" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

De l'Eco-vallée à Market-valley

Publié le 19 Janvier 2014 par Robert Injey in Actualités Nice et Alpes Maritimes

La plaine du Var...c'est la grande affaire de Christian Estrosi. Ce territoire il voulait en faire un symbole de sa volonté de concurrencer Barcelone, tout en marquant sa nouvelle conversion aux exigences écologiques. Rien de trop beau, ni de trop grand, fort du statut d'OIN, Christian Estrosi n'a eu de cesse de vanter son projet, son Eco-vallée!

 

A quelques mois des municipales l'heure du bilan est venue.

 

Passons sur les problèmes de gouvernance de l'OIN qui connaît son 6ème directeur en quelques années, passons sur les projets qui sont en train de fondre comme neige au soleil à l'image du Parc des Expositions, limitons nous à un aspect : la prétention d'en faire un modèle de développent écologique.

 

Estrosi a voulu en faire un symbole de son engagement pour l'écologie : en réalité « l’éco-vallée » transforme rapidement la plaine du Var en une véritable Market-valley ou le béton le dispute au bitume.

Ainsi en quelques années nous allons voir "pousser » plus de 100 000 m2 de surfaces commerciales et autant de parkings. Entre l'extension de Cap 3000, l'installation d'Ikéa, le programme immobilier d'accompagnement à côté du nouveau stade, sans parler des projets à proximité comme le Polygone Riviéra à Cagnes, la plaine de Var va se transformer en quelques années en un immense centre commercial.

 

L'argument de l'emploi ne doit pas faire illusion. Comme pour les entreprises sur le périmètres de l'OIN qui pour une grande part sont uniquement des transferts, les implantations commerciales vont se traduire par des fermetures ou des réductions ailleurs.

 

Cette conception du développement répond à une logique à très court terme, celle de la mise en concurrence des territoires. Il faut fournir des m2 de bureaux, de surfaces commerciales avec les infrastructures routières et les parkings en conséquence pour transférer les entreprises et les emplois qui se trouvent aujourd'hui vers Antibes, Cannes où même dans le Var. Voilà la réalité de la grande vision de Christian Estrosi.

C'est une vision à court terme, conçue par quelques experts plus préoccupés par offrir des « opportunités » à quelques grands groupes que du devenir de notre département, de ville et de sa population.

Quand à la plaine du Var, l'agriculture est à terme sacrifiée et l'aspect "écologique" va se limiter un parc vert alibi.

L' "Eco-vallée" version Estrosi est à l'écologie ce que les réserves d'indiens sont aux civilisations Amérindiennes.... une vaste spoliation de l'espace public.

 

Robert Injey

Conseiller municipal de Nice

Commenter cet article

OLIVIER GEBUHRER 20/01/2014 08:29


Enfin , un bilan politique clair ; au demeurant j'ai écrit tout ça il ya des années mais meiux vaut tard que jamais ......... Il y a l'axe Barcelone Nice Gênes qui doit drainer des flux
financiers considérables et il ya le fait que dans ce projet mercantile  et démentiel l'arrière pays niçois est complètement abandonné ; oui réserves d'indiens c'est l'expression la plus
appropriée ; en plus relmatvement à l'emploi ; ce que dit Bob doit être complété ; non seulement il s'agit de transferts et pas d'entreprises nouvelles mais en outre les entrprises en question
n'auront là que de sites d'EXPOSITION pas de PRODUCTION ; rien ne manque OLIVIER GEBUHRER