" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Nice 1: inauguration de la permanence électorale (Photos et texte)

Publié le 19 Mai 2017 par injey06

Nice 1: inauguration de la permanence électorale (Photos et texte)
Rencontre avec Nice-Matin

Rencontre avec Nice-Matin

Local pas assez grand, on "s'empare" de la rue

Local pas assez grand, on "s'empare" de la rue

Discussion avec le collectif Graphistes de la campagne

Discussion avec le collectif Graphistes de la campagne

le collectif Réseaux sociaux de la campagne en grande discussion

le collectif Réseaux sociaux de la campagne en grande discussion

Merci à toutes et tous de votre présence

Merci à Liliane Dotta avec qui j’ai le grand plaisir d’être en duo dans cette campagne ;

Merci à Roselyne et Pascal qui en sont un peu les coordinateurs.

Merci à tous les insoumis, aux militants communistes, à ceux d’Ensemble ! et à toutes celles et ceux qui s’engagent dans cette campagne.

Merci à Bruno Coulet et Sophie Bournot, Philippe Pellegrini et Christine Evain, candidats dans les 3e et 5e circonscriptions d’être présents.

C'est un grand honneur et une lourde responsabilité d'être investi par la France Insoumise, avec le soutien du Parti Communiste, dans cette belle circonscription.

Nos quartiers, par les noms des rues et des places, sont marqués par le combat pour le progrès social.

Il y a bien sûr la place Garibaldi, le héros des deux mondes, qui mena son action en Amérique latine et en Italie pour l’émancipation humaine.

Il y a le Bd Jean Jaurès, l'homme qui porta la paix, il y le bd Virgile Barel le député communiste du Front populaire.

Si je fais ce tout petit tour, c'est pour que nous n’oubliions pas que Nice, ce n'est pas que les Estrosi, Ciotti, Bettati et tout le clan qui squatte tous les pouvoirs depuis trop longtemps.

Un clan, où le clientélisme règne et qui développe des idées les plus régressives qui soient, au rythme des trahisons, des reniements, des promesses oubliées.

Alors bien sûr, de tout temps, il y a eu dans cette ville des gens pour nous faire honte, comme ceux que j’ai cités dernièrement.

Mais Nice, ce sont aussi des femmes et des hommes qui ont refusé les injustices, insoumis face à l’ordre établi, déterminés à améliorer la vie des gens.

Et, contrairement au discours xénophobe que nous pouvons entendre, cette terre a su être accueillante.

Les Arméniens fuyant le génocide au début du siècle, les Italiens fuyant le fascisme, toutes celles et ceux essayant de fuir le nazisme, toutes celles et ceux qui, avec leurs mains, ont contribué à bâtir la Côte d'Azur.

Nice est ainsi contrastée, et cette circonscription est à l’image de Nice: très contrastée.

Il y a la carte postale, endeuillée certes par le drame du 14 juillet, mais qui fait rêver. Nice de la Promenade, ou du carré d’or.

Mais il y a l’autre Nice : dans notre circonscription ce sont les quartiers de Riquier, St Roch, le Vieux Nice, le Port, Lépante, le Piol. Gambetta ou bien encore la rue de France.

Et il y les quartiers très populaires : Bon Voyage, St Charles, les Liserons. ...

Dans beaucoup de ces quartiers, les plus populaires en particulier, Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête, le 23 avril.

Depuis le 23 avril, un souffle d’espoir existe.

Alors certes dans l’immédiat nous voilà avec le gouvernement Macron. C'est celui du rassemblement de toutes les impostures.

On nous parlait de renouvellement, nous avons droit à Gérard Collomb et François Bayrou !!!

On nous parlait de la parité, il n’y a aucune femme dans les 5 premiers postes dans l’ordre protocolaire !!!

Au titre des questions économiques l'ensemble des affaires économiques de la France est confié aux hommes de droite, confirmant le virage autoritaire et libéral de Macron !!

Au titre de la priorité à la jeunesse, l’éducation nationale est reléguée au 11ème rang, l’enseignement supérieur au 14ème.

Au titre de la préservation de notre indépendance, la nomination de Le Drian aux affaires étrangères, de De Sarnez aux affaires européennes et de Sylvie Goulard à la défense laisse présager l'accentuation de la dérive militaire de notre politique et la perte accrue de notre indépendance militaire au profit de la Défense européenne.

Et on peut bien se demander ce que Hulot est allé faire dans cette galère. Cela fait partie des mystères de la République…

Les Françaises et les Français sont prévenus, ils auront face à eux un gouvernement libéral de combat, qui a un seul objectif : nous enfermer définitivement dans les logiques ultralibérales de l’Europe actuelle.

Mais rien n'est joué, et c’est pour cela qu’ensemble nous pouvons, nous devons faire grandir encore plus le souffle d’espoir du 23 avril.

Car si un président préside, c'est le gouvernement qui gouverne. Et c'est le rapport de forces à l'Assemblée nationale qui détermine la désignation du premier ministre, chef du gouvernement.

Alors à celles et ceux qui pensent que l'affaire est pliée, faisons bien passer le message que ce n'est pas le cas.

Que la partie qui se déroule en ce moment est déterminante et qu’il y a deux dates importantes pour cela : les 11 et 18 juin.

 

Nous avons toutes les bonnes raisons de confirmer le choix du vote à la Présidentielle en faveur de Jean-Luc Mélenchon et de son programme l’Avenir en Commun.

Et j’ai envie de dire que c’est plus que jamais d’actualité, en particulier à Nice.

Quelques exemples :

L’urgence démocratique. Va-t-on continuer longtemps avec cette monarchie présidentielle qui se décline en baronnies locales. Pas étonnant qu’Estrosi soutienne Macron

Christian Estrosi qui a fait preuve de beaucoup d’imagination en créant la fonction de « maire fictif », ou bien encore en changeant régulière de poste pour convenance personnelle. Une fois maire, une fois ministre, une fois président de Région, et hop je redeviens maire….

L’urgence d’une 6e République est criante, la possibilité de révocation rendrait ces gens moins arrogants

L’urgence sociale

Loin des discours d’autosatisfaction dont nous abreuvent le maire et le président du conseil départemental, la réalité dans notre ville c’est que le taux de pauvreté est de 20%, contre 14% au plan national.

Ce sont 30 000 logements vacants quand des milliers de familles galèrent des années pour avoir un logement décent.

Les inégalités et les injustices dans notre ville sont criantes.

Il y a besoin d’y répondre et les propositions que nous portons sont de nature à le faire.

L’urgence écologique

La force des idées de la campagne de Jean-Luc, c'est que c'est devenu l'intitulé du ministère de Hulot. Mais il ne peut y avoir de transition écologique si ce sont toujours les banques et les intérêts privés qui décident.

Et dans cette circonscription, au-delà dans cette ville, la transition écologique est une véritable urgence.

-Il y a la pollution de notre vile, certes liée à des aspects topographiques, mais c’est aussi le reflet d’un aménagement irresponsable pendant 40 ans et d’un retard abyssal en terme de transport collectif.

-Il y le scandale de l’Eco-vallée, qui en réalité est une béton-vallée

Enfin, je ne vais pas tout développer, il y a l’emploi.

De ce point de vue il est assez sidérant que nous soyons les seuls à porter une ambition pour l’économie de la mer. La mer ce n’est pas que les plages privées et les croisiéristes.

Oh certes Nice n'est pas un port de pêche, mais comme le proposent Jean-Luc et la France Insoumise, nous pouvons avoir pour notre ville une grande ambition pour contribuer à faire de la France un leader mondial de la recherche et de l’éducation dans le secteur maritime.

Car nous avons déjà ici-même des laboratoires de grandes universités, c’est un atout.

Voilà les idées, les propositions ne manquent pas. Les déclinaisons sont multiples et variés.

Nous les déclinerons tout au long de la campagne avec des initiatives publiques dans l'espace public et sans nous cacher dans des salles.

Les propositions, nous les versons au débat au grand jour. La première initiative se tiendra ce samedi à 19h30 place St François, sur la question de la 6è République.

Nos propositions elles sont concrètes et peuvent illustrer au quotidien qu’il est possible de faire autrement pour préserver la planète, pour protéger et partager.

Et nous lançons le défi à Eric Ciotti, à la candidate d'En Marche et à celui du Front National, d'en débattre publiquement et de manière contradictoire et non pas par communiqués de presse et tracts en papier glacé interposés.

Chers Amis,

Faire prévaloir le progrès humain, c’est l’ambition que nous portons avec Liliane. C’est l’ambition que nous partageons toutes et tous.

Une ambition qui est de redonner un air de liberté et d’espoir à notre ville, belle et rebelle,

Donner à voir que Nice qui, trop longtemps, s'est laissée endormir par les Estrosi et autre Ciotti, peut, au mois de juin, se réveiller insoumise.

 

Nice 1: inauguration de la permanence électorale (Photos et texte)
Nice 1: inauguration de la permanence électorale (Photos et texte)
Commenter cet article