" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Le préfet des Alpes-Maritimes bâillonne la démocratie!

Publié le 27 Août 2011 in Actualités Nice et Alpes Maritimes

Suite aux scandaleuses déclarations du préfet des AM menaçant de sanctions celles et ceux qui veulent organiser le référendum dans la Roya, le 4 septembre,  sur la question de l'intercommunalité voici la déclaration de Francis Tujague au nom de l'ANECR 06.  RINum-riser0001

 

L’intercommunalité dans la Roya :

Le Préfet voudrait empêcher les habitants de donner leur avis

 

Nous avions alerté il y a quelque temps sur les dangers que faisait courir aux libertés publiques la dérive autoritaire du pouvoir actuel et de ses mandataires locaux. Le Préfet des Alpes-Maritimes vient d’en produire une inquiétante illustration en menaçant des communes de la vallée de la Roya et leurs élus puis des associations et leurs représentants.

 

Quel grave crime ont-ils donc commis pour se voir ainsi promis à un châtiment sans merci par le représentant de l’État ? Celui de vouloir organiser la consultation de la population de communes concernées par le nouveau Schéma Départemental de Coopération Intercommunale et qui voient comme une menace pour la démocratie locale et leur autonomie territoriale l’inclusion de force de leurs communes dans la Communauté d’Agglomération de la Riviera Française, et pourquoi pas demain dans la Métropole Nice Côte d’Azur alors qu’ils souhaitent s’organiser dans une communauté de communes de la Roya.

 

Voilà donc le forfait qui amène le Préfet à brandir la menace de sanctions à l’égard de quiconque oserait se livrer à cet exercice de démocratie pourtant exemplaire ; sans aucun fondement juridique puisqu’il menace même les associations qui s’étaient proposées, face aux pressions exercées contre les maires par le Préfet, de relayer les communes pour l’organisation de cette consultation.

 

Non seulement l’opposition à la nouvelle loi de casse des collectivités territoriales n’est pas tolérée, mais l’État n’hésite pas à restreindre le champ des libertés publiques afin d’empêcher que s’exprime, par la voie la plus démocratique et républicaine qui soit, l’avis de populations très directement concernées par la mise sous tutelle des collectivités territoriales et en premier lieu des communes. Car la perte de prérogatives essentielles de la part des collectivités et la remise en cause frontale de leur autonomie fiscale et de toute marge de manœuvre aura à l’évidence des conséquences sur la vie de chaque habitant de nos communes.

 

J’en appelle, au nom de l’Association Départementale des Élus Communistes et Républicains, à tous les citoyennes et citoyens, à mes collègues élu(e)s de terrain, à toutes les associations afin de nous mobiliser, au-delà de la diversité des convictions qui nous animent, pour nous opposer à ce coup de force contre la République et ses valeurs fondamentales. La pétition que nous avons lancée fin juin a déjà recueilli des milliers de signatures. Amplifions l’expression de notre protestation contre cet abus de pouvoir et exigeons que ces consultations puissent se tenir afin que la démocratie locale ne soit pas bâillonnée et bafouée.

 

Pour l’Association Départementale des Élus Communistes et Républicains des Alpes Maritimes

 

Francis TUJAGUE

Maire de Contes

Président de la Communauté de Communes du Pays des Paillons

Conseiller Général

Commenter cet article