" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Articles avec #actualites nice et alpes maritimes catégorie

Réfugiés: En finir avec la "chasse" aux Réfugiés!

Publié le 25 Juillet 2017 par injey06 dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

 

A Cannes, à Nice ou dans la Roya, une nouvelle fois la « chasse » aux réfugiés  et aux citoyens solidaires semble être le sport préféré des autorités françaises dans les Alpes-Maritimes. Au lieu de mettre en place des structures adaptées pour accueillir les réfugiés dans des conditions dignes de la 6ème puissance mondiale, les autorités pourchassent et mettent en garde en vue.

Une situation indigne de notre pays.

Des solutions existent pourtant pour mettre un terme à cette situation en mettant en place un centre d’accueil et de régulation, d’orientation et de soins pour les réfugiés, une structure digne de la 6ème puissance mondiale !

Le 7 décembre 2000, à Nice , l’Union Européenne adoptait la charte des droits fondamentaux qui stipule : « l’Union se fonde sur les valeurs indivisibles de dignité humaine, de liberté, d’égalité et de solidarité ». Il y a urgence à passer aux actes !

Nice le 25 juillet 2017

Robert Injey

commentaires

Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice

Publié le 2 Juillet 2017 par injey06 dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice
Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice
Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice
Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice
Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice
Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice
Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice
Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice
Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice
Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice
Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice
Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice
Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice
Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice
Retour en images sur le pique-nique sur la colline du Château à Nice
commentaires

Marche pour le progrès humain (presse)

Publié le 6 Mars 2017 par Nice Matin dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

Marche pour le progrès humain (presse)
commentaires

Acharnement contre les citoyens solidaires de la Roya

Publié le 9 Janvier 2017 par injey06 dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

Pierre-Alain relaxé

Pierre-Alain relaxé

Vallée de la Roya

Vallée de la Roya


La semaine qui vient de s’écouler manque sans doute un tournant dans le dossier des citoyens solidaires avec Réfugiés à la frontière italienne. Après la forte mobilisation, les réquisitions du parquet contre Cédric (Huit mois avec sursis, délibéré en février) ont provoqué une réelle colère. relaxe de Pierre-Alain, prononcée par le tribunal de Nice ce vendredi, constitue une décision importante pour la solidarité avec les Réfugiés. Certes le parquet fait appel, mais la solidarité citoyenne se trouve confortée par ce jugement. Mais bien évidement cela est insupportable, non seulement pour la droite et son extrême, mais aussi pour le représentant du gouvernement dans le département, à savoir le Préfet.

Ainsi, l’après midi-même de la relaxe, quatre nouveaux citoyens solidaires étaient arrêtés à Sospel (Ci-dessous communiqué de l’association Roya Citoyenne). Après 24 heures de garde à vue, Françoise, René, Gibi et Dan ont été déféré hier samedi et sont convoqués au tribunal pour "délit de solidarité" le 10 mai. Au total, actuellement 12 citoyens solidaires sont poursuivis en quelques mois dans le 06.
Loin d'apporter une réponse à la hauteur du drame humain des réfugiés, le gouvernement et la préfecture jouent la carte de l'acharnement contre les citoyens solidaires des vallées de la Roya et de la Bevera.

Plus que jamais nous devons être solidaires….

Robert Injey

« Communiqué de l’association Roya Citoyenne

Le 8/1/2017

Ce vendredi 6 janvier, le jour même où la justice décide de relaxer Pierre-Alain Manonni pour avoir convoyé trois réfugiées, quatre autres citoyens solidaires sont interpellés entre Breil et Sospel et maintenus 24 h en garde à vue.

Françoise Gogois, René Dahon, Gérard Bonnet, et Dan Oudin, cherchaient simplement à déplacer six jeunes réfugiés vers d'autres lieux d'hébergements privés présentant des conditions d’accueil dignes et sécurisées.

Rappelons que le Procureur de la République, lors du procès de Cédric Herrou, lui a reproché, entre autres, de « loger des réfugiés dans des conditions indignes », car ils étaient sous des tentes ou des caravanes. Cette action allait dans le sens même de ce que demande le Procureur.

Rappelons aussi que:
- les hébergeurs bénévoles de la Roya sont débordés par l'arrivée de plusieurs dizaines de réfugiés
par semaine ;
- la reconduite à la frontière est toujours de mise ;
- les accueils en foyer de l'enfance sont saturés, car insuffisants et inadaptés.

Ce même Procureur a par ailleurs fait appel de la décision de justice concernant Pierre-Alain, refusant ainsi toute indulgence pour la solidarité citoyenne.

La chasse au faciès et aux citoyens solidaires continue donc, malgré la relaxe prononcée. Cette dernière met en colère M. Estrosi, et l'amène à insulter la justice de notre pays. Nous lui rappelons que « l'insulte aux forces de l'ordre » est bien plutôt le fait de ceux qui utilisent ces forces de l’ordre pour traquer sans relâche les réfugiés, les mettant en danger, alors même que la vocation des policiers et gendarmes est de protéger les personnes, quelle que soit leur origine ou couleur de peau. Le malaise des forces de police, et notamment de gendarmerie, est de plus en plus évident face à cette politique décidée par des pouvoirs publics qui n'ont rien vu, rien entendu et rien compris de ce que vivent les réfugiés et les populations de nos vallées. Avec une faible partie du coût de cet immense déploiement de forces répressives, on pourrait largement accueillir dignement les quelques centaines de réfugiés qui souhaitent transiter par nos vallées.

Combien de temps, combien de souffrances ou même de morts, notamment pendant les froids de cet hiver, combien d’arrestations de citoyens solidaires faudra-t-il pour que les pouvoirs publics prennent les mesures nécessaires de protection de ces femmes, hommes et enfants ? Nous appelons encore une fois à un soutien sans faille de tous les citoyens solidaires, et à leur présence massive lors du procès de Françoise GOGOIS, René DAHON, Gérard BONNET (dit Gibi), et Dan OUDIN, poursuivis pour aide à l’entrée ou au séjour irréguliers (sur la base du Ceseda Art.L 622-1 et L-622-3 [ ICI ]) Le MARDI 16 MAI 13H30 près du Tribunal de Grande Instance de Nice.

TOUS SOLIDAIRES : »

commentaires

Eric Ciotti ou la perte des valeurs humaines!

Publié le 30 Décembre 2016 par injey06 dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

Eric Ciotti ou la perte des valeurs humaines!

Cédric Herrou est désigné par les lecteurs de Nice-Matin "Azuréen de l'année" et Éric Ciotti hurle sa colère, pour ne pas dire sa haine (cf Nice-Matin du 30 décembre 2016).
 

Normal, bien qu'il se revendique de la civilisation chrétienne et qu'il installe une crèche dans les locaux du conseil départemental, Éric Ciotti a depuis longtemps perdu le sens des valeurs humaines, celle de la solidarité, de la fraternité, de l'aide à son prochain. Des dizaines de milliers de réfugiés sont morts dans le désert et en méditerranée, otages des guerres et de l'exploitation de la misère humaine et Ciotti nous propose d'enfoncer la tête de ceux qui survivent et d'enfermer ceux qui les soutiennent !

 

Monsieur Ciotti vous êtes faits une spécialité de la stigmatisation de ceux qui souffrent. Une spécialité de l’amalgame systématique entre réfugiés et terroristes, entre « l’étranger » et la délinquance. Vous vous êtes faits une spécialité de la chasse aux plus précaires (l'affaire de la suppression des allocations...) et aux réfugiés. C'est une constante chez vous, qui n’a d’égale que votre silence devant l’explosion des inégalités et des injustices sociales.

Contrairement à votre attitude, celle de Monsieur Herrou fait honneur aux valeurs de la République. Monsieur le député, faut-il vous rappeler que le 7 décembre 2000, à Nice, l’Union Européenne adoptait la charte des droits fondamentaux qui stipule : « l’Union se fonde sur les valeurs indivisibles de dignité humaine, de liberté, d’égalité et de solidarité ».

Ces valeurs ne s’appliquent pas en fonction de la couleur de peau, de l’origine ou de la religion…

commentaires

Pour le retour de la CGT place St François!

Publié le 19 Février 2014 par Robert Injey dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

P1040480.JPGP1040474-copie-1.JPGP1040431.JPGP1040473.JPG

Intervention à l’occasion de la remise, symbolique, des clés de la Bourse du travail au secrétaire général de l’Union départementale CGT.

 

(…) Le 9 janvier l’Union Départementale CGT invitait l’ensemble des candidats aux prochaines élections municipales à s’exprimer sur la question de la Bourse du Travail.

Aujourd’hui, avec la liste «Nice, l’humain d’abord» nous répondons très volontiers à cette invitation.

Notre ambition est simple, nous voulons rendre le pouvoir aux Niçoises et aux Niçois.  Et à ce titre, nous voulons   soutenir le mouvement social qui contribue à la vitalité démocratique de notre ville.

Un soutien que nous voulons transparent, sur la base de critères objectifs et permettant  à l'ensemble des acteurs du mouvement social de pouvoir exercer leurs missions, dans le respect absolu de leur indépendance.

 

Nous veillerons à mettre des locaux et les moyens appropriés à la disposition de toutes les organisations syndicales. Cela afin qu’elles puissent accomplir leur mission dans de bonnes conditions.

 

Cette volonté de notre part est d’autant plus forte, qu’à l’heure où les gouvernements successifs cassent le code du travail, où la précarité est grandissante, ou le patronat se croit tout possible, l’exigence de structures syndicales est renforcée.

 

Dans ce cadre, notre engagement est simple : nous rendrons effectif immédiatement  le retour de la CGT place Saint François, dans le bâtiment « L’Aigle d’Or », pour le respect des engagements pris et le respect de l’Histoire.

Le respect des engagements et en particulier ceux de la convention signée par le maire de Nice en 2009.

Le respect de l’Histoire, c’est rendre la place St François au mouvement ouvrier.

N’en déplaise aux réactionnaires, ici depuis des siècles c’est une place marquée par les travailleurs. Lieu d’embauche, elle se nomme au début XIXème  siècle « Place des travailleurs ».

Fin du XIXème siècle, la place Saint François est le siège d’une des 5 bourses du travail historiques en France.

Une présence ponctuée par les grands mouvements sociaux, les grandes conquêtes sociales.

Une présence marquée, et c’est particulièrement vrai pour « l’Aigle d’or » réquisitionné à la libération par la Résistance, et affecté à la CGT le 12 avril 1954 par une délibération présentée par Jean Médecin lui-même.

La présence de la CGT sur la place St François, c’est une légitimité historique depuis 120 ans. D’ailleurs l’ancien palais communal a été inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté le 10/12/1949 au titre de « Bourse du travail ».

Légitimité de l’Histoire, légitimité du sang versé.  

A cet instant me reviennent 2 noms : Virgile Corbani secrétaire départemental de la CGT assassiné en août 1944, dont une plaque perpétue le souvenir sur l’ancien palais communal, et Jean Baptiste Malausséna employé de la ville de Nice fusillé avec d’autres le 15 août à l’Ariane.

Le respect du passé, marqué par la présence des Franciscains jusqu’en 1792, il y a 220 ans et la mise en valeur de notre patrimoine peut se conjuguer avec cette histoire-là, récente et présente..

C’était d’ailleurs l’esprit qui a animé la CGT quand elle a signé un accord en 2009 avec la ville de Nice.

Respecter notre  patrimoine et notre passé, respecter les engagements, respecter le monde du travail, c’est fort de cette volonté qu’une des premières mesures que nous porterons au sein du conseil municipal c’est le retour de la CGT place St François (…)

 

Robert Injey

«Nice, l’Humain d’abord» 

P1040474.JPG

commentaires

La liste "Nice l'Humain d'abord" dans Nice-Matin. (Clic droit)

Publié le 19 Février 2014 par Nice Matin dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

liste-A.jpg

liste-B.jpg

commentaires

Présentation de la liste "Nice, l'humain d'abord"

Publié le 16 Février 2014 par Nice l'humain d'abord dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

C’est un grand plaisir  de présenter l’ensemble des candidates et candidats de la liste « Nice, l’humain d’abord ». Une belle liste à l’image de la richesse et de la diversité de notre ville.

 

Une liste dont les candidat-e-s, fortement engagé-e-s dans le mouvement associatif et syndical, viennent de tous les quartiers de Nice, de l’Ariane et les Liserons à St Isidore, en passant par Pasteur, St Roch, Riquier, le port, le vieux Nice, le centre,  la Libé, Gambetta, le Ray, Nice-Nord,  les collines, la Madeleine,  les Moulins et bien d’autres encore.

 

Des femmes et des hommes avec une grande diversité socioprofessionnelle, qui dans la richesse de leurs parcours, de leurs engagements, se retrouvent aujourd’hui pour porter ensemble des valeurs de progrès, des pratiques démocratiques nouvelles.

 

Une diversité et une richesse marquées par une grande cohérence, du local au national, pour faire prévaloir dans tous les domaines, l’intérêt général, le partage des pouvoirs et des richesses. Des femmes et des hommes qui aiment Nice et ont la détermination de remettre l’Humain au centre des priorités, au cœur du débat politique.

 

Cette détermination, que porte notre programme, nous allons l’illustrer dans les jours et les semaines à venir. D’une part avec l’opération « 10 inaugurations pour 10 projets immédiats » avec un second rendez-vous, mercredi 19 février à 17h30, place St François.

 

D’autre part, nous engageons des rencontres pour développer nos propositions sur des thématiques précises. La première se tiendra jeudi 20 février à 18h au Splendid Hôtel et portera sur la tranquillité publique.

 

Robert Injey 

 

 

Les candidates et candidats de la liste « Nice, l’humain d’abord » initiée par le Front de gauche.

 

1.    Robert INJEY, quartier St Roch, conseiller municipal de Nice, conseiller métropolitain.

2.    Roseline GRAC, quartier Notre Dame, psychologue du travail, militante associative.

3.    Arthur LEDUC, quartier Gambetta, enseignant, militant syndical.

4.    Delphine  GIRARD,  quartier du Ray, infirmière au CHU de Nice, militante syndicale.

5.    Jacques VICTOR, conseiller général des quartiers de Riquier  et de St Roch (Nice 3).

6.    Redija BoukhALfa quartier Cessole, secrétaire, militante associative.

7.    Najim ABDELKADER, quartier de l'Ariane, cheminot, militant syndical.

8.    Eve GALLIANO, quartier Nice Nord, salariée dans une TPE, militante associative.

9.    Bruno DELLA SUDDA, quartier Caucade,  enseignant, conseiller municipal de Nice de 2001 à 2008.

10.Marie  MARCHITELLI, quartier Pasteur,  adjointe administrative à la ville de Nice, militante syndicale.

11.Yannick ARHAN, quartier des Musiciens,  postier, militant syndical.

12. Amandine ACTIS, quartier St Roch, conseillère bancaire, militante syndicale.

13. Lakdar KACI-ABDALLAH, quartier des Moulins, ouvrier spécialisé.

14.Elisabeth LEMAIRE, quartier Valrose,  chercheur CNRS (Physique), syndicaliste.

15.Franck GAYE, quartier du vallon des fleurs, enseignant, militant syndical et associatif.  

16.Nathalie EGLOFF- BRUNDU, quartier Riquier, enseignante à l'école élémentaire Saint-Charles.

17.Ivan KESIC, quartier des Musiciens, Inspecteur régional des douanes, militant syndical et associatif.

18. Mireille DAMIANO, quartier du Ray, avocate au Barreau de Nice, ancienne Présidente du syndicat national des avocats de France.  

19. Philippe PELLEGRINI, quartier du Port, infirmier.

20.Elisabeth NOTERMAN,  quartier du Port militante associative.

21.Alain LAMBERT, quartier St Sylvestre, militant écologiste et antinucléaire.

22.Claudie VIARA, quartier de l’Ariane, militante associative.

23. Anthony TONERRE, quartier du Ray professeur d'histoire-géographie.

24.Fabienne DEVESSE, quartier de St Isidore, employée de la grande distribution, militante syndicale.

25.Pascal TOURNOIS, quartier Riquier, secrétaire administratif, militant syndical.

26.Florence CIARAVOLA, quartier Caucade, professeure des écoles, syndicaliste, militante des droits des femmes.

27.Olivier SILLAM, quartier Libération, enseignant, militant syndical.

28. Charlotte PRUVOST, quartier du Port, étudiante, responsable UEC Nice.

29.Olivier FELT, quartier Notre Dame, ingénieur informatique

30.Laurence MERCURI, quartier Saint-Philippe, enseignant-chercheur à l’Université de Nice Sophia-Antipolis.

31.Eric OTTINO, quartier Pasteur, technicien de maintenance imprimerie quotidien,  militant syndical et associatif.

32.Muriel BOURSAULT, quartier des Musiciens, assistante de vie.

33.Hervé DO ALTO, quartier Gorbella, doctorant en science politique, militant associatif.

34.Marie George OLIVIER, quartier Carabacel, psychologue Education nationale 1er degré, militante syndicale et associative.

35.Loic FORTUIT, quartier Lépante, professeur des écoles spécialisé, militant syndical.

36.Jacqueline TERLIZZI,  quartier de le Libération, militante associative.

37.Jean Baptiste SAROCCHI, quartier Gambetta, agrégé de lettres, militant associatif dans la culture.

38.Claude DAUMAS, quartier du Piol, ancienne directrice d'Institut éducatif.

39. Christian BAUMEISTER,  quartier de Pessicart, agent administratif.

40. Catherine VANHOUTE, quartier de la Madeleine,  conseillère emploi, militante syndicale et associative.

 

41.Raymond DOMINGO, quartier Caucade, ouvrier du bâtiment.

42.Florence GUITTON,  quartier du Port, Ingénieur au CNRS, militante syndicale.

43. Emmanuel RENOUX, quartier Clémenceau, Directeur d'établissement de l'intervention sociale.

44.Josiane MARTINI,  quartier Riquier, ancienne directrice d'école élémentaire,.

45.Yvon GUESNIER,  quartier Riquier, directeur d'école Nice, militant syndical.

46. Violaine DARMON, quartier de Fabron, violon solo à l'Orchestre Philharmonique de Nice.

47.Abdoul Aziz CHERIF, quartier Libération, enseignant retraité.

48.Isabelle LESEL, quartier des Moulins, aide-médico psychologique, militante syndicale.

49.Claude PASTORELLY, quartier Libération, cheminot CP, militant syndical.

50.Sylvie DI RIENZO, quartier de Borriglione, enseignante.

51.Alexis CUGLIETTA, quartier Saint Philippe, ingénieur logiciel.

52.Amel BACCOUCHE, quartier Bon Voyage, conductrice-receveuse, militante associative

53.Henri PONTI, quartier Thiers, employé du commerce, syndicaliste.

54.Elisabeth CARON, quartier Libération, directrice d’école maternelle.

55.Tanguy BENJAMIN, quartier St Roch, étudiant.

56.Christine PETRIGNANI,  quartier du Ray, agent de maitrise EDF.

57.Kabil  HAMOUDA, quartier Nice-Nord, enseignant maths-physique.

58.Fabienne FIGHIERA, quartier de la République, fonctionnaire territoriale.

59.Ali KABBAJ,  quartier du Parc Impérial, enseignant.

60.Annette LIARTE, quartier St Sylvestre, Présidente de Chorale.

61.Alain FLEURET,  quartier St Antoine, militant associatif.

62.Brigitte BOCIANOWSKI, quartier Cimiez, secrétaire dans le mouvement associatif.

63.Hervé ANDRES,  quartier Saint-Roch, ingénieur, militant associatif.

64.Christelle TOURNE, quartier St Antoine, adjointe technique  à la ville de Nice, militante syndicale.

65.Daniel DALBERA, ancien député, quartier du Piol. 

66. Sandra LASSERRE, quartier Riquier,  militante association des  parents d'élèves.

67.Cédric GRIMAUD, quartier St Sylvestre, postier, militant syndical.

68.Catherine COHEN SEAT, quartier du vieux Nice, avocate, militante associative.

69.François VOISIN, quartier Libération, comédien, militant syndical.

commentaires

Oui au tram à l'Ariane (Vidéo)

Publié le 15 Février 2014 par Xavier dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

 

commentaires

Oui au tram à l'Ariane!

Publié le 14 Février 2014 par Nice, l'humain d'abord dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

P1040416.JPG

P1040408.JPGAujourd'hui aux mains d'un clan qui pratique avec zèle une véritable ségrégation urbaine, nous voulons rendre Nice à ses habitant-e-s. C'est l'ambition que porte la liste "Nice, l'humain d'abord", initiée par le Front de gauche. Au travers de notre initiative, « 10 inaugurations pour 10 projets immédiats », nous allons présenter très concrètement 10 mesures que nous nous proposons de mettre en œuvre au lendemain des prochaines échéances municipales.

Ce vendredi 14 février à 10h, avec l’inauguration de l’arrêt « place de l’Ariane » du tramway, nous concrétisons notre projet de faire venir, le plus rapidement possible,  la ligne 1 à l’Ariane et la Trinité. 

 

Robert INJEY

Roseline GRAC Arthur LEDUC

Bruno DELLA SUDDA     Radija BoukhALfa 

commentaires

Réponse à Patrick Allemand

Publié le 13 Février 2014 par Robert Injey dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

A défaut de répondre sur le fond, Patrick Allemand depuis plusieurs semaines,  à l’image de ses réponses dans Nice-Matin de ce jeudi 13 février, voudrait faire croire je cite : « Robert Injey se trompe d’élection. La municipale lui sert à parler de questions nationales » ou bien encore « Quand je lui parle de la dette de la Métropole, il me parle de la Syrie ! »

 

Des propos pour le moins très éloignés de la réalité.  Il suffit à Patrick Allemand de lire le programme de « Nice l’Humain d’abord » pour constater que sur 68 pages ;  « Hollande » n’est cité qu’une fois, « Ayrault », « P. Allemand » et la « Syrie » zéro fois.

Par contre : « Nice » est citée 123 fois ; « logement » : 55 fois ; « Métropole » : 51 fois ; « propositions » ou « proposons » : 40 fois ;  « municipal(e) » ou municipalité » : 37 fois ; « projet(s) : 28 fois ; « transport(s) » : 26 fois ; « besoins » (des habitants) : 24 fois ; « Estrosi » : 23 fois ; « quartier » : 22 fois ;  « démocratie » : 22 fois ;  « dette » ou « endettement » : 15 fois….

 

Ne voulant pas laisser Patrick Allemand dans l’ignorance de cette réalité je vais lui faire parvenir, gracieusement, un exemplaire du programme « Nice, l’humain d’abord ».

 

Robert Injey

Tête de liste «Nice, l’humain d’abord»

 

commentaires

Nice: recul démographique et crise du logement

Publié le 10 Février 2014 par Robert Injey dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

Alors que la Région PACA continue de voir sa population progresser (à un rythme moins important il est vrai), Nice continue de perdre des habitants. L'extrait ci-dessous d'une note d'analyse de l'INSEE l'indique.

Cette situation est la conséquence logique de la politique de ségrégation urbaine qui se met en oeuvre depuis trop longtemps dans notre ville. 12% de logements sociaux quand 70% de la population peut y prétendre, cela se traduit par peu de logements disponibles et des loyers dans le privé très élevés. Conséquences: nos ainés qui n'ont pas les ressources suffisantes quittent leur ville, des actifs refusent de venir travailler à Nice car ils ne veulent pas engloutir  50% du salaire dans le loyer, et nos enfants, nos petits enfants seront obligés d'aller se loger ailleurs! Sans parler que cette situation n'est pas de nature à inciter des entreprises à venir s'installer à Nice, enclenchant un cycle infernal, crise du logement, pas d'emplois.....

 

C'est la raison qui pousse la liste "Nice, l'humain d'abord", initiée par le Front de gauche, à engager un effort sans précédent pour résoudre la crise du logement à Nice. Pour cela nous proposons de tripler la production de logements à loyers modérés. A celles et ceux qui, comme le candidat du PS qui n'y croient pas, un seul chiffre, à Toulouse entre 2010 et 2012 ce sont plus de 5000 logements sociaux livrés....

Comme la lutte contre les marchés financiers, la fraude  fiscale, l'exode fiscal...il est possible de faire autrement, à condition d'en avoir la volonté politique!

 

Extraits INSEE

"Dans les douze grandes communes de plus de 50 000 habitants de Paca, la situation est contrastée. Pour sept d'entre elles, la population avait diminué ou stagné au cours des années 90. C'était le cas de Marseille, Nice, Toulon, Avignon, Cannes, La Seyne-sur-Mer et Arles. Depuis 1999, toutes ces communes ont renoué avec la croissance démographique, à l'exception de Nice qui continue de perdre des habitants mais à un rythme très modéré (- 200 par an). Parmi les grandes communes régionales, Grasse est la plus dynamique, sa population augmentant de 1,7 % par an. "

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>