" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Régionales 2015: Un message de Pierre Laurent

Publié le 28 Novembre 2015 par PCF

commentaires

Publié le 27 Novembre 2015 par injey06

commentaires

Turquie-Russie: pour une action sous l'égide de l'ONU

Publié le 25 Novembre 2015 par

Déclaration PCFLe grave incident qui s'est déroulé hier entre les aviations turque et russe met en évidence l'urgence et la nécessité d'un cadre politique et légal explicite, établi et contrôlé par l'ONU, pour toute intervention militaire sur le théâtre syrien et irakien contre l’État islamique (Daesh). Dès le début des opérations militaires russes en Syrie, fin septembre, la Turquie a accusé la Russie de violer son espace aérien. La tension est montée au fur et à mesure des semaines alors que tous les efforts des 17 pays engagés dans le Groupe international de soutien à la Syrie sont censés converger dans le même sens, c'est-à-dire la mobilisation militaire contre Daesh, le Front al-Nosra et tous les groupes djihadistes et la mise en place d'un processus de transition politique en Syrie. La gravité de la situation internationale appelle à unir toutes les forces contre Daesh et à bâtir une paix durable dans la région. Tous les Etats doivent donc, en rejetant les calculs étroits tirer les leçons des stratégies qui divisent et rendent inopérantes, l’ensemble des initiatives depuis trop longtemps. Au sein de la coalition des clarifications doivent s’opérer. Depuis plusieurs années, la Turquie joue des alliances avec différents groupes djihadistes pour être influente en Syrie. Ses complaisances cyniques à l’égard de l’État islamique ont de lourdes conséquences. Elles se dévoilent aujourd'hui et constituent une difficulté supplémentaire pour édifier une « coalition internationale » contre Daesh. Si Ankara a renoué avec les États-Unis pour ne pas perdre la face dans le conflit syrien, son gouvernement et son président ne jouent pas la carte de la solution politique, et encore moins celle de la lutte contre Daesh et tous les groupes djihadistes. Cette surenchère de la tension avec Moscou traduit l'inquiétude d'Erdogan, et sa réticence, à réorienter les priorités de l'action de la Turquie en Syrie et dans la région, ce qui est en passe de devenir un problème pour ses propres alliés puisque le chef de l'OTAN a appelé au « calme et à la désescalade ». François Hollande a de son côté, depuis Washington, enjoint d’« éviter toute escalade ». Il en faudra un peu plus de la part du chef de l’État français qui a affirmé vouloir « soutenir tous ceux qui combattent au sol ». Cela commence par les forces kurdes du PYD qui sur le terrain sont en mesure d’infliger à Daesh de sérieux revers. Pour ces raisons Ankara doit renoncer à sa volonté d’éradiquer les kurdes par des bombardements qui sont désormais quotidiens et qui contreviennent à l’objectif commun. Cet épisode renforce la nécessité que l'action des États soit coordonnée dans un cadre politique multilatéral supervisé par l'ONU avec pour objectif le retour à la paix et la réponse aux exigences démocratiques et aux besoins humains, sociaux, écologiques et économiques des peuples du Proche et du Moyen-Orient. Parti communiste français,Paris, le 25 novembre 2015

commentaires

Face au terrorisme, agissons pour la sécurité, les libertés, la démocratie et le paix

Publié le 20 Novembre 2015 par Front de gauche

(Déclaration du Front de Gauche)

Le Front de gauche réaffirme sa condamnation des crimes abjects commis le vendredi13 novembre par de lâches assassins et renouvelle toutes ses condoléances aux familles et aux proches des victimes. En ciblant la jeunesse de Paris et de St Denis, les terrasses, les salles de concert et les stades, les terroristes ont visé la société française tout entière, la République elle-même dans ses principes de Liberté, d’Égalité et de Fraternité.

Ils veulent nous diviser, restons un peuple uni et solidaire, et refusons tout amalgame avec une partie de nos concitoyens du fait de leur croyance réelles ou supposées. Le Front de gauche réaffirme l'enjeu du combat contre toutes les formes de racisme.

La menace de nouveaux attentats est réelle et sérieuse. Les moyens nécessaires doivent être mis en œuvre pour arrêter les responsables de ces crimes atroces, protéger les populations et prévenir de nouveaux attentats. Cela peut et doit se faire dans le cadre de l’État de droit et sans remettre en cause les libertés publiques et la démocratie.

Pour le Front de Gauche, la lutte contre le terrorisme est d’abord étroitement liée au combat pour la paix. Il est nécessaire aujourd’hui d’ouvrir un large débat sur la politique étrangère de la France qui concerne tous les citoyens. L’organisation de État Islamique s’enracine dans les guerres qui ravagent le Moyen-Orient depuis plusieurs décennies, en particulier l’intervention américaine en Irak.

Nous affirmons, comme préalable, qu’aucune solution ne doit se faire en dehors du droit international et de l’ONU dont l'action doit être refondée. Il est grand temps de mettre en place les moyens pour pour aider les forces qui combattent réellement Daesh sur le terrain à commencer par les forces démocratiques de Syrie et d’Irak dont les Kurdes sont le meilleur exemple. Au niveau économique, il faut assécher les ressources financières et pétrolières qui sont aujourd'hui aux mains de Daesh.

L’état d’urgence vient d'être prolongé. Nous sommes mobilisés pour combattre toute dérive, notamment concernant le champ d'application des perquisitions et assignations à résidences ainsi que le droit de manifester qui est une liberté fondamentale.

Nous partageons la nécessité de maintenir la COP 21 et nous nous opposons à l’interdiction de la marche mondiale pour le climat. L’État doit garantir le droit à cette mobilisation citoyenne dans la sécurité car c'est une condition de la réussite de la COP 21.

Nous exprimons notre opposition à la proposition du Président de la République et du gouvernement de constitutionnaliser un nouveau régime d'exception. La nécessaire sécurité de toute la population ne doit pas reléguer au second plan les graves problèmes sur lesquels pourrait déboucher la prolongation de l'état d'urgence de trois mois.

Ce n’est pas d’une refondation sécuritaire et autoritaire de la République en cherchant à s’entendre avec la droite dont nous avons besoin, mais au contraire de la refondation d’une République sociale et démocratique, de la construction d’une démocratie plus forte, qui permette réellement à chacun-e de s’impliquer dans les affaires collectives. Nous avons besoin de plus d’égalité, de justice sociale, de libertés.

commentaires

Intervention d'Eliane Assassi au Congrès à Versailles

Publié le 17 Novembre 2015 par Eliane Assassi

commentaires

Déclaration de Pierre Laurent

Publié le 16 Novembre 2015 par injey06

commentaires

Face aux attentats, rassemblons nous pour la liberté, l'égalité, la fraternité et la paix.

Publié le 14 Novembre 2015 par injey06

Déclaration de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF.


Notre pays vient de vivre l'un des pires événements de son histoire. Les attaques terroristes simultanées de la nuit dernière à Paris et à Saint-Denis, revendiquées par Daesh, faisant à cette heure 127 morts et 200 blessés, sont effroyables. La France est en deuil.

Au lendemain de ce carnage, nos premières pensées se tournent vers les victimes, leurs familles, leurs proches, les témoins et tous ceux dont la vie a été menacée. Pour tous, la douleur est immense. Chacun en France s'en sent profondément meurtri.

Nous saluons l'action des forces de l'ordre, des secours, des urgentistes et personnels de santé et des agents territoriaux dont la mobilisation a été exemplaire ainsi que la solidarité des habitants qui s'est immédiatement manifestée.

Moins d'un an après les attentats de janvier dernier, la République est frappée en son cœur.

Alors que l’État d'urgence vient d'être décrété par le gouvernement, le renforcement des moyens de police et de justice est un impératif. L’État doit trouver durablement les moyens adaptés pour garantir la sécurité de toutes et de tous.

J'appelle notre peuple à ne pas céder à la peur, à se rassembler pour la liberté, l'égalité et la fraternité, et pour la paix. Nous devons refuser les amalgames et les stigmatisations. Ensemble, nous devons rejeter fermement la haine et les racismes.

La France est touchée par la guerre et la déstabilisation qui minent le Proche et le Moyen-Orient. La lutte contre le terrorisme appelle une mobilisation redoublée et des solutions internationales.

Elle ne pourra triompher que dans la mobilisation pour un projet de société solidaire qui place au cœur de tous ses choix l'émancipation humaine, les valeurs de la République et la paix.

Le PCF, ses représentants et ses élus, seront de toutes les initiatives qui, dans les prochains jours, permettront à nos concitoyens de se rassembler pour faire face à cette épreuve et ouvrir un chemin d'espoir pour notre peuple.

Dans ce moment tragique, le PCF a interrompu toute activité de campagne électorale.

Pierre Laurent, Secrétaire national du Parti Communiste français,

Paris, le 14 novembre 2015.

commentaires

13 novembre 2015

Publié le 14 Novembre 2015 par injey06

13 novembre 2015
commentaires

Le ministre de l’intérieur récidive dans la manipulation politicienne

Publié le 12 Novembre 2015 par PCF

En mars dernier, lors des élections départementales, le ministre de l’intérieur avait été pris en flagrant délit de manipulation des étiquettes politiques des candidats. Fort de cette mauvaise expérience, nous avons interpellé par écrit le ministre, qui n'y a d'ailleurs jamais répondu.

C'est avec stupeur et indignation que nous avons pris connaissance de l’étiquetage des listes aux élections régionales. Il récidive dans la manipulation politicienne, l’arbitraire et le fait du prince : ainsi les listes de Front de gauche dans les Pays de la Loire et le Centre sont qualifiées arbitrairement de listes communistes, alors qu’aucune liste comportant des composants du Front de gauche ne leur est opposée. En PACA et Midi-Pyrénées-Languedoc Roussillon, les listes de rassemblement entre EELV et le Front de gauche sont dénommés bizarrement VECG. Dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie le ministère a décrété que le PCF, Ensemble et République & Socialisme, ne faisaient plus partie du Front de gauche et que leur liste était communiste. En Rhône-Alpes-Auvergne, c’est le PCF qui se voit exclu du Front de Gauche sur ordre de monsieur Cazeneuve et la présence de MRC est ignorée. L’engagement de citoyens investis dans la vie de la cité, de syndicalistes et d’associatifs est totalement méprisé par la classification du ministère.

Cerise sur le gâteau, toutes les listes du PS et de ses partis satellites obtiennent l’étiquette « Union de la gauche » alors qu’elles ne comportent ni les Verts, ni aucune composante du Front de gauche.

Pour redessiner à sa guise le paysage politique français, monsieur Cazeneuve et ses préfets seraient-ils aux ordres de la rue de Solferino plutôt qu’au service de la République ?

Monsieur Cazeneuve tente visiblement de faire perdurer la fiction d’un gauche dominée par l’hégémonie du PS et d’un PCF isolé, mais s’il lui reste un soupçon de souvenir de ses humanités, il devrait se rappeler que “Errare humanum est, perseverare diabolicum”.

Parti communiste français,

Paris, le 12 novembre 2015

commentaires

EELV-FDG: La liste qui va bousculer la donne en PACA!

Publié le 10 Novembre 2015 par Nice Matin du 9 nov

EELV-FDG: La liste qui va bousculer la donne en PACA!
commentaires

En campagne

Publié le 5 Novembre 2015 par injey06

En campagne

Dernière ligne droite avant un scrutin des Régionales (6 décembre) aux conséquences bien plus importantes qu’il n’y parait. D’une part, car les compétences de nouvelles Régions ont évolué, en particulier, par exemple, sur l’aspect développement économique et donc de l’emploi, qui est la préoccupation n°1 des familles. Et le basculement à droite et à son extrême de nombreuses Régions aura des conséquences dramatiques au quotidien (économie, mais aussi transports, lycées...).

D’autre part, ce scrutin va fixer, pour les 18 mois à venir et donc dans la phase pré-présidentielle, le rapport des forces. Le scénario que nous concoctent les « faiseurs d’opinions » est assez désespérant : Une défaite annoncée pour la gauche, une droite revancharde mais en difficulté et un FN en pleine dynamique tout en étant rejeté par une large majorité de notre peuple. Dans ce contexte, Hollande et Sarkozy pas au mieux avec leur propre électorat, font l’un et l’autre le même calcul : être qualifié, avec le FN, pour le second tour de la présidentielle pour se faire réélire en s’appuyant sur le rejet majoritaire du FN.

Aujourd’hui il y a urgence à sortir de ce triste scénario !

L’émergence d’une véritable alternative à gauche est possible. Front de gauche, communistes, écologistes, socialistes en rupture, citoyens en colère…tout cela commence à faire du monde ! Converger ensemble et massivement sur le même vote le 6 décembre, c’est cela qui peut créer l’évènement et redonner une perspective d'espoir !

Dans la Région PACA la liste conduite par Sophie Camard (EELV) et Jean Marc Coppola (PCF-FDG) est à l’image de cette gauche alternative.

D’ici au 6 décembre tous les gestes, tous les actes vont compter pour mobiliser les électeurs et les électrices de gauche mais aussi tous les abstentionnistes –très nombreux- de gauche.

Sur Nice les militants communistes seront présents aujourd’hui (5 novembre) à Bon Voyage, demain (6 novembre) à l’Ariane, ainsi que ce week-end sur les marchés.

commentaires