi dans sa volonté de vassalisation des pouvoirs locaux, partisans d’une 6ème république solidaire et démocratique, nous voulons donner plus de droits et de pouvoirs aux citoyens. Au travers de droits nouveaux et de possibilités concrètes (débats publics, référendums) pour intervenir dans les prises de décisions. Nous voulons impliquer les usagers dans l'audit et la gestion des régies publiques. Nous voulons mettre en place un budget participatif pour la ville et la métropole, non seulement pour la politique de proximité et les besoins quotidiens,  mais aussi pour les choix d’investissements, d’équipements et d’aménagement.

 

  1. Le gouvernement relaie avec zèle les politiques austéritaires prônées par l’Union Européenne. Nous inscrivons au contraire notre action, au quotidien, dans le refus des logiques régressives de l’austérité qui ne visent qu’à préserver les intérêts des actionnaires et ne peuvent conduire, comme tant d’exemples nous le montrent dans l’Union Européenne, qu’à la récession.

 

3.    C. Estrosi met en œuvre une véritable ségrégation urbaine. Nous voulons favoriser le  «droit à la ville» dans une commune où la majorité de la population est éligible au logement social qui pourtant fait cruellement défaut. Cela  exige de casser la spéculation foncière, de maîtriser le foncier pour modeler une ville ouverte à la mixité sociale. Le coût du logement est un facteur aggravant des inégalités sociales, nous voulons créer les conditions pour que TOUTES et TOUS les niçois puissent se loger dignement, y compris en cœur de ville. Nous voulons la totale transparence dans les attributions des logements sociaux.

 

4.    Notre ville continue dêtre asphyxiée. Le développement du tramway est une priorité, avec   la réalisation de la ligne 2 en surface, lextension de la ligne 1 jusqu’à la Trinité et  la ligne  3, avant 2020. Il doit être intégré dans le cadre d’un plan de transport en commun  plus large et diversifié.

 

5.    Doter la ville de Nice dun réseau de services publics dignes de la cinquième ville de France. Ainsi, à  lheure le service public de santé et daction sociale et le secteur associatif sont démantelés au profit du secteur marchand, lexclusion des soins se développe. Nous doterons la ville de Nice dun réseau de centres de santé de proximité multidisciplinaires.

 

6.    Le bétonnage de la Plaine du Var et de ses terres fertiles se poursuit dans la plus grande opacité. Nous engagerons une concertation pour construire un projet digne du XXIè siècle sur cet espace vital pour notre territoire. Lagriculture périurbaine doit être valorisée et soutenue. Nous proposerons aux Niçoises, aux Niçois et aux habitants des vallées de participer aux choix daménagement par référendum.

 

7.    La stratégie économique de la Métropole vise exclusivement la mise en concurrence des territoires; nous voulons donner la priorité à la coopération, aux investissements créateurs demplois pérennes, à la transition écologique. L’accès des PME et groupements agricoles à la commande publique sera une priorité.

 

  1. La fiscalité locale qui frappe les ménages telle quelle existe aujourdhui est profondément injuste. Cette situation est aggravée par la remise en cause, par les gouvernements successifs, de lautonomie financière des collectivités locales. Nous inscrivons notre action dans la promotion d’une vraie refonte de la fiscalité tout en exigeant de l’Etat les contributions financières des missions de solidarité nationale déléguées aux collectivités locales.

 

  1. L’accès au sport et à la culture est de plus en plus facultatif pour beaucoup de familles et tributaire de lengagement bénévole du mouvement associatif; nous mettrons en œuvre le développement du soutien au tissu associatif et la transparence dans l'affectation des subventions.

 

10.Le petit commerce se meurt, victime de la prolifération des grandes surfaces et de la spéculation immobilière, il y a urgence à engager une action volontariste pour redonner du souffle au commerce de proximité, acteur de la vie de nos quartiers.

 

En 2013 et en 2014, nous voulons contribuer, partout sur le territoire, au plus large rassemblement contre les tenants de l’austérité. Nous voulons reconquérir, ensemble, le pouvoir que la finance a pris, du local au global. Et faire de lefficacité au quotidien pour le plus grand nombre une priorité. Nous voulons construire un Front populaire  pour vivre mieux ensemble et dignement.

 

Nous lançons un appel à toutes les femmes et à tous les hommes défendant une véritable politique de gauche. Socialistes, écologistes, progressistes qui refusent le chantage patronal, le renoncement du gouvernement. Tous ceux qui veulent donner la priorité absolue à l'humain face à la dictature de l’argent et à l’arrogance dune droite locale qui se croit tout permis.

A toutes les femmes et à tous les hommes qui veulent s'impliquer au plan local, s'engager pour le redressement économique et écologique et construire des avancées sociales, démocratiques et humaines.

 

A vous toutes et à vous tous un seul message :

 

Prenez toute votre place pour imposer d'autres choix, prenez le pouvoir!

 

Un dénominateur commun nous rassemble : le refus de l'austérité imposée au plus grand nombre, le soutien à toutes celles et à tous ceux rendus vulnérables par les méfaits du capitalisme en crise, la volonté de construire une stratégie de changement, un projet d’avenir.

 

En rupture avec les démarches politiciennes, dans chaque quartier de cette ville, nous vous invitons à participer aux Assemblées Citoyennes ou à les mettre en place quand elles n'existent pas. Nous vous invitons à débattre, à décider et à agir.

 

Dans notre ville, la cinquième de France, face à une droite toute puissante, nous voulons répondre au besoin d’une dynamique bien vivante à gauche. Une dynamique émancipée des querelles de personnes ou des renoncements qui l’ont trop souvent abîmée. 

Nous voulons donner tout leur sens aux valeurs de gauche, à la solidarité, au progrès social, la coopération. Nous voulons redonner du sens aux valeurs de la République : Liberté, Egalité, Fraternité.

 

Texte adopté par les communistes de Nice.

 

Section Nice Est-centre : PCF-Front de gauche 2 place St Roch 06300 Nice

Section Nice Ouest : 23 rue St Honoré, 06200 Nice

Section Nice Nord: 82 bd de Cessole, 06100 Nice

commentaires

Grande réussite du 5 mai, les photos

Publié le 6 Mai 2013 par pcf CN

FAB0853

FAB0710

FAB0955

FAB1261

FAB0699

FAB0571

commentaires

Grande réussite du 5 mai! (Vidéo)

Publié le 6 Mai 2013 par pcf

180 000 et sans doute bien plus vu le monde agglutiné tout le long de la manifestation.

Alors que le gouvernement PS tente une énième fois de minimiser l'ampleur du mécontentement, que Ayrault poursuit inlassemblement sa course vers le mur, la gauche -celle qui ne renonce pas- est en marche. Les manipulations chiffrées de Valls, les déclarations de Désir, véritable cerbère d'un pouvoir en panne, n'y feront rien. Le peuple de gauche veut autre chose qu'une politique servile à l'égards des marchés financiers.

La manifestation du 5 aura de ce point de vue été une véritable démonstration, celle d'une force qui reprend l'offensive.

Prochain rendez-vous national le 16 juin pour les assises nationales de la refondation sociale et démocratique, d'ici là localement les mobilisations se poursuivent.

Sur Nice le prochain rendez-vous c'est mardi 7 mai à 18h pour soutenir les salariées en lutte

depuis près de 10 joours à Nice-Résidencia ( 9 av Thiers à Nice).  

commentaires

Solidarité avec les salariés de Nice résidencia

Publié le 4 Mai 2013 par Bob Injey

Maison de retraite avenue Thiers à Nice

 

Lettre Ouverte au Préfet

 

Nice le 4 mai 2013

 

 

Monsieur le Préfet,

 

Depuis 6 jours et 5 nuits les salariés de la maison de retraite SAS Harmony  (ex Nice Résidencia) du groupe Bel Age  sur l’avenue Thiers à Nice sont en grève. Motivé par des mauvaises conditions de travail et de prise en charge des résidents, ce conflit est l’illustration du scandale des maisons de retraite où salariés et usagers sont les victimes de la recherche du profit permanent des exploitants de ces structures privées.

 

Aujourd’hui pour seule réponse, la direction du groupe Bel Age, qui  continue de refuser un vrai dialogue permettant l’amélioration des conditions de prise en charge des résidents, demande l’évacuation du piquet de grève par les forces de l’ordre. Sept salariées sont convoquées au TGI mardi 7 mai à 9h.

 

Pour nous cette situation est inacceptable.

 

Face à l’inertie du Président du Conseil Général, nous vous demandons, monsieur le Préfet, d’intervenir pour imposer à la direction d’engager un vrai dialogue.

 

Dans l’attente nous ne resterons pas silencieux face à ce scandale.

 

Pour soutenir les revendications des salariés face à l’arbitraire patronal nous appelons à un rassemblement de solidarité :

 

Mardi 7 mai à 18h

devant la maison de retraite SAS Harmony,

9 avenue Thiers à Nice

 

Nice le 4 mai 2013

 

Robert Injey et Emmanuelle Gaziello, conseillers municipaux,

Jacques Victor, conseiller général.

 

 

commentaires