" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Coût de la ligne 2: la preuve par Lyon et Marseille !

Publié le 10 Décembre 2009

Après le conseil communautaire du 4 décembre et la réaffirmation par Chrisitian Estrosi du coût annoncé pour la ligne 2 (450 millions d'euros), avec ma collègue Emmanuelle Gaziello nous avons tenu une conférence de presse pour faire apparaitre quelques réalités chiffrées sur le côut de la ligne 2 du tram/métro. Ci-dessous le texte diffusé à l'occasion de cette conférence de presse.



La ligne 2 coûtera entre 700 et 800 millions d’euros

 

Christian Estrosi quand il veut occuper l’espace politique a fréquemment un «problème» avec les chiffres, comme si ceux-ci devaient s’adapter à son discours.  Mais il peut compter sur les élu-e-s communistes pour lui rappeler la réalité….

 

Quelques exemples :

 

La plaine de Var 3ième OIN mise en place en France !   Faux.

 

Christian Estrosi si il  cite la Défense et Euroméditerranée à Marseille, oublie St Etienne, Antifer (Le Havre), les villes nouvelles, les aéroports de Paris pour ne prendre que les OIN les  plus connues déjà en cours, depuis très longtemps pour certaines d’entre-elles..

 

La communauté urbaine : c’est le Jackpot !  Faux

 

En 2008, tout au long de l’été, il n’a eu de cesse d’assurer, lettre d’un ministre à l’appui,  que la mise en place de la communauté Urbaine allait se traduire par un jackpot, avec une contribution par habitant de 85 euros.

Nous avons contesté ce chiffre, en annonçant pour notre part lors du conseil communautaire du 24 septembre 2008  un montant de 60 à 65 euros(ce qui représente par an une différence de 10 millions d’euros). Réponse arrogante de Christian Estrosi  sur le ton «qu’est-ce que vous connaissez vous un simple élu d’opposition alors que moi…».

 Résultat la dotation de l’Etat a été fixée à …65€ !

 

La ligne 2 Tram –métro à 450 millions d’euros ! FAUX !!!

 

Aujourd’hui nouvel exemple avec la question du coût de la ligne 2.

 

Rappel des faits. Dans la version Tram sur la promenade, qui a coûté énormément en communication, le tracé initial Ferber/jardin Albert 1er par la promenade était estimé à un coût de  315 millions d’euros pour 4,1 kms.

 

Aujourd‘hui le second projet de Christian Estrosi  pour un tracé de 8,6 kms (plus du double) dont 3,6 enterrés, il annonce un coût total de 450 millions d‘euros.

Un supplément de 135 millions pour 4,5 kms supplémentaires dont 3,6 en sous-sol .

 

Face aux critiques et à l’annonce par les élus communistes d’un coût du kilomètre de métro à 100 millions d’euros et d’un total au-delà des 700 à 750 millions, Christian Estrosi  justifie ses chiffres en citant  des exemples rapportés ainsi par Nice-Matin :

 

« A Lyon, un tunnel d'1,7 km a coûté 108 millions d'euros (60 Me/km), le prolongement du métro de Marseille à la Fourragère, 2,5 km et 4 stations : 138 Me, soit 55 Me/km. A Nice, le tunnel (3,6 km) entre le carrefour François-Grosso et la place Arson est estimé à 70 Me/km.»

 

Problème, les chiffres annoncés par Christian Estrosi ne concernent en quelque sorte que le gros œuvre.  Astuce un peu grossière pour tendre à faire croire que son chiffrage est réaliste.

 

Mais Il faut y ajouter tout le reste ; les études, la maitrise d’ouvrage, les acquisitions foncières, les libérations d’emprises, les déviations de réseaux, les travaux préparatoires, l’installation de alimentations électriques, l’aménagement des stations, des système d’aération, les aménagements urbains… Pour prendre ce dernier aspect un seul exemple la construction du tunnel impliquerait la destruction des 2/3 de la place Arson qu’il faudra reconstruire par la suite.

 

Faire un métro ne consiste pas à creuser uniquement un trou, Christian Estrosi semble l’avoir oublié, pas nous!

 

Et là les chiffres ne sont plus les mêmes.

 

Concernant Lyon, il s’agit du prolongement de la ligne B du métro vers Oullins, sur une distance de 1,7 kilomètre. Coût de l’opération annoncé par le Syndicat mixte des Transports pour le Rhône et l’Agglomération lyonnaise : 222 millions d’euros. Dans ce coût est compris celui d’une gare multimodale (30 millions) et d’un système de métro automatique (50 millions). Cela met donc les 1,7 kilomètres de tunnel, sans station (6 sont prévus à Nice) et sans système roulant à 142 millions.

 

Concernant Marseille, il s’agit du prolongement sur 2,5 km de la ligne 1 de la Timone à la Fourragère le montant de dépenses prévues dans le tableau de bord de l’opération menée par Marseille Provence Métropole est de 419 millions d’euros (chiffres au 7 novembre 2008) sans compter le matériel roulant. Le chiffrage de l’opération était de 290 millions d’euros en 2001 et 350 millions en 2007, ce qui laisse présager de l’évolution du coût sur Nice…

 

En d’autre terme le coût annoncé de 450 millions par Christian Estrosi correspond au mieux à la dépense globale pour les 3,6 kilomètres de passage en sous-sol, nonobstant les grosses incertitudes sur les contraintes liées à la nature du sous-sol (couche de sable et nappe phréatique), et au risque sismique.

 

Le coût probable de l’opération tram/métro se situe (chiffre 2009) entre 700 et 800 millions d’euros, très au-dessus de l’annonce de Christian Estrosi.

 

Les chiffres sont là, têtus et incontournables. La solution que nous avançons depuis le mois d’avril (passage cœur de ville en surface) est la seule qui soit réaliste.

 

 

NB: Bien évidemment tous ces chiffres sont vérifiables, ils émanent soit de documents de Marseille Métrope Provence soit des délibérations du Grand Lyon et du site internent du syndicat mixte des Transports pour le Rhône....

 

 

 

Commenter cet article