" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Retraites: les oublis du gouvernement

Publié le 28 Septembre 2010 par dans Luttes sociales

 

Dans le débat sur les retraites le gouvernement jusqu'à présent fait comme si le passage de 60 à 62 ans allait faire évoluer en conséquence le nombre d'emplois dans le pays. Omission très coupable car la réalité c'est que le report à 62 ans ne crée pas un seul emploi. Conséquence l'impact de ce report, qui évite de se poser la question de financement nouveau, va se répercuter automatiquement sur l'Unédic et le RSA. La dépêche Afp ci-dessous fait état de première estimation de l'Unédic. Les conséquences sur le RSA et par voie de conséquence les collectivités locales risque d'être dramatique... Raison de plus pour manifester le 2 octobre et exiger un nouveau financement pour les retraites.....

R. I.

 

AFP
28/09/2010 | Mise à jour : 06:55 Réactions (2)

La réforme des retraites aura un coût pour l'assurance chômage compris entre 440 et 530 millions d'euros en 2018 révèle La Tribune ce matin, citant une note de l'Unédic.

Concernant le taux d'emploi à 60 ans, deux scénarios ont été testés pour la période 2010-2018, précise La Tribune, l'un à taux d'emploi inchangé ; l'autre tenant compte d'une augmentation du taux d'emploi d'un point.

Dans le premier cas, la facture pourrait vite grimper et atteindre près d'un demi-million d'euros selon les calculs des experts de l'Unédic à l'horizon 2018, ajoute le quotidien économique.

Selon ce scénario, l'impact net pour l'assurance chômage s'élèvera à 230 millions d'euros en 2015, 480 millions en 2016, avant de se "stabiliser" à 530 millions d'euros à partir de 2017.

Le deuxième scénario exploré par les auteurs de la note de l'Unédic table sur un relèvement du taux de l'emploi à 60 ans de un point entre 2010 et 2018 et se révèle légèrement moins coûteux, souligne La Tribune.

A partir de 2018, ce relèvement se traduirait par un coût évalué à 440 millions d'euros au lieu de 530 millions dans l'hypothèse précédente.

commentaires

Manifeste d'économistes atterrés

Publié le 25 Septembre 2010 par dans Luttes sociales

Un grand nombre d'économistes ont décidé de réagir en publiant un manifeste. Belle et riche initiative que présente le  texte ci-dessous. A faire suivre....

La crise économique et financière qui a ébranlé le monde en 2008 ne semble pas avoir affaibli la domination des schémas de pensée qui orientent les politiques économiques depuis trente ans. Le pouvoir de la finance n’est aucunement remis en cause. En Europe, au contraire, les États, sous la pression de la Commission européenne, du FMI et des agences de notation, appliquent avec une vigueur renouvelée des programmes de réformes et d’ajustement structurels qui ont dans le passé démontré leur capacité à accroître l’instabilité et les inégalités, et risquent d’aggraver la crise européenne.

Atterrés par ce constat, nous avons souhaité favoriser l’expression publique des nombreux économistes, issus de divers horizons théoriques, qui ne se résignent pas à voir l’orthodoxie néolibérale réaffirmée et jugent qu’il faut changer le paradigme des politiques économiques en Europe. C’est pourquoi nous avons rédigé le "manifeste d’économistes atterrés" ci-joint. Ce texte ne prétend pas constituer un programme alternatif mais pointe certains des enjeux qui nous semblent essentiels sur les questions financières et monétaires en Europe. Si vous êtes en accord avec son orientation générale, nous vous remercions de le signer (par mail à atterres@gmail.com) et de le faire circuler dans la communauté des économistes . Nous prenons en ce moment des contacts avec d’autres économistes européens pour organiser un colloque (sans doute le samedi 9 octobre à la Sorbonne, confirmation suivra) et confronter nos points de vue sur les stratégies de sortie de crise.

Par avance merci

Philippe Askenazy Thomas Coutrot André Orléan Henri Sterdyniak

*****************************************************************

Blog des économistes atterrés, cliquez ici

commentaires

La manif du 23 à Paris

Publié le 25 Septembre 2010 par dans Luttes sociales

commentaires

ASSEZ!

Publié le 25 Septembre 2010 par dans Conseils municipaux et communautaires

 

Comme l’ensemble de nos concitoyens, les niçoises et les niçois, dans leur très grande majorité, refusent le report de 60 à 62 ans de l'âge légal de départ à la retraite. «La réforme» du gouvernement, dans lequel siège M. Estrosi, veut faire payer à l’immense majorité de notre peuple les profits toujours plus importants accumulés par une petite minorité. En 2008, le total de ces dividendes équivalait à sept fois le déficit des retraites.

 

La richesse existe, la productivité du travail a triplé en trente cinq ans, elle doublera entre 2010 et 2050, mais les inégalités sont de plus en plus fortes.

Des inégalités que l’on retrouve au quotidien à Nice avec une crise du logement touchant une population toujours plus précaire, aggravée par la pénurie organisée de logements sociaux, des classes surchargées, des services publics qui se dégradent faute de moyens, une gigantesque gabegie d’argent public pour des projets surdimensionnés qui ne répondent pas aux besoins de la population… La liste est longue des injustices de plus en plus insupportables que nous subissons, alors que les marchés financiers font preuve d’une arrogance sans limite et l’UMP d’un total mépris.

A Nice comme en France, sur les questions locales comme sur les questions nationales, à l’image de celle des retraites, d’autres choix sont possibles pour répondre aux attentes populaires. 

Ensemble nous avons un pouvoir considérable, utilisons-le !

 

E. Gaziello et R. Injey

 

(Tribune du groupe des élus communistes et républicains au conseil municipal de Nice, publiée dans le n° d'octobre de la publication municipale)

commentaires

Mobilisation massive pour le 23 septembre

Publié le 21 Septembre 2010 par dans Luttes sociales

 Alors que 74% des salarié-e-s refusent le recul des âges légaux de départ et que 63% réclament l’ouverture d’un vrai débat national incluant des propositions alternatives (CSA-La CGT), Nicolas Sarkozy et les députés UMP ont choisi d’utiliser la force pour faire passer à l’Assemblée nationale leur « réforme » sur les retraites. Les syndicats unis sont, eux, déterminés à faire céder le gouvernement. Le 23 septembre, journée nationale de grèves et de manifestations, comptera pour imposer le droit à la retraite à 60 ans à taux plein. Avec la retraite à 62 ans (à 67 ans à taux plein) c’est la vie des salarié-e-s qui serait mise à mal. L’objectif de la droite et de mettre en cause notre système de solidarité entre actifs et retraités. Pourtant, l’allongement de la durée de vie en bonne santé devrait être considéré comme la chance d’une nouvelle période de vie sécurisée et les moyens existent pour financer une bonne retraite à 60 ans pour tous. Les solutions existent. C’est le sens de la proposition de loi des parlementaires communistes, républicains et du Parti de gauche, garantissant le financement de la retraite à 60 ans à taux plein. Plus de 200 000 citoyen-nes ont signé cet été une pétition pour la soutenir. Le débat parlementaire n’est pas fini, il se poursuit au Sénat. Derrière les syndicats, le PCF appelle à la manifestation le 23 septembre dans toutes les villes de France (10 à Nice place Masséna). L’heure est à la mobilisation massive pour faire échouer cette réforme. Le 23 septembre, des millions de salarié-es seront mobilisés pour se faire entendre et respecter. 

commentaires

Salariés et parlementaires en lutte pour les retraites

Publié le 16 Septembre 2010 par dans Luttes sociales

 

commentaires

Discours de Pierre Laurent à la fête de l'Humanité

Publié le 13 Septembre 2010 par dans Luttes sociales

commentaires

Vidéo "expression directe" septembre 2010

Publié le 13 Septembre 2010 par dans Luttes sociales

commentaires

Nous ne lâcherons pas!

Publié le 9 Septembre 2010 par

En exclusivité la carte postale lancée à la fête de l'Huma pour inonder l'Elysée. A reproduire et à utiliser sans carte postale RECTOmcarte postale 2odération....

commentaires

Le Front de Gauche sur les manifs (Vidéo)

Publié le 9 Septembre 2010 par dans Luttes sociales

commentaires

Une marée humaine contre le gouvernement

Publié le 8 Septembre 2010 par dans Luttes sociales

40 000 à Nice, 270 000 à) Paris, 2, 5 à 2, 8 millions sur l'ensemble deu pays... la journée du 7 est un succès que le gouvernement ne peut évacuer au facilement.

Colère et détermination d'aller au bout ont marquées  les cortèges de manifestants.

Prochain rendez-vous à la fête de l'Humanité.....

 

Manifestation contre la réforme des retraites : une humiliation pour le gouvernement

C’est une véritable marée humaine qui s’est propagée ce mardi 7 septembre à travers tout le pays. Par millions, les Français viennent d’opposer un véritable veto citoyen à la réforme des retraites présentée par le gouvernement.

La participation massive aux manifestations, le double de celle de juin, est une véritable humiliation pour le pouvoir. Un pouvoir qui n’a pourtant pas ménagé ses efforts pour vendre à l’opinion publique une réforme impopulaire soutenue seulement par le patronat. Ce soir, c’est un gouvernement affaibli, courant après la mobilisation, qui se doit d’entendre la colère populaire. Le pouvoir doit retirer sa réforme au plus vite. Tout autre attitude serait vécue comme une insoutenable provocation. D’autre solutions existent pour financer la retraite à 60 ans, comme l’ont montré les députés communistes dans leur projet de loi alternatif.

Parti communiste français

Mardi 7 septembre 2010

commentaires

Nous vivons des heures graves!

Publié le 4 Septembre 2010 par dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

04 SEPT 2010 001La journée du 4 septembre a été marquée par une forte mobilisation pour les manifestations dénonçant le racisme d'Etat en oeuvre dans notre pays. A Nice entre 2 000 et 3 000 manifestants ont exprimé avec force, colère  et dignité leur rejet de la société totalitaire que met en ouevre N. Sarkozy. Avant cette manifestation nous étions une trentaine à rendre hommage aux "étrangers" qui ont donné leur vie pour notre liberté.

Ci-dessous le texte de prononcé à cette occasion.

 

"Nous vivons des heures graves.

Depuis plusieurs semaines Sarkozy et son gouvernement, empêtrés dans les échecs, empêtrés dans les affaires et les scandales, ont décidé la politique du pire.

 

La politique de la haine, la politique de la xénophobie, la politique de la stigmatisation des étrangers est mise en œuvre pour faire peur, pour diviser celles et ceux qui souffrent au quotidien des méfaits de la crise du capitalisme.

Ce gouvernement et l’UMP ne reculent devant rien.

C’est le discours de Sarkozy à Grenoble avec l’odieux amalgame insécurité/immigration.

C’est la surenchère des Estrosi-Ciotti

C’est hier Gaudin qui rend hommage à un ancien collabo.

 

Stigmatiser un film en mai lors du festival de Cannes, stigmatiser tout un peuple en juillet,  cette escalade, cette violence n’est pas un accident.

C’est l’expression d’une volonté délibérée de jouer avec les haines.

 

Avant la manifestation de cette après-midi contre le racisme d’Etat, notre présence ce matin, ici devant cette stèle qui symbolise la libération de Nice face à l’oppresseur nazi, c’est pour ne pas oublier.

 

Ne pas oublier que les heures sombres de notre pays ont déjà été marqué par la stigmatisation de l’étranger.

 

Ne pas oublier que notre liberté nous la devons aussi à ses hommes et ses femmes dont le français n’était pas la langue maternelle, mais qui ont fait le choix de donner leur vie pour notre liberté et celle de ce pays. Qu’ils soient originaires d’Afrique ou d’Asie ; qu’ils soient polonais, portugais, espagnol, arménien, italiens ; qu’ils soient juifs, chrétiens musulmans ou athés, ils furent des milliers à mourir pour une république que Sarkozy bafoue aujourd’hui.

 

Notre présence ce matin est l’expression d’un hommage à ces hommes et femmes et d’une profonde colère à l’égard d’un gouvernement qui souille la devise de la république : Liberté, Egalité, Fraternité."

commentaires