" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Nice Stadium: un projet d'intérêt privé!

Publié le 22 Juillet 2011 par dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

Nouvelle délibération sur le Nice-Stadium portant sur le rapport de la commission d'enquête et la déclaration de projet -intérêt- Général.

Un conseil marqué par plusieurs "intervention" de citoyens opposés à ce projet.

Ci-dessous mon intervention, coupée à plusieurs reprises par le Maire au pretexte que le débat a déjà eu lieu (sic!). Au final j'ai pu "arraché" 9 minutes et 5 secondes sur une délibaration qui engage la ville pour 27 sur la partie Stade et 99 ans sur celle du projet immobilier d'accompagnement....


"Je bornerais mes remarques sur 4 points :

 

1/ Sur la jauge à 35 000 spectateurs force est de constater qu’à ce jour aucune véritable argumentation est convaincante.

A la lecture du rapport d’enquête le seul argument c’est la contrainte imposée par l’UEFA pour pouvoir organiser en 2016 un quart de finale ou –ce qui est plus probable- un huitième de final.

Pour le reste, sans même parler du doublon avec le Nikaia,  nous sommes plus dans la déclaration d’intention sur l’ambition d’organiser des évènements internationaux.

Lesquels ?  La cérémonie des  JO de 2022 ? Le stade ne sera sans doute plus aux normes.

Alors oui, il y a en 2013 les jeux de la Francophonie, je constate simplement que l’essentiel des compétitions se dérouleront au Parc de l’Ouest.

Faire un stade à ce prix, pour un huitième de final et une cérémonie d’ouverture des jeux de la Francophonie,  je pense que nous sommes en dehors des réalités.

 

En dehors des réalités aussi sur le potentiel  concernant le club résident. Pudiquement le rapport de la commission d’enquête se contente juste de pointer je cite : « les résultats du club résident peuvent varier d’une année sur l’autre ».

 

Attardons nous une nouvelle fois sur la pertinence sportive d’un tel équipement de 35 000 places.

Il parait que cela va booster la fréquentation. Enfin c’est du moins l’argumentation qui a longuement été développé par exemple  lors du conseil municipal du mois de décembre.

Aujourd’hui, après la saison on peut tirer un bilan : la réalité des chiffres, ceux de la LNF donne pour la saison 2009/2010 une moyenne de 8714 spectateurs  et pour l’année 2010-2011 nous avons  8455 .

Arles-Avignon faisait mieux, il y avait que Monaco derrière nous …. Monaco a qui on doit le fait de rester en L1.

 

A partir de cette réalité, quel impact  d’un nouveau stade sur la fréquentation, en faisant l’hypothèse  optimiste que les résultats sportifs sont au rendez-vous.

 

Premier exemple  c’est Rennes, ainsi la saison d’avant le nouveau stade la fréquentation était de  18 000  (2002-2003)

Cette fréquentation est montée à 23 398 pour la saison 2010-2011. En d’autre terme, avec des résultats sportifs positifs, l’impact d’un nouveau stade est  de l’ordre de + 30%.

30% appliqué à la fréquentation du Gym cela nous fait pas 12 000…

 

Second exemple, plus audacieux,  l’OM après la coupe du Monde de 98 et avec le nouveau stade la progression de fréquentation a été de 66% ;

66% appliqué à la fréquentation du Gym cela nous fait : 14035 spectateurs.

 

Cette réalité de la  faible attractivité du club est d’une certaine manière prise en compte,  puisque page 30 du document de présentation du projet soumis lors du conseil du 17 décembre   il y avait  cette phrase exquise,  je cite : « Petite jauge de l’ordre de 15 000 à 20 000 places. Certains matchs de l’équipe résidente ayant une attractivité moindre ». 

 

Donc vous persistez à vouloir construire un stade de 35 000 places pour une utilisation qui sera quasi systématiquement en deçà de 15 000 !!!

 

2/ Seconde remarques sur les parkings ;

Vous me direz ils seront largement suffisants si on se base sur la configuration 15 000.

Pour le reste, quelques matchs très occasionnels et les concerts là nous sommes dans la perspective de grandes difficultés pour déplacer des dizaines de milliers de spectateurs.

Là où l’ancien stade, avec tous ses défauts, permettait à des milliers de personnes de rejoindre le stade à pieds, pour le Nice Stadium l’estimation est de 800 personnes soit moins de 2,5% .

Osez parler après cela du plus grand stade écologique relève d’une conception pour le moins étrange de l’écologie, à l’image de la vente des droits à polluer….

 

Faute d’équipement sur place on aligne des places de parkings, jusqu ‘au MIN et à l’Arenas, à charge après à NCA de fournir les bus,

 

Entre la mise à disposition de ces bus (je ne rentre même pas dans le débat sur les contrainte pour l’exploitant en terme de matériel et de chauffeurs, on verra à l’usage), la mise à disposition de 2930 places de  parkings, la réalisation de 3144 places de parking à la périphérie, sans parler des aménagements de voiries, de la création d’une voie de 40 mètres, d’une desserte Nord ou bien encore d’une rue animé à l’Est du Stad,e combien tous ces aménagements et autres mise à dispositions vont-ils coûter à la ville et à la communauté urbaine ?

A ce jour ce chiffre semble constituer un secret d’Etat !

 

Troisième remarque  sur  le rapport de la commission d’enquête, page 6  sur le coût et l’endettement lié au PPP.

 La commission considère qu’elle n’a aucune légitimité pour juger du coût de ce projet.  C’est pourtant l’essentiel puisque la ville va être liée  sur 27 ans  pour le stade et près d’un siècle sur le PIA

C’est fort regrettable que la commission ne s’intéresse pas à la question, et cela pose la pertinence de sa mission qui n’évolue pas alors même que le cadre juridique et les montages financiers évoluent.

Sans nul doute il faudra attendre un prochain rapport de la  Cour des Comptes.

Après la publication de celui très intéressant sur «  l’organisation et la gestion des forces de sécurité publique » un prochain portera sur les marchés juteux des prisons « full PPP ».

A l’image de celle non pas de Nice, mais celle  d’Annœullin (Nord).

Marché plutôt juteux : 15 millions d’euros de loyer annuel, pendant vingt-sept ans, payé par l’Etat à Bouygues, pour cette prison de 688 places, inaugurée il y a quelques jours par le ministre de la Justice, Michel Mercier, la semaine dernière.

Je vous passe les détails, l’élément le plus intéressant, celui qui attire l’attention de la Cour des comptes   c’est que les deux tiers du budget de la direction pénitentiaire interrégionale de Lille sont absorbés par les prisons en gestion déléguée, qui ne représentent pourtant que la moitié des effectifs.  En d’autre terme le PPP est budgétivore !

Le montage financier et le coût c’est bien le problème majeur de votre projet.

 

60 millions d'euros d'apport d'argent public, plus le versement d'une redevance de l'ordre de 10, 5 à 11  millions l'année pendant 27 ans,  soit au total 345 millions d'euros.

345 millions d’euros pour un stade qui sera souvent en jauge de 15000. En considérant que le gym reste en ligue 1 pendant 27 ans, en raison de 20 matchs par an cela représente un coût de plus de 40 euros par match et par spectateurs…..

Est-ce bien raisonnable ???

 

Mais ce n'est pas tout.

C’est déjà beaucoup, mais avec  le montage  du Programme Immobilier d'Accompagnement nous atteignons des sommets.

Nous mettons à la disposition de Vinci des terrains pour un  Programme Immobilier d’Accompagnement de 30 000 M2 SHON. Vinci loue ce terrain à une filiale qu’elle va créer  avec un bail à construction  pour  99 ans en contre partie de 25 millions d'euros HT

 

Belle opération pour la filiale de Vinci qui pendant 99 ans va louer 30 000 mètres SHON.

Un manque à gagner indéniable pour la ville.

En définitif les PPP, véritables endettement camouflet des collectivités locales et de l’Etat, risque fort à terme de faire exploser la réalité de la dette publique.

 

Dernière remarque sur la plaine du Var elle-même, là non plus je ne rentre pas à nouveau dans les détails, mais quand nous mettons bout à bout ce projet, et le reste une question s’impose qu’est-ce que vous êtes en train de faire de la plaine du var ?

Car l’éco-quartier adjacent au Stade  c’est 13 hectare à urbaniser (zone AUd sur le PLU) avec comme critères dans le rapport de présentation du PLU page 255, je le cite pour rappel :

« La hauteur maximale des constructions : elle est sans objet de façon à permettre la conception architecturale la plus innovante ».

« Le coefficient d’occupation du sol :il n’est pas fixé de COS de façon à permettre la conception architecturale la plus innovante et la plus économe d’espace »

 

Petit à petit se dessine votre vrai projet pour la plaine du var.

Une accumulation de parkings et de grandes surfaces, avec au milieu un stade sorte de caution sportive à tout le reste. 

 

Monsieur le Maire, pour ces raisons : le bien fondé sportif, le coût pour les finances  publiques, le montage juridique et financier, et enfin la conception de qui sous tend votre projet à savoir transformer cette vallée en gigantesque zone commerciale, nous voterons contre cette délibération.

Une délibération dont le titre est d’ailleurs mal rédigé.

Ce que vous nous proposez ce n’est pas une déclaration de projet d’intérêt général, c’est une déclaration de projet d’intérêt privé."

commentaires

Sécurité : Echec de l’UMP (suite)

Publié le 20 Juillet 2011 par dans Politique France

La charge des députés UMP (Ciotti et Estrosi en tête) contre le rapport de la cour des comptes sur la Sécurité vient de trouver son explication : l’échec de la politique menée sur cette question au combien emblématique par l’UMP.   Les dernières statistiques de l'Observatoire National de la Délinquance indiquent une augmentation de 2,3 % des violences contre les personnes entre juin 2010 et juin 2011. Une hausse qui prolonge celle du mois précédent en hausse déjà de 3% .

Ces chiffres traduisent l’échec d’une politique au la multiplication des discours sécuritaires et la multiplication des lois ne suffisent pas à masquer les effets catastrophique d’une politique du chiffre et des effets d’annonces. Avec des milliers de postes supprimés sur la dernière décennie et l’abandon d’une action portant tout à la fois sur la prévention, la sanction et la réinsertion, l’échec du gouvernement en matière de lutte contre l’insécurité était prévisible.

Un changement total d’orientation en la matière s’impose, pour en finir avec une conception de la Sécurité comme un fond de commerce électoral et replacer au centre de l’action politique l’intérêt des populations et le développement du service public.

 

Robert Injey

commentaires

Sécurité: l'échec de l'UMP....

Publié le 8 Juillet 2011 par dans Politique France

Après Guéant, voilà qu'Estrosi et Ciotti manifestent (avec 70 autres députés de l'UMP) leur colère contre le rapport de la cour des comptes sur "l'organisation et la gestion des forces de sécurité publique".

Pas contents et pour cause, alors qu'ils ont de fait de l'insécurité un véritable fond de commerce électoral, la réalité de la politique mise en oeuvre depuis 2002  est celle d'un échec. Ainsi, un seul exemple,  sur la période 2002-2010 si les atteintes aux biens (vols, dégradations, destructions) ont baissé de 28.6%, les atteintes volontaires à l'intégrité des personnes ont augmenté de 21.2%.

Pour celles ceux qui s'interesseraient au sujet voici le lien

http://www.lemonde.fr/mmpub/edt/doc/20110707/1545747_3260_rpt_securite_publique_definitif.pdf

commentaires