" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

TRANSPORTS : UN SERVICE PUBLIC POUR TOUS

Publié le 24 Novembre 2009

Les transports sont au coeur des enjeux actuels (réchauffement climatique, crise énergitique, droit au déplacement...) et constitueront un des éléments du débat lors des prochaines élections Régionales. A l'heure où une grande partie de la gauche s'embourbe dans les petites gueguerres et les retrouvailles de circonstances,  il est urgent de débattre du fond et du contenu d'une politique en rupture avec les  logiques libérales. C'est le sens des propositions sur les questions des transports que Gérard Piel  a présenté aujourd'hui à la presse .
 Bonne lecture
RI   

 

"Nous sommes à la croisée des chemins. Les besoins de déplacements se heurtent à l’exigence de réduire les gaz à effet de serre. Le droit aux déplacements pour tous se heurte à la marchandisation des transports.

 

Mises en concurrence, directive européenne, casse du fret ferroviaire, une Direction SNCF qui copie France Télécom-Orange, toujours plus de transports routiers…Les élections régionales de mars 2010 sont l’occasion d’un grand débat sur ces questions prioritaires.

 

Les transports en commun et le transport de marchandises doivent être extirpés du secteur concurrentiel, cela pour mettre l’humain au centre de la politique sociale, écologique, démocratique et économique.

 

Le PCF propose la création d’un pôle public national des transports publics, véritable outil industriel national à la disposition des collectivités locales dont les régions. Il permettra  d’assurer le droit aux transports pour tous et l’égalité de traitement.

Il sera doté de délégations régionales. Il assignera aux opérateurs de transports les obligations prioritaires de service public ainsi que les critères sociaux et écologiques impératifs.

 

En Provence Alpes Côte d’Azur, nous ne partons pas de rien. En douze ans la gauche, en particulier sa composante communiste, a initié une politique ambitieuse : réouverture de lignes (Cannes – Grasse), grands travaux (3e voie littorale, Nice – Breil), une politique de tarification sociale (carte solidarité), des trains spéciaux (trains des Merveilles), des espaces de démocratie (comités de ligne).

 

Les élus communistes ont toujours été avec ceux qui luttent, des cheminots de la SNCF à ceux des Chemins de fer de la Provence.

 

Aujourd’hui, après six ans de régime de droite dont les années de plomb de Sarkozy, la casse sociale, 18 000 emplois supprimés à la SNCF, démantèlement du service public, liquidation du fret ferroviaire, appellent une alternative à gauche, de résistance et de changement social, écologique, démocratique, économique

 

Le Front de Gauche n’accompagne pas le libéralisme, il le combat qu’il soit ultra ou social.

Les élections régionales sont le moment de porter tous ensemble un projet de société en rupture avec les années de régression sociale.

 

 Le Conseil  régional Provence Alpes Côte d’Azur refusera toute ouverture à la concurrence sur les TER.

Il sera aux côtés des cheminots afin de préserver et moderniser la SNCF dans toutes ses activités.

 

 Le Conseil régional PACA créera un service public régional avec les Chemins de fer de la Provence, les aérodromes, les autoroutes de la mer, le fret fluvial, les LER routiers…

 

 La gratuité des transports, des TER accessibles avec une carte annuelle.

 

 Un grand plan de réouverture de lignes actuellement fermées (Avignon – Carpentras / Carpentras - Orange / Digne – St Auban / Carnoules – Gardanne / Aubagne – Valdonne / les Arcs – Draguignan, Tunnel du Montgenèvre, etc.) ainsi que la rénovation et la modernisation de l’existant financées par un emprunt régional ouvert à tous.

 

 LGV par le seul tracé possible et réalisable : le long de l’autoroute A8 avec une mise en fonction en 2018.

 Préservation et modernisation du centre de triage de Miramas pour réactiver le fret ferroviaire.

 

 Une région sans camion (poids lourds) avec interdiction du fret de transit sur route et autoroute.

 

 Mise en place de circuits courts en agriculture et en industrie.

 

 Mise en accessibilité de la totalité du réseau et des gares aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR).

 

 Création d’un collectif intermodalité : Région, départements, agglomérations

 

 Mer routage au départ des ports de Marseille et Toulon avec un interland ferroviaire.

 

 Redonner à la SNCF sa vocation de service public avec un avenant social au contrat.

 

Les moyens financiers

 

            - Doublement de taxe transport avec 50% reversés aux Régions.

            - Financement intégral par l’employeur des trajets domicile-travail.

            - Taxe sur les entrées et sorties des autoroutes en région (1% )

 

Les moyens démocratiques

 

- Améliorer les comités de ligne en les associant plus en amont sur les projets.

- Création d’un comité des partenaires ouvert aux syndicats de cheminots et associations d’usagers.

- Création d’antennes départementales du Comité de Concertation Régional des Transports ainsi que de l’Observatoire de la qualité.

- Radio usagers TER …"

Commenter cet article