" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Le PLH et le logement social...

Publié le 14 Décembre 2009

Lors du conseil municipal du 11 décembre 2009, Madame Estrosi-Sassone à présenté la délibération portant sur les objectifs pour le PLH (plan local de l'habitat) pour la période 2010-2015. A cette occasion j'ai fais l'intervention suivante:


Les éléments contenus dans les dossiers de cette délibération en attestent: la situation sociale est particulièrement difficile dans notre département. Ainsi sur le diagnostic ( page 11), 53% des ménages fiscaux ont un revenu inférieur à 2 fois le smic (chiffres 2005).

Une situation plus dramatique que la moyenne nationale puisque le pourcentage des ménages dont les revenus sont 30% inférieur au plafond HLM est 3 points au-dessus de la moyenne française.

Le logement est un facteur aggravant des inégalités sociales, ainsi 14,8% des ménages du parc privé consacrent 40% ,au moins, de leur revenu au logement. Pour la tranche médiane le pourcentage est de 34%. Et face à cette situation dramatique le même document fait le constat (page 13): « un parc social nettement insuffisant ».

Avec un retard sur la loi SRU de 24 000 logements sociaux sur le périmètre de la communauté urbaine.


Voilà la réalité de la situation à laquelle nous sommes confrontés, avec comme conséquence je cite (page 14) «Cette faiblesse du parc locatif social crée une tension sur le parc locatif privé dans lequel une grande partie des ménages entrant dans les plafonds de ressources HLM se loge, mais dans des conditions économiques et parfois sanitaires nettement dégradées.»


Et les perspective ne vont pas en s'améliorant, il en est ainsi du niveau de vie des retraités, ou bien encore de l'explosion de la précarité. Sans parler de la hausse de la population évaluée à 30 000 habitants supplémentaires d’ici 2020 soit l’équivalent de 12 000 logements.

Face à ces besoins, le bilan du 1er PLH est limité avec une moyenne sur la période 1999 – 2007 de 526 logements sociaux construits par ans.


Pour la période qui s'ouvre devant nous vous nous annoncez (par an), 1500 logements neufs pour répondre à la demande existante et 1500 à 2000 par rapport à l’accueil population nouvelle. Au final vous vous donner un objectif 3500 logements par an en 2015, avec une moyenne annuelle de 1268 logement sociaux soit 40% sur la période.

40% avec une part non négligeable constituée par du PLS ,pas accessible à toutes les familles puisque le seuil de ressource pour un foyer de 3 personnes s'élève à 44 118 euros par an .


Au final dans le meilleur des cas en PLUS et en PLAI, le PLH va se traduire si vos objectifs sont tenus par 6 000 nouveaux logements sociaux.

A ce rythme là il faudra attendre 2030-2035 pour résorber le manque de logements sociaux sur le périmètre de la communauté et sur Nice.

Lors de la présentation du 1er PLH en 2003 je pointais la même échéance. Six ans plus tard nous n'avons pas comblé le retard.

Ici c’est un peu comme à Copenhague. Face à la crise du logement c’est comme pour la crise climatique, les demi-mesures ne font pas le compte



Madame ESTROSI-SASSONE force est de constater aujourd’hui que vous êtes encore dans les demi-mesures, c'est la raison pour laquelle nous voterons contre cette délibération.


Commenter cet article