" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Mobilisation nationale le 15 novembre!

Publié le 29 Octobre 2014 par injey06

(Texte d'appel du collectif 3A)

La coupe est pleine ! Le pays s’enfonce dans la crise avec son cortège de misère, de chômage, de précarité, de violentes divisions. Depuis des années la droite et, depuis 2012, François Hollande, les gouvernements Ayrault et Valls poursuivent le même but dans le cadre des traités européens et en accord avec les dirigeants de l’Europe libérale : austérité, compétitivité par la baisse du coût du travail, reculs sociaux, coupes claires dans les dépenses publiques. Ces politiques ont échoué partout comme elles échouent en France : elles nourrissent la crise, creusent tout à la fois les inégalités et les déficits.

Dans son immense majorité le peuple rejette cette politique imposée sans débat et avec autoritarisme. Cette situation crée une grave crise politique dont la droite et l’extrême-droite porteuses de graves projets de régression tentent de tirer profit.

Il est temps d’arrêter cet engrenage. Il faut dire non à la loi de finances 2015 présentée par Manuel Valls qui, pour satisfaire les cadeaux faits au CAC 40, dans le cadre du pacte de responsabilité, coupe massivement dans les dépenses publiques. Il se traduirait par le recul des services publics et de ses missions, un étranglement financier des collectivités locales et de leur capacité d’investir. Il faut aussi empêcher les reculs budgétaires de la protection sociale qui remettent en cause les acquis pour la santé, la retraite, la famille, les chômeurs.

D’autres choix sont pourtant possibles. Nous ne sommes pas condamnés à l’austérité permanente et à l’insécurité sociale. Il faut mettre en œuvre une politique qui parte des besoins sociaux, s’attaque aux inégalités. Une réforme fiscale d’ampleur permettrait une redistribution des richesses et une relance des investissements productifs au bénéfice de la grande masse de la population, s’inscrivant dans la transition écologique.

Il faut redonner du pouvoir d’achat, augmenter les salaires, créer des emplois. Il faut créer les conditions d’une véritable reconquête industrielle. Il faut s’attaquer au capital, à la finance, à la rente des actionnaires qui est supportée par les salarié-es, les chômeurs, les précaires, les retraités et la jeunesse.

Il existe dans le pays une majorité de femmes et d’hommes disponibles pour cette alternative sociale et politique, des forces syndicales, sociales, associatives, politiques que nous voulons rassembler.

Mettre un coup d’arrêt aux politiques en cours, imposer d’autres choix, cela ne peut se faire sans la mobilisation des salarié-es, sans l’intervention citoyenne.

  • Pour dire non au budget d’austérité du gouvernement VALLS et appeler à ce qu’il soit rejeté !
  • Pour dire non aux exigences du Medef !
  • Pour rassembler et construire une alternative à la politique actuelle !
  • Nous appelons à organiser des manifestations à Paris et dans les grandes villes de France

pour signer l'appel: www.collectif3a.org

commentaires

La majorité alternative de gauche n'existe pas, elle est à construire

Publié le 24 Octobre 2014 par injey06

C’est une sorte de serpent de mer qui réapparait régulièrement. Au risque de casser les illusions de quelques-uns, il faut en finir avec la fable qu’il existerait une majorité alternative de gauche au parlement dans sa composition actuelle.

Aujourd’hui à l’Assemblée, la majorité absolue est à 289 voix. Le groupe PS compte 290 députés, EELV : 18, le PRG : 17 et le FdG : 15 (dont 5 ultramarins). Même dans le meilleur des cas, le FdG+ EELV + les frondeurs en « grandes forme» cela représente 80 députés, soit moins d’un quart des députés de « gauche ».

Une grande part des députés PS « légitimistes » sont par ailleurs totalement convaincus idéologiquement de l’orientation Hollande-Valls (1). Ce qui les dérange vraiment ce n’est pas le sens de cette orientation, c’est plus son « rythme » et surtout que cela ne donne pas les résultats « espérés».

La limite actuelle des frondeurs, et elle est de taille, c’est qu’ils refusent pour l’instant d’admettre ou d’assumer qu’une politique alternative n’est possible que si elle affronte et bouscule les diktats de la commission européenne et les marchés financiers. Martine Aubry en demandant une « inflexion de la politique en la réduction des déficits et la croissance » est dans cette limite. Sans parler de l’illusion (encore une) chez certains qu’ils vont pouvoir compter au prochain congrès de PS.

La vérité aujourd’hui c’est que cette majorité de gauche alternative n’existe pas à l’Assemblée, et qu’il va falloir la construire dans les idées, dans la rue et dans les urnes. Signe encourageant (sondage Tilder-LCI-Oipinionway du 23 octobre) s’il est logique que 90% des électeurs de Mélenchon de 2012 considèrent que la politique de Valls n’est pas de gauche, c’est le cas aussi pour 60% des électeurs de Hollande. Potentiellement une autre majorité peut exister, il faut la faire émerger. Vaste chantier dont le premier rendez-vous est le 15 novembre : http://www.collectif3a.org/

Robert Injey

(1): Sur le sujet lire la contribution suivante.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1258456-crise-au-ps-oui-le-parti-est-en-plein-chaos-mais-valls-n-est-pas-si-minoritaire-que-ca.html

commentaires

Les dessous de "l'affaire" Filoche

Publié le 22 Octobre 2014 par injey06

Un patron d’une des plus grandes entreprises (par le chiffre d’affaire) meurt accidentellement, un responsable d’un parti du gouvernement se permet de critiquer le bilan du défunt et nous avons droit à un déferlement de haine assez inédit.

Que la droite, via le très réactif Eric Ciotti, réagisse c’est normal. C’est un comportement de clan.

Plus surprenante est la charge menée tambour battant au sein même du PS en particulier de ses premiers responsables. Valls, Menucci, Cambadelis (…) n’ont pas de mots assez durs et réclament l’exclusion de Filoche. Avec quel motif ?

Ne tournons pas autour du pot, les déclarations de Filoche suite au décès de Christophe de Margerie ne sont qu’un prétexte pour, d’une part réaffirmer une forme de soumission au grand patronat. Comme dans quelques monarchie désuètes, le PS est en train de rétablir le crime de lèse majesté.

D’autre part l’occasion est trop belle pour Valls Cambadélis et les autres de poursuivre la liquidation au sein du PS de toutes les voix discordantes.

D’ailleurs après Filoche sans doute les prochains sur la liste seront les ex-ministres qui ce sont abstenus sur le budget.

Procéder de la sorte quelques mois avant un congrès, n’est pas un hasard…

commentaires

L'UMP et le FN contre les salariés de Nice-Matin

Publié le 21 Octobre 2014 par injey06

L'affaire est révélatrice. Loin des déclarations et des larmes de crocodiles, les groupes UMP ( dont on ne peu imaginer que sur ce dossier il agit sans l'aval du duo Estrosi-Ciotti) et FN à la Région viennent de voter contre l'aide légale et justifiée de la Région pour accompagner la création de la Société coopérative d’intérêt collectif Nice-Matin. Proposée par le groupe du Front de Gauche, présidé par Gérard Piel, cette aide répond à un enjeu de taille. Il s'agit de préserver plusieurs centaines d'emplois et une imprimerie dans les Alpes Maritimes. Dans ce dossier les arguments de l'UMP ont les connaît, par contre le FN tombe le masque. Fini le verni « social » avec lequel la famille Le Pen abuse les salariés. Les élus du FN nous ont sorti la bonne vieille vulgate libérale. Normal, ces gens ont toujours été du côté du patronat, tout le reste n'est que risettes de circonstance.

commentaires

Nice-Bastia: Estrosi touche le fond.

Publié le 21 Octobre 2014 par injey06

La polémique sur les incidents lors du match Nice-Bastia est révélatrice des étroitesses qui sont en train d'étouffer notre société. A l'exigence stupide d'un Estrosi qui ne veut pas voir un drapeau étranger à Nice lors de la dernière coupe du monde, nous voyons aujourd'hui l’aberration d'un préfet voulant interdire le drapeau corse ! Mais où vivons nous ?

Peu importe le fait déclencheur, le plus aberrant c'est comment les décisions (au demeurant retoquées par le TA) une fois du maire de Nice une autre par le préfet (sans doute avec la pression du premier) alimentent les délires identitaires de quelques « pseudos supporters » excités. Que le maire de Nice rentre dans ce jeu stupide (« C'est eux qui ont commencé ») en dit long sur la perte de substance de certaines élites.

commentaires

Gratuité des TAE!

Publié le 20 Octobre 2014 par Nice Matin 18 octobre

Gratuité des TAE!
commentaires

Bilan de la mise oeuvre des rythmes scolaires à Nice

Publié le 16 Octobre 2014 par injey06

Estrosi renforce les effets négatifs de la politique du gouvernement et favorise la ségrégation urbaine.

La modification des rythmes scolaires imposée, sans concertation, par le gouvernement marque un nouveau désengagement de l’État vis à vis de ses responsabilités. Elle a, d’ores et déjà des répercussions négatives pour les enfants, les familles, les personnels de l’Éducation nationale, les collectivités locales et les tissus associatifs.

Nous seront solidaires des mobilisations demandant l'abandon de cette organisation du temps scolaire et l'ouverture d'un large débat pour une vraie réforme des rythmes.

A cette situation déjà dramatique, le maire de Nice a décidé d’en rajouter. Pour compenser le coût financier de cette réforme pour les collectivités locales, il a décidé, avec la majorité UMP, de facturer aux familles le temps d’accueil périscolaire.

Cette décision constitue une difficulté supplémentaire pour des milliers de ménages qui subissent déjà de plein fouet les conséquences de la politique d'austérité que mène le gouvernement. Les conséquences d'une telle décision sont catastrophiques pour les familles qui n'ont pas les moyens financiers ou la possibilité de récupérer les enfants à 15h45. Et il n’est pas étonnant que dans les quartiers les plus populaire le taux d’inscription est très faible (moins de 25%)

Ce n'est pas en aggravant la situation de nos concitoyen-ne-s les plus en difficulté que nous pouvons améliorer la situation.

La décision du maire de Nice n’a qu’une conséquence : elle renforce les effets négatifs de la politique du gouvernement et favorise la ségrégation urbaine.

Une seule bonne décision s’impose aujourd’hui : l’abandon de la facturation et la libre inscription des enfants aux activités.

Nice le 16 octobre 2014

Front de gauche, PCF, PG Ensemble

La position de la liste « Nice l’Humain d’abord »

Lors des dernières élections municipales la position de la liste « Nice l’Humain d’abord » était claire :

Activité post et péri scolaires :

Nous sommes opposé-e-s à la mise en place autoritaire des nouveaux "rythmes" scolaires tels qu'ils sont conçus par le gouvernement; alors qu'il faudrait changer les rythmes scolaires en fonction des besoins des enfants et en dégageant les moyens nécessaires à une vraie réforme.

Si nous étions contraints d'appliquer ces nouveaux horaires, nous nous engagerons à :

-Prendre les mesures qui sauvegardent l’intérêt des enfants en prévoyant un accueil de qualité encadré par des personnels qualifiés.

-Mettre en place des activités variées et de qualité tant sur le plan sportif que culturel ou artistique. Ces activités seront gratuites pour les familles qui souhaitent y inscrire leurs enfants. Ouvertes à tous les enfants, elles ne se feront pas au détriment des activités déjà existantes

commentaires

Signez la carte pétition à Hollande (vidéo)

Publié le 13 Octobre 2014 par Com PCF

Pour signer la carte pétition: http://www.pcf.fr/59827

commentaires

Bilan des 6 mois d'Estrosi

Publié le 10 Octobre 2014 par Patriote Côte d'Azur

Patriote Côte d'Azur n°52

Patriote Côte d'Azur n°52

commentaires

Hollande et Valls sabordent la démocratie!

Publié le 8 Octobre 2014 par injey06

Hollande et Valls sont capables de tout, même de saborder la démocratie !

Ainsi dans le projet de loi de finance, publié le 1 octobre, l'article 46 prévoit de supprimer l’envoi postal au domicile de chaque électeur des professions de foi et des bulletins de vote des candidats.

La motivation de cette mesure est simple : économiser 100 millions d'euros pour l’exercice 2015.

Pour ce gouvernement il devient de plus en plus clair que le travail, la famille, la démocratie sont des coûts qu'il faut réduire, pour préserver les intérêts des actionnaires et des rentiers.

Et pour y parvenir, Hollande et Valls, après l’austérité économique et sociale, viennent d'inventer l’austérité démocratique.

C'est déjà au nom de la même austérité démocratique, que nous assistons au charcutage électoral pour les échéances de mars 2015, qui ne sera pas sans conséquence sur l'abstention. C'est toujours au nom de l'austérité qu'ils nous imposent une réforme territoriale qui assassine la démocratie locale.

L'expression populaire dans les urnes dérange les tenants du système. Et c'est de manière très cynique qu'ils organisent la réduction des pouvoirs du peuple et favorisent la montée de l'abstention.

Cette situation renforce l'exigence d'une 6ème République.

Dans l'immédiat, les PCF porte l'exigence d'un référendum sur la réforme territoriale et demande le retrait de l’article 46 du projet de la loi de finance, en raison de son caractère attentatoire à la démocratie et à l’égalité des citoyens devant le suffrage universel.

Robert Injey

commentaires

Estrosi, Ciotti et l'avenir de Nice-Matin (PCF 06)

Publié le 7 Octobre 2014 par injey06

L’existence pérenne de Nice Matin et de plus d'un milliers d'emplois va se décider dans les prochaines heures, les prochains jours.

Le projet de Société Coopérative d’intérêt collectif (SCIC) dite SCOP, à l’initiative des salariés, est reconnu, par le Président du Conseil Régional, comme un projet économique d’intérêt régional et local pour l’information quotidienne de la population et la sauvegarde de l’emploi. La Région est prête à aider à la reprise par la SCOP, avec un prêt de 2 millions d’euros.

Si le désengagement de l’Etat semble avéré, confortant le sentiment que le discours du gouvernement sur la priorité de l'emploi est une simple posture, il serait incompréhensible que la Métropole Nice Côte d’Azur et le Conseil Général des Alpes-Maritimes, ne s’investissent pas pour le maintien de l’emploi et de l’information dans notre département, alors que la Région PACA s'engage et ouvre une porte intéressante.

Aujourd'hui, les paroles ne suffisent plus, les prétextes pseudo-juridiques ne sont plus de mise, seuls les actes concrets comptent.

Si vous êtes pour le maintien de l’emploi et de l’information quotidienne dans notre département, il faut que vos collectivités, directement concernées par ce dossier, s’engagent au moins dans un prêt à la constitution de la SCIC.

Cécile Dumas, secrétaire départementale du PCF06

commentaires

En finir avec la suspicion à l'égard de la communauté musulmane.

Publié le 3 Octobre 2014 par injey06

Odieux ! Il y a pas d'autre mot pour qualifier le sondage, qui a figuré pendant quelques heures sur le site du Figaro, posant la question aux internautes s’ils estimaient « suffisante la condamnation des musulmans de France » au sujet de l'assassinat d'Hervé Gourdel .

Alors que les musulmans sont les premières victimes de ce terrorisme (1), cette suspicion n'est que le reflet d'un racisme ordinaire pour qui la religion musulmane serait intrinsèquement dangereuse. Depuis le 11 septembre et les théories sur le choc des civilisations cette idée nauséabonde est en vogue dans certains milieux. En vérité, comme différente religion où idéologie, la secte de l’État Islamique dévoie une religion pour tenter de donner une justification à des actes odieux. La chose n'est pas nouvelle : du génocide des amérindiens, à celui des arméniens ou de la population Khmere en passant par l'horreur nazi, ou les crimes de la colonisation au nom de la civilisation , nul continent n'a été épargné, nulle religion, nulle idéologie ne sont à l'abri d'être dévoyées. Pointer la responsabilité des États, leur complaisance, est une chose. Suspecter tout individu de par sa religion -supposé- en est une autre. Cette stigmatisation récurrente tend à diviser une partie de notre peuple, à diviser notre société, là où il y a urgence à favoriser le vivre ensemble.

Robert Injey

(1) Pour en rester à l'Algérie, pendant les années noires entre 1991 et le débuts des années 2000 le nombre de victimes est de l'ordre de 100 000 personnes avec des massacres de villages entiers (Thalit, Bentalha...) par les terroristes. De la même manière aujourd'hui en Syrie et en Irak les victimes les plus nombreuses de l'EI sont de confessions musulmanes.

commentaires
1 2 > >>