" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Les "drôles" de sondages au pays d’Estrosi….

Publié le 13 Mars 2011 in Actualités Nice et Alpes Maritimes

Cela devient systématique dès qu’il y a un scrutin avec enjeu à Nice il y a un phénomène d’instrumentalisation très partisan des sondages.

Petit rappel, municipales 2008 : la campagne est rythmée par la parution de 3 sondages. Le premier (Soffrès novembre 2007) ne fait pas dans la dentelle, en cette période de Sarkozysme triomphant Estrosi est élu au premier tour avec 51% et Peyrat est loin derrière avec  14%. Polémique, au sein même de la rédaction de Nice-Matin…second sondage par la société Artenice consulting,  Estrosi 47%, Peyrat 29% et P. Allemand (PS+PC+Verts)…9,4%.

Enfin dernier sondage TNS Soffrès/ Logica , à quelques jours du 1er tour : Estrosi : 40%, Allemand 23% et Peyrat 20%.

Au final le résultat fut le suivant au 1er tour : Estrosi : 35,8%, Peyrat : 23,14% et Allemand : 22,3%.

Un constat s’impose, pour en rester au sondage de Soffrès/Logica : surestimation d’Estrosi, sous estimation du sortant (dans le cas présent Peyrat).

 

A la lecture du sondage Ipsos/Logica  (logica…encore eux ??) publié dans Nice-Matin samedi 12 mars  la même manipulation (enrobée de toutes les précautions de langage habituelles) est à l’œuvre. Estrosi Sassone : 39%, Cuturello : 30% et Peyrat : 27%.

Pour le moins assez surréaliste, dans le même canton  Estrosi au 1er tour des municipales, dans une phase de dynamique, atteignait 36.82%. En 2010 au moment des Régionales la liste UMP conduite par Franco-Estrosi-Sassone pointait, toujours dans ce canton,  à moins de 24%.... Quand au cumul PS +FdG+ Europe Ecologie il dépassait les 40%.

L’utilisation des sondages, à l’image de ceux avec Marine Le Pen,  est un vrai problème démocratique. La manipulation devient trop évidente.

Un seul sondage comptera c’est celui du 20 mars…..  

RI

Commenter cet article