" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Robert Hue, ou la quête d'un sous secrétariat d'Etat....

Publié le 29 Novembre 2011 par Bob Injey in Politique France

Les campagnes électorales  sont souvent révélatrices de la nature humaine. La possibilité d'accéder au pouvoir suscite toujours des amitiés nouvelles, des vocations soudaines et souvent ces périodes sont marquées par des come-back pour le moins surprenants pour qui regarde ces choses avec une certaine distance.

Question come-back Robert Hue ne ménage pas ses efforts pour apparaître utile à Hollande. Son boulot dans la période présente il le décrit lui-même dans le Parisien d'aujourd'hui "Je veux incarner l'aile progressiste de ce rassemblement (c-a-d avec Hollande , RI)", "une contribution utile pour parler aux catégories populaires", "Mélenchon est dans une dérive sectaire(...) l'excès dont il fait preuve risque d'hypothéquer la victoire de la gauche", "Ce n'est pas par-ce que Mélenchon parle haut et fort qu'il a raison et convainc"....

 

Chacun l'aura compris, Robert Hue part en guerre contre le Front de Gauche et Mélenchon. Il se défend d'être un satellite de Hollande, mais force est de constater que depuis les primaires du PS ( et après sa réélection au sénat...) Robert Hue met un zèle tout particulier à taper sur le Front de Gauche. C'était déjà le cas d'ailleurs aux Régionales. L'individu n'est pas à une contradiction près dans son interview il parle à propos de l'accord PS-EELV d'un manque de clarté. Pourtant c'est Mélenchon qui "hypothèque la victoire de la gauche".

Cessons de faire porter la faute au Front de Gauche et à Jean Luc. Aujourd'hui le principal problème pour la gauche c'est le syndrome "donner du sens à la rigueur" dont est porteur -actuellement- Hollande et qui se traduit pas des prises de positions qui désespèrent même les électeurs socialistes. C'est pas la faute au Front de Gauche si le PSOE a pris sa plus sévère sanction électorale! Tant que la gauche socialo-écoçlo libérale mettra en œuvre des politiques qui n'osent pas affronter les marchés financiers, le résultat sera le même: l'échec !

En quête d'un poste de sous-sous secrétaire d’État, Robert Hue se transforme en un simple courtisan de Hollande. Pitoyable fin de parcours...

R.I.

Commenter cet article