" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Nice Stadium: publicité mensongère!

Publié le 18 Décembre 2010 in Conseils municipaux et communautaires

Au lendemain du conseil municipal du 17 décembre, où la majorité conduite par Christian Estrosi a adopté le projet du Nice-Stadium, une publicité sur le stade par la ville  est publiée sur une double page dans Nice-Matin.

Le montage financier de ce stade fait débat et le contenu de la publicité est simplement mensonger quand il est écrit : « Le solde (du coût global de construction de 244 millions d’euros) sera pris en charge grâce au Partenariat Public Privée en échange d’une redevance versée par la ville de Nice qui se situera en(tre) 6,8 et 7,8 millions d’euros par an ».

Cela tend à laissez croire que la redevance versée par la ville de Nice à la société Vinci serait de ce montant et « variable ».

C’est totalement faux. La redevance que va verser la ville de Nice à Vinci est fixe et elle s’élèvera pour la première année civile complète d’exploitation (2014) à la somme de 10 835 000 euros HT.

Pour minimiser l’énormité du jackpot que va encaisser la société Vinci pendant 27 ans, et par là même la réalité du coût de ce stade pour la ville, la majorité municipale feint de confondre le montant de cette redevance et le « coût net » qui est la différence entre cette redevance versée par la ville de Nice à Vinci et celle que l’OGC Nice verse à la ville de Nice pour l’utilisation du stade.

 

Si le montant de la première est une certitude jusqu’à la dernière échéance en novembre 2040(!), celle que la ville de Nice doit percevoir de la part de l’OGC Nice souffre de deux grandes incertitudes liées, chaque année, au montant des recettes de billetterie et au fait que l’OGC Nice évolue en Ligue 1 ou 2.

 

L’estimation retenue par la majorité municipale est celle d’un Club évoluant pendant 27 ans en L1 avec une moyenne de plus de 22 000 spectateurs par match. Pour simple rappel l’OGC Nice sur les 30 dernières années a fait 10 saisons en L2… 

 

Quand à la fréquentation actuelle du stade, contrairement aux chiffres annoncés par M. Veissière (« la saison dernière nous avons fait entre 11 000 et 16 600 spectateurs. Chiffres officiels »), la réalité est tout autre. Le site officiel de la LNF donne pour la saison 2009/2010 une moyenne de….8714 spectateurs !

 

Avec le projet Partenariat Public Privée retenu par le maire de Nice, c’est la ville de Nice qui assume totalement le poids financier  et le risque sportif, et des chiffres manipulés n’occulteront pas  cette réalité.

 

Robert Injey et Emmanuelle Gaziello

Conseillers municipaux de Nice

Commenter cet article

PINOTTI Jacques 22/12/2010 22:08



Devant le manque de transparence de l'EPA compte tenu des gros montant engagés. A mon sens il serait souhaitable de
saisir la MIEM. Dans ce dossier les élus de gauche n'ont pas droit au chapitre.


Jacques PINOTTI


 




Section 1 - Mission interministérielle d'enquête sur les marchés publics et les délégations de service public


Article 119  [MIEM Mission interministérielle d'enquête sur les marchés publics et les délégations de service public]


Les membres de la mission interministérielle d’enquête, instituée par l’article 1er de la loi n° 91-3 du 3 janvier 1991 modifiée relative à la transparence et à la régularité des procédures de
marchés et soumettant la passation de certains contrats à des règles de publicité et de mise en concurrence, sont désignés pour une période de quatre ans renouvelable.


Le secrétariat de la mission interministérielle d’enquête est assuré par la direction chargée des affaires juridiques du ministère de l’économie, des finances et de l’industrie.


Le chef de la mission interministérielle organise et dirige les travaux de la mission. Il désigne, parmi les membres de la mission, les enquêteurs chargés des affaires.