" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Appréciations sur la primaire

Publié le 10 Octobre 2011 in Politique France

Le premier tour de la primaire du PS aura connu un vrai succès en terme de participation et le second tour devrait voir celle-ci progresser.

La puissance médiatique mise en œuvre autour de cette consultation explique une part de ce succès. La détermination d'un grand nombre de nos concitoyens de se débarrasser de Sarkozy, la volonté de pouvoir peser sur le choix du candidat aussi. Pour ma part je retiens deux éléments:

  • L'exigence de démocratie et la volonté de voir son avis compter. Dans une démocratie représentative en crise (cf l'abstention) cette exigence est très forte. Ont l'avait déjà constaté lors du référendum en octobre 2009 sur la Poste avec plus de 2 millions de participants, pour une couverture médiatique bien moindre...Les primaires sont une manière de répondre à cette crise, mais dans une perspective bien précise. Celle d'un présidentialisme accru avec la bipolarisation. Il ne faut pas être très sorcier pour deviner le scénario de 2017 avec dès la fin 2016 l'UMP et le PS qui trustent l'espace médiatique avec les primaires. Une opération dont le coût pour le PS est équivalent au montant du budget de la campagne du Front de Gauche pour la présidentielle, sans parler de l'investissement de chaque candidat qui va bien au-delà des 50 000 euros attribués. Si ce système devait se pérenniser, comme aux États Unis, le premier facteur de sélection à une primaire sera l'argent. L'objectif de cette «fausse bonne idée» c'est de réduire à néant la possibilité d'une véritable alternative qui pourrait contrarier la mise en œuvre des politiques libérales . Exagération? Hasard du calendrier Libé d'aujourd'hui fait largement état des résultat de la primaire. Puis page 14 et 15 le journal titre «Fac le dogme de la gratuité se fissure». On y apprend à la lecture de l'article que le think tank Terra Nova, proche du PS, propose en 5 ans de tripler les droits d'inscription en licence et de les quadrupler en master. Terra Nova c'est le think tank qui a beaucoup «milité» pour la tenue des primaires et propose aujourd'hui de l'insérer dans la constitution. Et pendant que les primaires s'organisaient, que le candidat n'est pas encore désigné, Terra Nova est déjà sur l'élaboration des politiques qui seront mise en œuvre en 2012. Morale de cette affaire: l'exigence de démocratie peut-être dévoyée, instrumentalisée...

  • La bonne tenue du score de Martine Aubry et la percée de Montebourg traduisent chacun à leur manière un besoin de gauche. Le succès de cette primaire, tout comme le succès de la vente du programme du Front de Gauche traduisent cet aspect, ce besoin de gauche et de contenu. Comment ne pas en rester là ? C'est bien le défi qui est devant-nous. Il est urgent de passer à une phase de débat public sur ce que devra faire la gauche en 2012 non seulement pour battre Sarkozy mais aussi pour réussir.

Commenter cet article