" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Estrosi, Ciotti, Damiani: Pitoyable trio...

Publié le 28 Juin 2011 in Actualités Nice et Alpes Maritimes

 

Le centre de valorisation des déchets organiques (AZUREO) installé au Broc, construit en à peine 14 mois sur un terrain acquis par la Commune du Broc, est une petite merveille de technologie pour résoudre, en partie, les problèmes de traitement des déchets ménagers du département. Petit – il occupe à peine 13 000 m2 – ce bâtiment est capable de traiter 60 000 t de déchets provenant des 77 communes alentour dont une grande majorité de la communauté urbaine Nice côte d’Azur sans dégager aucune pollution olfactive.

Eric Ciotti, Christian Estrosi et Antoine Damiani n'ont pas invité la commune du Broc -au travers de son Maire- à l'inauguration de ce centre. Refus de reconnaître de le rôle de la commune du Broc pour la gestion des déchets, anticipation sur la disparition des communes ?? les motivations du trio sont assez obscures...

Ayant finalement obtenu la possibilité de s'exprimer; le maire du Broc, Émile Tornatore, a tenu à faire connaître sa surprise de voir sa commune écartée alors même que sur tous les grands dossiers elle joue pleinement le jeu de l'intérêt collectif.

Peu habitués à entendre quelques critiques, somme toute dans un esprit très républicain, Eric Ciotti et Christian Estrosi, ont préféré quitter brutalement la cérémonie officielle, suivis de près par le conseiller général du canton A. Damiani et le représentant d'un préfet aux ordres.

Micro coupé, buffet remballé, estrade démontée... c'est dans des conditions peu reluisantes pour le conseil général qu'Emile Tornatore continuait à s'exprimer soutenu par la population et la présence de nombreux élus, pour rappeler le rôle de la commune du Broc dans la mise en œuvre d'équipements pour l’intérêt général.

Au travers de cet épisode les Estrosi- Ciotti et autres Damiani illustrent une nouvelle fois l'arrogance et le mépris dont ils font preuve à l'égard de celles et ceux qui peuvent penser autrement.

Ils donnent une bien piètre image de notre République!



Texte de l'intervention d'Emile Tornatore

Je prends solennellement la parole ici au nom de la commune du Broc et j’invite notre conseiller général à se rappeler qu’elle fait partie du département dont il doit assumer une part de la gestion. La commune c’est le fondement de notre république. Quand on touche à l’une d’entre elles ; c’est à l’équilibre républicain qu’on s’attaque.

Je prends solennellement la parole ici pour vous accueillir car vous êtes un peu nos invités :

sur ce territoire dont tout le monde sait qu’il est brocois,

sur ce terrain que la commune du Broc a acquis fort cher au demeurant pour y installer ce centre de valorisation organique des déchets que nous avons cédé au SMED et aux 77 communes qui le constituent,

par l’engagement que nous avons tenu pour la réalisation de cet équipement, élément important pour le plan départemental des déchets.

Je prends solennellement la parole ici pour vous dire que si nous sommes nombreux à vous accueillir c’est pour le faire dans la dignité et je demanderai à chacun et chacune des brocois présents, à leur amis de respecter les interventions des participants à cette inauguration .

Je prends solennellement la parole pour répéter que Le Broc fait partie du département des AM. La solidarité départementale l’a accompagné tout au long de son développement ; dans le même temps Le Broc a su répondre solidairement au département des AM et à la région PACA.

Cela pourrait commencer par la cession des terres Blacas , propriétés du Broc, pour lancer la zone d’activité en amont du Pont de La Manda.

On pourrait poursuivre avec l’accueil de la ZI départementale à l’époque où la ville de Nice rejetait ce type d’activités.

On pourrait évoquer la ligne très haute tension de 2 fois 400 KV acceptée sans protester par les habitants du Broc conscients de l’intérêt d’un tel équipement pour la vie des AM.

On pourrait encore parler de la conduite de gaz supportée par le territoire communal sans pour autant que les habitants bénéficient d’un souffle de gaz dans leurs cuisines.

On pourrait continuer avec les décennies d’exploitation de ballast sous les fenêtres des brocois dont la protestation a permis d’engranger un bénéfice pour la commune mais aussi pour le département des AM dans le bec de l’Estéron. A cette époque le président Ginésy avait promis le contournement du village.

J’ai dit la première ligne haute tension de 2 fois 400 KV mais il faut souligner que nous avons été des rares élus de la commune qui supportaient les pilones à nous battre pour le doublement de cette ligne. Inutile de dire combien ce doublement était vital pour les AM.

Devant nous passe la RD 901 prolongée, il est facile de demander aux services du Conseil Général des AM quel a été le soutien de la commune du Broc pour la réalisation administrative de cet ouvrage passant à moins de 250 m du lac du Broc ; mais fortement intéressant pour toutes les communes alentours et notamment les stations de sports d’hiver.

Sur les fonds de la CCCA, avec les services du Conseil Général et en suivant les propositions des chefs d’entreprises de cette zone d’activité, nous avons réalisé les ronds points des coteaux d’azur et Jouxe pour favoriser l’arrivée de la RD 6202 bis au Pont de La Manda.

Sans aucun doute d’autres que nous ont su faire autant et peut-être plus mais il me semblait utile de rappeler ces aspects de la commune qui vous accueille.

Aujourd’hui c’est le CVO que nous sommes fiers de recevoir.

Je veux, bien sur, associer les habitants de Massoins et leur maire Alain Sauvage à l’inauguration de cet équipement car sans le centre d’enfouissement technique qui sera sur cette commune, le CVO n’aurait pas autant de valeur.

Je veux associer VALCO et son président monsieur Capeyrou qui a su construire un beau bâtiment et qui ne peut être à nos côtés dans ce moment fort.

Je veux associer le SMED, son président Robert Velay et les 77 communes adhérentes, sur les 163 que compte les AM, qui vont pouvoir utiliser ce centre.

Je veux associer les employés du SMED et de VALCO pour la qualité de leur travail.

Je veux associer les services de l’Etat pour leur soutien et notamment pour la défense du permis de construire attaqué.

Je veux associer le Conseil Régional PACA qui a apporté une part des subventions nécessaires à l’équilibre financier de l’opération (1, 5 millions).

Je veux associer le Conseil Général qui avec une forte participation financière (17 millions) a contribué plus qu’efficacement à cette réalisation mais aussi remercier le président Estrosi et vous monsieur Ciotti pour votre soutien sans faille à ce CVO.

Nous inaugurons aujourd’hui un équipement qui peut servir d’exemple sur la question des déchets qui constitue un problème vital pour le développement de nos communes et de notre département.

Ce sera la première fois depuis pratiquement un demi-siècle que le traitement des déchets ménagers et leur élimination seront supportés par des structures directement  contrôlées par les collectivités locales : terrain sur lequel est bâti AZUREO et terrain d’assiette du CET de Massoins

C’est une nouvelle unité industrielle sur une zone d’activités remarquable de notre département par la qualité des productions qui y sont faites et par les innovations qu’elle apporte, fidèle en ce point aux autres entreprises de ce pôle industriel.

C’est un équipement qui

par ses propositions architecturales,

par les choix énergétiques inscrits dans une démarche de développement durable,

par ses process de fonctionnement,

par la décision de sortir de la solution basée sur l’incinération des déchets,

par la production d’un compost de qualité utile à l’agriculture,

par la démarche de concertation et d’implication des populations environnantes,

marque des lignes de force pour ce que nous espérons être la future véritable ECO VALLEE.

Il s’est construit dans un riche esprit de collaboration, de coopération entre collectivité et dans un esprit de responsabilité de la part des habitants. Nous les élus leurs devons toujours des explications car c’est leur devoir de douter de nous et de nous contrôler.

C’est la force de la démocratie de croire en l’intelligence des citoyens. Il nous faut les associer car on ne fait pas le bonheur des gens malgré eux. J’ose espérer ici que nous saurons tous répondre à leurs attentes.

C’est la force de notre république d’avoir créé la commune ; maillon indispensable à ce bon fonctionnement démocratique qui fait l’originalité et l’honneur de la France.

Que vive et se développe ce CVO, la commune du Broc qui est fière de l’avoir chez elle, le département des AM dans son soutien solidaire à ses communes et leurs habitants, la région PACA qui nous fédère.

Commenter cet article