" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Non au sabotage du transport ferroviaire (Nice-Matin du 28 octobre)

Publié le 28 Octobre 2016 par Nice Matin

Non au sabotage du transport ferroviaire (Nice-Matin du 28 octobre)
commentaires

En finir avec le scandale du CICE

Publié le 21 Octobre 2016 par injey06

En finir avec le scandale du CICE

En finir avec le scandale du CICE !

Après la fermeture de son usine d’Aulnay et la suppression de 3450 emplois, Peugeot PSA annonce de  nouvelles suppressions. Une situation qui doit relancer le débat sur le CICE. Créé en 2013 à l’initiative du ministre de l’économie d’alors, Arnaud Montebourg,  ce dispositif pèse aujourd’hui plus de 20 milliards par an soit 1% du PIB.  A la fin du septennat de François Hollande, pas moins de 80 milliards d’euros auront été engloutis dans ce crédit d’impôt. Présenté à l’époque  pour « financer la recherche et le développement et inciter les grands groupes  à créer et maintenir des emplois en France  pour les entreprises confrontées à la concurrence internationale», en réalité le CICE a surtout bénéficié à des sociétés qui n’exportent pas, à l’image de la Poste. Ou bien qui en suppriment à l’image de Peugeot PSA qui a perçu 126 millions d’euros en deux ans !

L’ancien commissariat au plan, devenu France Stratégie, constate ces jours-ci dans son évaluation annuelle du CICE, que celui-ci a  « conduit à une amélioration sensible des  marges des entreprises », tout en soulignant « les incertitudes qui entourent l’évaluation des effets du CICE sur l’emploi ». Estimant  « probable » un « effet direct de l’ordre de 50 000 à 100 000 emplois créés ou sauvegardés sur la période 2013-2014 ». Si nous prenons l’hypothèse haute,  cela porte le « coût » de l’emploi crée ou sauvegardé à 300 000 euros. Une gabegie financière qui renforce l’idée que portent les députés communistes de mettre un terme à ce dispositif, coûteux, soumis à aucun contrôle, et à utiliser l’argent public autrement pour l’emploi…

Robert Injey (Edito du Patriote du 2& ocotbre)

commentaires

Faisons un pas chacun (Roland Leroy)

Publié le 18 Octobre 2016 par Roland Leroy

Faisons un pas chacun (Roland Leroy)

Un texte plein de bon sens. RI

Article publié dans l’Humanité du 18 octobre 2016

F. Hollande ou E. Macron, il est maintenant évident qu’il y aura un candidat social-libéral l’an prochain. Vu la force de ce courant dans la société comme au sein du Parti socialiste, le contraire aurait été plus qu’étonnant. De son côté, Jean-Luc Mélenchon sera candidat. Et si les conflits internes au PS conduisaient à une candidature supplémentaire – Hamon, Montebourg, Taubira ? – elle ne pourrait que s’ajouter à ces deux-là. L’idée de « rassembler la gauche » autour d’une candidature commune supposée éviter un second tour droite/FN est donc bien, de fait, une hypothèse irréaliste. Elle procède en outre d’une erreur d’analyse. L’extrême droite se nourrit, en France comme ailleurs en Europe, du sentiment qu’il n’y a pas d’alternative de gauche aux politiques néolibérales. D’où les progrès spectaculaires du Front national quand la gauche au pouvoir fait la preuve de son incapacité à faire autre chose que la droite : sous Mitterrand, puis sous Jospin, et maintenant avec Hollande. Rassembler derrière un candidat commun ceux qui ont soutenu les politiques des gouvernements socialistes et ceux qui les ont combattues ces dernières années serait la pire façon de poursuivre dans le même sens : « tous pareils… ».

Le seul moyen de faire reculer l’extrême droite et de battre la droite est de recréer un espoir à gauche. Ce qui implique évidemment de proposer une rupture franche avec les politiques menées alternativement par la droite et la gauche depuis des décennies. Mais aussi de construire pour cela un rassemblement politique crédible. C’est là que le bât blesse. Pour des raisons que l’histoire jugera, le début de dynamique qu’avait permis le Front de gauche s’est évanoui avec lui. Les forces qui le composent sont dispersées et affichent leurs désaccords. Avec les milliers de signataires de l’appel « En 2017, faisons front commun », je demande aux protagonistes de cette situation de faire ce qu’il faut pour en sortir de toute urgence.

Chacun peut voir que Jean-Luc Mélenchon est le mieux à même de représenter le rassemblement à construire. Il a fait une belle campagne en 2012. Tous les sondages ont montré depuis quatre ans qu’il se maintenait à peu près au niveau de son score à la présidentielle. Et depuis un an, la tendance est plutôt à la hausse. Qu’il soit notre candidat, et ouvrons la discussion. Nous ne sommes pas d’accord sur tout, c’est certain. Si c’était le cas, nous serions dans un même parti. Mais nous pouvons parfaitement nous entendre, comme en 2012. Les forces qui décideront de le soutenir doivent créer entre elles (Parti communiste, Parti de gauche et « la France insoumise », Ensemble, groupes de socialistes critiques et d’écologistes, assemblées citoyennes du Front de gauche, etc.), avec les citoyennes et les citoyens décidés à s’engager, un lieu où pourront se construire les accords nécessaires : sur un programme, des candidatures aux législatives, la façon de mener campagne. Cela se fera si nous en avons tous la volonté.

Il n’est que temps. Le peuple français est en attente. En l’état de discrédit du Parti socialiste, rien ne dit qu’un tel rassemblement ne pourrait pas devenir désormais le vote utile à gauche et changer radicalement la donne, pour 2017 et pour la suite. La responsabilité est entre nos mains. Faisons chacun un pas.

commentaires

Nice: Aucune tête ne doit dépasser celle de C. Estrosi!

Publié le 17 Octobre 2016 par Photo Nice-Matin

Nice: Aucune tête ne doit dépasser celle de C. Estrosi!

Obligé de quitter son siège de maire en raison de la loi sur le cumul des mandats, Christian Estrosi a fait en sorte qu'aucune tête ne le dépasse. Pendant l'été les menuisiers ont oeuvré  en conséquence. Affligeant!

commentaires

Légalisation ou pas ?

Publié le 13 Octobre 2016 par injey06

Légalisation ou pas ?

En cette période électorale, le gouvernement utilise tous les ressorts pour "parler" à l'électorat de gauche.  Après le dossier Alsthom, après la proposition de scolariser de 3 à 18 ans, voilà le retour d'un monstre de mer, celui de la légalisation de la consommation du cannabis.   Au risque de surprendre, face à l'échec  et au coût des  politiques de répression menées,  le débat se pose.  Il se pose d'autant plus qu'il ne concerne pas une  petite frange  de la population.

De ce point de vue, l'échec est patent. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS),  en France ce sont 29% des garçons de 15 ans et 26% des filles du même âge qui ont déjà  goûté au  cannabis, alors que la moyenne internationale stagne à 15%. Une consommation  en progression constante en France où, selon l’Observatoire  français des drogues et des toxicomanies (Ofdt), on dénombre environ 4,6 millions de consommateurs occasionnels et 700 000 consommateurs quotidiens en France.

 

Quant au coût des politiques de  répression, outre les moyens de la police (140 000 arrestations en 2010 pour usage simple), nous assistons à un engorgement de la justice. En 2014, 58.406 condamnations ont été prononcées pour des infractions liées aux drogues, 90 % concernant le cannabis. C'est près de 10% des délits traités par les tribunaux.

 

Dans ce contexte, à l'image de certains pays, comme l'Espagne ou les Pays-Bas, faut-il aller vers une légalisation de l'usage personnel, revoir tout notre système de prévention ou bien maintenir l'interdiction ? La question mérite au moins d'être instruite...

Robert Injey (Edito du Patriote Côte d'Azur daté du 14 octobre 2016)

commentaires

Le stade du Ray livré aux ferrailleurs....

Publié le 10 Octobre 2016 par injey06

Le stade du Ray livré aux ferrailleurs....
Le stade du Ray livré aux ferrailleurs....
Le stade du Ray livré aux ferrailleurs....
Le stade du Ray livré aux ferrailleurs....

Dans quelques heures les 4 pylônes qui supportaient les projecteurs éclairant le stade du Ray seront totalement démantelés. Marquant ainsi définitivement la fin d'un stade qui avait des défauts, mais avait une "âme"...

commentaires

Conseil municipal de Nice: l'opportuniste....

Publié le 7 Octobre 2016 par Jacques Dutronc

Rien de plus approprié après les dernières pérépities au sein du conseil municipal de Nice.

commentaires

Le danger Macron

Publié le 6 Octobre 2016 par injey06

Le danger Macron

Son sourire, digne d'un banquier qui veut vous placer un crédit à la consommation à 20% TEG, s'affiche partout. Les reportages le concernant s'enchainent. Ses moindres déplacements ou déclarations font l'objet de commentaires à l'infini sur toutes les chaines d'information en continu. Pas de doute, l'opération Macron est lancée. Ne nous y trompons pas, comme en leur temps d’autres initiatives, sous prétexte de renouvellement, ce qui se joue aujourd'hui pour les tenants du système c'est construire une solution de rechange après le fiasco Hollande. L'opération, cette fois-ci, est de grande d'envergure. Elle mobilise des grands patrons, qui maîtrisent une partie de la presse, des militants socialistes au libéralisme totalement assume. Mais aussi une partie de la jeunesse, éblouie par les prêches du nouveau venu qui ringardise non seulement F. Hollande, mais aussi A. Montebourg. Il est trop tôt pour savoir si l'opération Macron ira au bout, s’il est en capacité de bousculer sévèrement le PS, mais, jamais, sans doute, la menace pour ce dernier n’aura été aussi forte. Une menace d'autant plus forte, que trop de forces à gauche sont comme tétanisés par 2017. Un slogan du PCF en 2011 proclamait: "Enflamons le débat!". En la matière il y a urgence. Urgence pour débusquer les "réformes" libérales, urgence pour redonner de l'épaisseur sociale aux débats politiques dans une gauche pour l'instant enfermée dans le débat sur les primaires. La présentation, samedi 8 octobre, par Pierre Laurent, des grands axes émanant de la grande consultation est l'occasion de remettre dans le débat les exigences populaires.

Robert Injey (Edito du patriote Côte d'Azur daté du 7 octobre)

commentaires