" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

2012: "le candidat c'est le Front de Gauche" (P. Laurent).

Publié le 7 Avril 2011

Vendredi 8 et samdedi 9 avril se tiendra un conseil national important dans le cadre de la préparation de la conférence national du mois de juin sur les choix des communistes pour 2012. Comme c'est chaque fois le cas quand il y a des orientations à prendre importantes (congrès....), il y a une certaine frénésie sur le net. Frénésie d'autant plus virtuelle dans le cas présent que pour avoir participé à plusieurs débats (AG de section, conseil départemental) sur le sujet, il en ressort à chaque fois une grande qualité dans les échanges, beaucoup de lucidité et une très forte envie de réfléchir et de décider sereinement loin de toute crispation en tout genre.... Le résultat des cantonales conforte une orientation et l'atout que représente pour le front de gauche la présence de candidats communistes implantés sur leurs territoires participe grandement de ce résultat. La capacité du Front de Gauche à progresser fortement en 2012 dépendra tout à la fois à notre capacité collective à rendre sa démarche populaire  et  à prendre appui sur la réalité de  l'implatation locale.

RI

 

Pour information le contenu d'une dépêche AFP

 

 

"Laurent prévient Mélenchon: "pour moi, le candidat c'est le Front de gauche" (AFP - Publié le 06/04/2011 à 18:07). Click here to find out more!Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, a prévenu mercredi Jean-Luc Mélenchon que sa candidature à la présidentielle pour le Front de gauche ne pourrait être soutenue par le PCF que si un accord global incluant une très large majorité de communistes aux législatives était trouvé.

"Pour moi, le candidat c'est le Front de gauche" (FG), a-t-il déclaré à des journalistes, à deux jours du Conseil national du PCF où les échéances 2012 seront débattues. Il a précisé qu'il donnerait vendredi matin, lors de son rapport, son "avis" sur la meilleure candidature, alors que tous les signaux penchent vers M. Mélenchon (Parti de gauche).

"Si on veut un accord gagnant-gagnant, il faut que tout le monde soit respecté pour ce qu'il est dans le FG", a-t-il ajouté, soulignant qu'"actuellement ni la candidature d'André Chassaigne (PCF) à elle seule, ni celle de Jean-Luc Mélenchon à elle seule, ne font l'accord d'ensemble" pour 2012.

Pour le numéro un communiste, "l'accord législatives doit respecter la place du PCF". "Qui peut croire que Jean-Luc Mélenchon sera candidat avec seulement 50% de députés communistes" comme le souhaite le PG ?, a-t-il demandé, la base de discussion du PCF reposant sur 80% de candidats issus du Parti.

Actuellement, le PCF a 17 députés à l'Assemblée nationale (dont 5 apparentés), le PG trois. "10 à 12 circonscriptions sont gagnables", selon lui.

Alors que M. Mélenchon "souhaite une circonscription gagnable" pour quitter le Parlement européen comme l'a écrit Libération, M. Laurent entend "sanctuariser" des circonscriptions où le PCF "est en reconquête ou a des positions municipales fortes", comme en Isère ou Ile-de-France, a-t-il précisé.

"Il faut que tout le monde bouge", a-t-il concédé : "il y aura un soutien (à Mélenchon) s'il y a accord mais il n'y aura pas de soutien s'il n'y a pas d'accord". "Ce n'est pas un bras de fer" mais "une discussion politique".

Pour M. Laurent qui compte être "une des voix" du FG en 2012, "il y a mille raisons de continuer le Front de gauche", les communistes en sont "très convaincus" mais ils restent "interrogatifs" sur la candidature et la personnalité de M. Mélenchon"

 

Commenter cet article

Céline Clément 07/04/2011 11:08



"il y aura un soutien (à Mélenchon) s'il y a accord mais il n'y aura pas
de soutien s'il n'y a pas d'accord". "Ce n'est pas un bras de fer" mais "une discussion politique"...... mais à part ça c'est pas "plié" et on va avoir une discussion autour de la candidature de
Chasseigne!!