" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Second tour: lettre ouverte à Patrick Allemand (PS)

Publié le 12 Juin 2012 par Robert Injey in Politique France

Monsieur le Vice-président, Cher Patrick 

 

Après la défaite de Sarkozy le 6 mai dernier, il nous faut aujourd'hui assurer une majorité de gauche à l'Assemblée nationale. Candidat du Front de Gauche dans la 1ère  circonscription des Alpes-Maritimes, j'appelle toutes celles et tous ceux qui m'ont accordé leur suffrage à voter pour vous le 17 juin et par là même à empêcher Eric Ciotti d'être à nouveau député.

Dimanche prochain, dans notre département comme en France  la victoire à gauche doit être la plus large possible.


Mais gagner est une chose, réussir un vrai changement en est une autre.


Tout au long des campagnes (présidentielle et législatives)  j'ai pu prendre toute la mesure des attentes et l'urgence de prendre des mesures indispensables à l'amélioration concrète des conditions de vie. L'attente à l'égard de la gauche est immense.  La gauche n'a plus le droit d'échouer, car le risque alors serait de voir arriver une droite alliée à Marine Le Pen avec la mise en œuvre d'une politique très régressive pour notre peuple.

Par le passé, faute de répondre à cette attente, à chaque fois que la gauche est revenue  au gouvernement elle a été sanctionnée au scrutin suivant (1986, 1993, 2002). Nous avons la responsabilité d'inscrire le changement dans la durée et de répondre à l'attente de celles et ceux qui  attendent des améliorations réelles, des ruptures avec les politiques libérales.

C'est pourquoi, sans reprendre l'ensemble des sujets où parfois nos avis sont différents, je souhaite attirer votre attention sur des questions précises et j'aimerais pouvoir prendre connaissance de vos intentions sur celles-ci : 


Mes questions sont les suivantes :


1/ Les nouvelles règles du nouveau traité budgétaire européen, plus communément appelé traité Merkel/Sarkozy, sur lequel les députés socialistes se sont  abstenus à l'Assemblée Nationale, durcissent et rendraient irréversibles les politiques d'austérité en Europe. L'aide aux pays en difficulté, prévue par le Mécanisme Européen de Stabilité,  sera conditionnée par l'application de plans d'austérité, de privatisations et de libéralisation. Les marchés financiers et les banques, activement soutenus par la BCE, continueront à imposer leur loi aux gouvernements. Nous considérons que c'est  au peuple de décider de son avenir sur des questions aussi cruciales, et nous proposons   la tenue  d'un référendum sur le traité budgétaire européen. Etes-vous favorable à ce référendum ?


2/ Depuis quelques jours, les menaces de plans sociaux drastiques se précisent et se multiplient dans notre  pays. Ces destructions massives de l'emploi industriel français doivent être stoppées.

Contre les licenciements boursiers, nous proposons l'adoption d'un moratoire à effet immédiat et l'inscription à l'ordre du jour au début de la session parlementaire d'un débat sur les mesures anti - licenciements. Nous vous proposons d'inscrire dans ce débat la discussion sur la proposition de loi contre les licenciements boursiers débattue au Sénat le 16 février dernier. Etes-vous favorable à son adoption ?


3/ La question de l'emploi et du pouvoir d'achat sont au cœur des préoccupations des ménages. Le Front de Gauche est favorable à une hausse du SMIC brut à 1700 euros, accompagné d'un dispositif pour permettre aux PME-PMI d'accéder au crédit à des taux très faibles et  faire baisser les charges financières qui pèsent sur elles. Le Président de la République a  parlé d'un coup de pouce au SMIC. Très concrètement quelle est pour vous la « dimension » de ce coup de pouce ?


4/ Dans notre ville, le logement représente en moyenne 34% du budget des familles. Pouvoir se loger est une angoisse pour des milliers d'entre-elles. La construction de logements à loyers modérés devient une urgence de plus en plus grande. Après des années de hausses frénétiques,  le blocage (et pas simplement en cas de re-location)  et la baisse des loyers sont indispensables. Que comptez-vous faire en la matière ?

De la même manière pour en finir avec les possibilités de dérives  clientélistes dans   l'attribution des logements sociaux  quels dispositifs juridiques  comptez vous mettre en place pour assurer au mieux la transparence des attributions ?


5/ La forte implantation du système libéral et lucratif de santé et le démantèlement des hôpitaux publics entraînent une inégalité d'accès aux soins de plus en plus forte. A l'image du dossier « l'affaire CHU/Lenval » avec le regroupement du pôle « mère-enfant » sous l'égide d'une structure privée c'est l'accès à une santé de qualité pour tous qui est remise en cause. Sur ce dossier précis CHU/Lenval que comptez-vous faire ?


6/ Le fort taux d'abstention qui a marqué les élections législatives est le reflet d'une crise de notre démocratie représentative. Comment pourrait-il en être autrement quand les citoyens ont le sentiment de ne pas être représentés. L'inversion du calendrier a accentué la bipolarisation. Ainsi le PS et l'UMP, dont les candidats au 1er tour de la présidentielle totalisaient près de 56% des suffrages, vont détenir près de 95% des sièges à l'Assemblée Nationale. A l'inverse le Front de Gauche qui rassemblait plus de 11% des suffrages  devrait compter moins de 2% des sièges à l'Assemblée nationale. Quelles sont très concrètement vos propositions pour remédier à cette  crise de nos institutions représentatives?

 

Je vous remercie par avance pour vos réponses et vous souhaite plein succès pour le second tour.

Amicalement

Robert Injey

 

 

Commenter cet article