" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Hollande dit adieu à la gauche et au changement !

Publié le 29 Mars 2013 par PCF 06 dans Luttes sociales

 Rassemblement jeudi 4 avril 

Durant 1h15, François Hollande s’est livré à un laborieux exercice de justification de sa politique sur un grand plateau de télévision au décor très glacial.

Lors de cet entretien, Hollande a dit adieu au peuple de Gauche, mot d’ailleurs qu’il s’est bien gardé d’utiliser durant 1H15.

Il a dit « Je ne suis plus président socialiste, je suis le chef d’Etat de la France » et tout cela en utilisant le « Moi, je » typique de la présidentialisation de la vie politique de notre pays soumis à cette 5ème république en bien mauvais état !

Et oui, tout est dit ! Il continue à renoncer l’affrontement avec le mur de la finance, il continue à ne pas vouloir changer de cap, il continue à suivre la dérive libérale, il continue à soutenir les attaques contre les droits des salariés avec l’ANI, il continue à soutenir que l’austérité est la solution tout en annonçant que le chômage va continuer à augmenter … Et en plus il semble totalement sourd aux urgences sociales de son pays, sourd à la colère qui monte, sourd à la défiance envers la politique !

C’est indigne d’un président qui s’est annoncé comme un homme de gauche et vouloir le changement !

Non, monsieur le Président, nous, militants communistes et du Front de Gauche, n’acceptons pas ce nouveau renoncement. Nous appelons donc tout le peuple de gauche qui ne veut pas renoncer au changement à entrer massivement dans l’action pour exiger un changement de Cap, pour dire stop aux politiques d’austérité, pour dire stop aux licenciements boursiers, pour dire stop à la casse du code du travail et des services publics.

Ainsi, nous serons donc toute la semaine prochaine en campagne contre le projet de loi de l’ANI, auprès des salariés devant les gares de Cagnes, Antibes et Nice le vendredi 5 avril à partir de 7H, devant les restaurants d’entreprises de Sophia et de Carros et nous appelons aussi à un rassemblement devant la fédération du PS jeudi 4 avril à 18H.

 

PCF 06

commentaires

François Hollande totalement déconnecté des urgences sociales

Publié le 28 Mars 2013 par Pierre Laurent dans Politique France

" François Hollande totalement déconnecté des urgences sociales " (Pierre Laurent – PCF/FDG)

 

Ce n'est pas le laborieux exercice de justification de ses choix politiques auquel s'est livré ce soir le Président de la République qui peut convaincre le pays. Tout le monde voit que l'austérité mène à l'échec ici comme dans toute l'Europe. Mais le Président persiste et signe. Pire, il annonce une année 2013 de hausse continue du chômage, un nouvel allongement de la durée de cotisation des retraites, et sur l'Europe il propose d'aller plus vite dans les sanctions infligées aux peuples en prenant Chypre comme exemple !

Les mots de François Hollande sont restés totalement déconnectés des urgences sociales et des solutions nouvelles nécessaires. Rien de ce que nous avons entendu n'est de nature à rassurer les Françaises et les Français qui souffrent et ont plus que jamais besoin du changement pour lequel ils ont voté.

Il a vanté l'accord sur l'emploi signé par le Medef et trois organisations syndicales minoritaires en continuant à masquer les graves reculs des droits sociaux qu'il contient. Alors que débute dans 4 jours à l'Assemblée nationale la discussion sur ce projet majeur, on attendait du Président qu'il s'explique ! Rien de cela. Résultat, on s'apprête à faciliter encore les licenciements alors que le niveau de chômage bat tous les records !

Puisque le Président de la République ne veut rien changer à sa politique, rien entendre de la colère qui monte, j'appelle, au nom du Parti Communiste Français et du Front de Gauche, les forces du changement à entrer massivement dans l'action pour exiger un changement de cap, pour dire stop aux politiques d'austérité, stop aux licenciements, stop à la casse du code du travail et des services publics.

La semaine prochaine dans tout le pays, nous irons à la rencontre des salariés pour dénoncer les dangers du projet de loi gouvernemental sur l'emploi et demander le vote de la proposition de loi que nous avons déposée pour interdire les licenciements boursiers. La journée d'action syndicale interprofessionnelle du 9 avril a tout notre soutien. Elle doit être le prochain grand rendez-vous de la mobilisation populaire.

 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF,

Paris, le 28 mars 2013

commentaires

Le Figaro, Mélenchon et les communistes

Publié le 26 Mars 2013 par robert Injey dans Politique France

La charge lors du congrès du PG contre les 17 salopards, dont le ministre du gouvernement PS/EELV, Pierre Moscovici, a eu le mérite de révéler la réalité de la lutte des classes. Une réalité, faut-il le rappeler, dont l'ex-ministre Cahuzac niait la réalité.

Passons sur le style de ce type de charge, on aime ou on aime pas. Cela à l'avantage de faire le buzz médiatique, mais à l'arrivée est-ce que cela conforte les convictions, crédibilise les propositions... le débat est ouvert.

 

Deux choses par contre sont mises en évidence dans cette affaire.


D'une part l'adversaire ne reculera devant aucune bassesse pour tenter de nous porter préjudice. La volonté de donner une connotation antisémite aux propos de Jean Luc est odieuse et indigne. Que la droite se livre à ce genre de manœuvre rien d'étonnant. Provenant de quelques leaders de la gauche gouvernementale c'est pitoyable.

 

D'autre part je constate que pointer la finance fait mal. L'édito du Figaro de lundi est de ce point de vue éclairant.

Extraits : «Depuis combien de temps les met-on en garde contre la tyrannie morale que leur inflige l'extrême gauche (…) Depuis le congrès de Tours. Il y a quatre-vingt-treize ans... Qu'il (les socialistes) préconise de voter UMP si (…) un second tour devait opposer un candidat de la droite républicaine à un autre du Front de gauche ! (...) . Qu'il décide d'un cordon sanitaire à placer autour des communistes !.... »

« Un spectre hante l'Europe : le spectre du communisme... » cette phrase du Manifeste de Marx a été écrite il y a 165 ans. A lire le Figaro on constate qu'elle est toujours d'une grande actualité........

commentaires

La campagne contre la loi "Made in Medef" s'accélére !

Publié le 25 Mars 2013 par robert Injey dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

L’accord national interprofessionnel (ANI) doit être transposé dans la loi en avril 2013. Le débat commence à l'Assemblée nationale le 2 avril.

Le Medef défend avec acharnement ce texte et pour cause ! Cet accord minoritaire, (les organisations signataires ne représentent pas 50% des salariés), porte en lui de profondes régressions. Au-delà des effets d’annonces, ce projet de loi est une attaque frontale contre le CDI, dont il cherche à vider le sens pour « facilité » non pas l’emploi mais la rupture, le licenciement. Pour y parvenir il pousse à réduire la négociation au rapport individuel salarié-e/patron au détriment de la négociation collective et verrouille le dispositif pour éviter l’intervention du juge.

 

Les parlementaires de ne doivent entériner la loi du Medef,

La bataille contre la loi "made in Medef" s'engage donc ces jours-ci.

Lors de l'Assemblée citoyenne tenue le 19 mars quartier St Roch à Nice  il a été convenu de tenir des points de rencontre le samedi 30 mars entre 9h30 et 12h  pour "populariser" les régressions que porte le projet de loi qui sera en discussion  à l'Assemblée à partir du 2 avril.
Ces points de rencontre seront l'occasion de populariser les prochains rdv (manifs rassemblement...).
Voici les premièrs points d'ores et déjà fixés dans les quartiers Est de Nice

-Terminus tramway Bon Voyage
-Place St Roch
-Place Garibaldi
-Poste rue Barbéris
-Place Masséna

D'autres points seront sans nul doute prévu par des amis et camarades dans les secteurs Ouest et Nord de la ville.

Bonne journée

commentaires

Nice: primaires à gauche....

Publié le 21 Mars 2013 par Robert Injey dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

Depuis ce matin je suis interpellé par de nombreux mails et de SMS à propos d’un sondage en ligne sur le site de Nice-Premium concernant la primaire à gauche pour les municipales de Nice. J’ai même effectivement été destinataire d’un mail m’invitant à voter P. Mottard à cette primaire. Amusant….ma seule réponse est que je ne me sens pas concerné par cette affaire. Pour éviter de faire la même réponse plusieurs centaines de fois, je préfère m’adresser à toutes celles et ceux dont j’ai l’adresse mail.

 

Plusieurs remarques :

 

1/ Bien que figurant dans la liste des nominés, je tiens à préciser que je ne suis pas concerné par une primaire qui est avant tout un problème interne au PS et le PRG. C’est une mode de la vie politique, quand il y a plus grand chose à débattre sur le fond on passe toute son énergie dans cette compétition. Il est amusant de voir au demeurant que les deux forces politiques (UMP et PS) qui cèdent à cette mode, soit disant plus démocratique, savent quand il le faut se passer de l’avis de nos concitoyens. On aurait aimé que Sarkozy respecte le vote des français en 2005 et que Hollande organise un référendum sur le traité Merkel-Sarkozy…

 

2/ Quand bien même je serais adepte de ce type de consultation, la crédibilité de cette opération (vote par internet)  est du même niveau que la traçabilité de la viande chez Spanghero.

 

3/Passons sur le ridicule pour cette  gauche niçoise qui se mobilise depuis 4 jours pour voter sur le net, avec les dérives de ce type de pratique (votes multiples…), pour totaliser à peine plus  de 1000 votants ???  Bien moins que le nombre d’adhérents  et ex du PS . Il faudra être un peu plus convaincant pour bousculer Estrosi. La partielle de l’Oise de ce point de vue devrait inquiéter un peu plus ces élus et futurs candidats.

 

4/ Aux amis et camarades communistes et du Front de gauche qui m'interrogent sur la nécessité de voter et  « mener campagne»  je réponds qu’il y a bien mieux  à faire. 15000 personnes à Nice ont voté JL Mélenchon candidat du Front de gauche à la présidentielle. L’urgence aujourd’hui c’est de retrouver ces hommes et ces femmes, d’élargir le cercle pour faire grandir l’exigence d’une alternative. C’est bien la seule priorité qui compte à mes yeux.  A toutes et à tous je vous donne rendez-vous, par exemple, samedi  30.

Lors de l’assemblée citoyenne de St Roch il a été convenu de tenir plusieurs points de rencontre sur les quartiers Est de la ville (mais il dépend de chacun que cela soit sur toute la ville)   pour populariser les raisons de notre opposition à l’ANI et annoncer les initiatives de la semaine d’action du 2 au 5 au moment ou ce projet de loi « made in Medef » sera en discussion à l’Assemblée nationale. Celles et ceux  qui sont disponibles entre 9 et 12h30 merci de vous faire connaitre pour organiser cette matinée.

 

Bonne soirée

 

Amicalement

 

Robert Injey

commentaires

Le MEDEF ne fera pas la loi! (vidéo)

Publié le 19 Mars 2013 par PCF Com dans Politique France

commentaires

Assemblée citoyenne Nice-St Roch

Publié le 15 Mars 2013 par dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

 

«Les dangers de la loi made in Medef»

 

Le 11 janvier les négociations nationales dites de «Sécurisation de l'emploi» se sont terminées par un accord qui favorise la précarité des salariés. Malgré le refus d'une majorité d'organisations syndicales, le gouvernement veut traduire cet accord dans une loi.

Qu'il y a t-il véritablement dans ce texte? Pourquoi le Medef y est très favorable ?... pour décrypter son contenu et en débattre nous vous invitons à participer à un débat public :

Mardi 19 mars  

 18h30 – Maison des Associations

50 bd St Roch à Nice 

 

Avec la participation de  

 

Robert INJEY, conseiller municipal de Nice,

Cédric GRIMAUD, responsable syndical. 

et le concours de l'ADECR

 

 

commentaires

Nouveau pape : réaction du PCF

Publié le 14 Mars 2013 par Robert Injey dans international

Les cardinaux viennent de désigner un nouveau Pape, il s'agit d'un moment important pour les catholiques de toute la planète.
Ce choix inédit montre la place grandissante occupée par l'Amérique Latine dans le monde, même si l'immense volonté émancipatrice affirmée par les peuples s'y est heurtée dans le passé à l'hostilité de divers responsables catholiques. Mais sans préjuger de la suite, la priorité aux pauvres qui semble avoir marqué le parcours du nouveau pape soulève une espérance chez de nombreux catholiques et au-delà : celle d'un fil renoué avec l'ouverture au monde du Concile Vatican II, ouvert par Jean XXIII. Dans ses premiers mots, le pape François en a appelé à une "immense fraternité" dans le monde. Il s'agit d'un défi majeur de notre temps, d'une aspiration qui travaille toute l'humanité.


Quotidiennement, nous mesurons la profondeur de la crise de civilisation, qui frappe les peuples, soumise à la tempête perpétuelle du capitalisme, à ses désastres sociaux et à ses conflits meurtriers. D'urgence, il y a besoin que des forces et des consciences se dressent, afin que les hommes et les femmes de notre monde puissent ouvrir ensemble un avenir fraternel.
Les communistes sont décidés à le construire, avec tous ceux et toutes celles qui veulent faire grandir la justice et la paix, qui sont épris de dignité humaine et d'égalité des droits pour toutes et tous, dans toutes les dimensions de l'existence. C'est pourquoi, en toute laïcité, dans le rejet de tout "ordre moral", nous avons de l'intérêt pour la parole de l'Eglise et pour les actes des croyants. Parlons de fraternité.


Pierre Dharréville, résponsable de la comission "République, démocratie et institutions" au PCF,

commentaires

Estrosi rattrapé par les………chiffres !

Publié le 13 Mars 2013 par Robert Injey dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

Le maire de Nice a toujours un problème avec les chiffres. Il pratique avec beaucoup de talent la sous évaluation des dépenses et la surévaluation des recettes (1)….

 

L’affaire du tramway en est une parfaite illustration. Annoncé à 450 millions d’euros le 4 décembre 2009, nous en sommes aujourd’hui  à 650 millions hors taxe. Chiffre avancé,  avant le premier coup de pelle,  et comme dans tous les projets de cette nature il est à prévoir un surcoût à l’arrivée entre 15 et 30%.

 

La décision de Christian Estrosi de  stopper la réalisation de  la ligne 2 «provisoirement à Jean Médecin »  illustre en réalité l’impasse budgétaire dans laquelle se trouve la ville.

Certes il y a la responsabilité de l’Etat qui continu de se désengager avec la diminution des dotations globales.

Il y a aussi l’entêtement de C. Estrosi à faire le choix du tramway-métro qui représente un surcoût de l’ordre de 250 millions d’euros.

 

Une autre solution existe, en surface sur toute la longueur, avec une connexion directe sur la ligne 1 entre jean-Médecin et Garibaldi.  Une solution plus rapide, moins coûteuse et qui permettrait de financer plus rapidement la prolongation de la ligne 1 à l’Ariane-la Trinité et la prolongation de la ligne 2 vers le Port et au-delà.

 

Ces propositions, les élus communistes les portent depuis 2009, mais force est de constater que le maire de Nice préfère l’entêtement au bon sens. Jusqu’à quand ?.....

 

Robert INJEY

Conseiller municipal de Nice

Président du groupe communiste et Front de Gauche.

 

 

(1): pour rappel les annonces assez surréalistes sur les dotations de l’Etat lors du passage en communauté urbaine.

commentaires

samedi 16 mars, manifestation pour le logement

Publié le 12 Mars 2013 par PCF -FDG 06 dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

 

LE LOGEMENT

UN ENJEU DE TAILLE

QUI CONCERNE UNE GRANDE MAJORITE D’ENTRE NOUS

 

En France

5 millions de privés d’emploi 8 millions de « pauvres » 10 millions de mal logés

 

Dans les Alpes Maritimes

70% de la population correspond aux critères d’attribution d’un logement dit social

  • La quasi totalité des villes ne respectent pas la loi SRU (20% de logements sociaux dans les municipalités de plus de 3500 habitants), elles autres sont hors la loi.

  • Des logements, des locaux, publics et privés sont inoccupés.

  • Les loyers au regard des revenus sont inabordables.

  • La rénovation des logements est une question de santé public et de dignité humaine.

UNE LOI CONCERNANT LE LOGEMENT DEVRAIT ETRE DISCUTEE EN JUIN 2013. MELONS NOUS DE CE QUI NOUS CONCERNE.

 

Manifestation pour le droit au logement

samedi 16 mars 2013

10h30 gare de Riquier Nice

Une initiative de Front de Gauche.

commentaires

Il est grand temps d’aller au-delà du 8 mars….

Publié le 8 Mars 2013 par PCF 06 dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

IMG 20130308 143935

Belle initiative en ce 8 mars à Nice, le texte ci-dessous a été diffusé et présenté à la presse.

Une demande "officielle" a été déposée sur le bureau du maire de Nice portant 15 propositions de noms de femmes pour la dénomitation des rues de Nice. C'est une première liste d'autres vont suivre.....

RI


"A Nice, sur 1620 rues, avenues, boulevards, places… il y a seulement 64 noms de femmes. Cela fait 3.95%, alors que les femmes représentent la moitié de l’Humanité !

Cette réalité perdure dans l’immense majorité des communes de France, reflet d’une société qui a encore du mal à agir pour faire reculer les discriminations, les dominations, conquérir l’égalité des droits.

Ainsi lors du Conseil municipal de Nice du 20 décembre 2012 sur 14 noms proposés seulement 3 femmes…

Nous invitons le maire de Nice et ses collègues à donner toute la place aux femmes dans l’espace public. Et si ils ont du mal à trouver des noms, voici une liste de 15 premières propositions :

 

Eugénie APROSIO dite « Nini » (1916-1945). Blanchisseuse entrée en résistance dès 1940, elle est arrêtée dans sa petite boutique av. Clémenceau le 23 novembre 1941. Trainée de prisons en prisons elle est déportée en janvier 1944 à Ravensbruck. En février 1945 les nazis la désignent pour la chambre à gaz. C’est en chantant la Marseillaise qu’elle va à la mort.

 

Danielle CASANOVA (1909-1943). Figure emblématique de la Résistance en Corse, militante féministe fondatrice de l’Union des Jeunes filles de France mortes en déportation à Auschwitz.

 

Camille CLAUDEL (1864-1943). Sculptrice, artiste majeur de la fin du XIXème siècle. Elle défia notamment la morale sexiste en sculptant des nus avec la même liberté que les hommes.

 

Marie Rose CUISSARD (1916-2010). Résistante, arrêtée le 2 janvier 1941, placée en résidence surveillée, elle reprend la résistance en 1942 comme agent de liaison à Marseille, puis auprès de l’état-major de la zone sud. Titulaire de la médaille de la Résistance et de la Croix des combattants volontaires.

 

Geneviève de GAULLE-ANTHONIOZ (1920-2002). Résistante, militante des droits de l’Homme, elle est déportée à Ravensbrück . Présidente de 1964 à 2001 de l’association ATD QUART MONDE. Titulaire de la médaille de la Résistance, de la Croix de guerre (39-45), première femme élevée à la dignité de grand-croix de la Légion d’honneur.

 

Marie-Olympe de GOUGES (1748-1793). Pionnière du féminisme, auteure de la « Déclaration des droits de la femme et de la Citoyenne », militante de l’abolition de l’esclavage des Noirs. Condamnée pour ses prises de position elle est guillotinée en novembre 1793.

 

Madeleine FARAUT (1899-1983). Institutrice, syndicaliste, militante féministe, elle est révoquée en 1940 et internée politique en 1942. Résistante elle est membre de la délégation spéciale de Nice à la libération et conseillère municipale de Nice de 1947 à 1965.

 

Paulette FIGHIERA (1905-1966). Employée des Galeries Lafayette, responsable syndicale. Résistante, elle est arrêtée par la Gestapo en 1943. Conseillère des prud’hommes, elle fut présidente de ce conseil. Titulaire de la Croix du combattant, la médaille d’or des combattants volontaires de la Résistance, médaille vermeil du travail.

 

Louise MICHEL (1830-1905). Féministe, figure emblématique de la Commune de Paris, déportée en Nouvelle-Calédonie puis amnistiée grâce à l’implication de G. Clémenceau. Militante infatigable du mouvement ouvrier et libertaire.

 

Paulette NARDAL (1896-1985).Martiniquaise, femme de lettre (courant de la négritude), journaliste, féministe, militante de la cause noire. Première martiniquaise qui a étudié à la Sorbonne.

 

Rosa PARKS (1913-2005). Couturière elle devint la figure emblématique de la lutte contre la ségrégation sociale aux Etats Unis, ce qui lui vaut le surnom de mère du mouvement des droits civiques de la part du Congrès américain.

 

Marcelle PICA (1902-1992). Résistante, décorée de la Croix de guerre avec étoile. Militante féministe elle a été secrétaire départementale de femmes de fusillés en 1947 et présidente de l’association des veuves de guerre.

 

Elsa TRIOLET (1896-1970). Femme de lettres, résistante. Séjourne à Nice avec Aragon en 1941 et 1942. Là, elle commence l’écriture de son roman « le Cheval Blanc » qui réunit avec d’autres nouvelles sous le titre «Le premier accroc coûte 200 francs », obtient le prix Goncourt au titre de l'année 1944. Elsa Triolet est la première femme à obtenir ce prix littéraire.

 

Marie-Claude VAILLANT-COUTURIER (1912-1996). Résistante, déportée à Auschwitz-Birkenau elle sera témoin au procès de Nuremberg. Femme politique française, elle est élue députée de 1945 à 1958 et de 1967 à 1973. Commandeur de la Légion d’honneur, titulaire de la croix des combattants volontaires de la Résistance.

 

Simone WEIL (1909-1943). Philosophe, enseignante, syndicaliste, résistante elle participa à Témoignage chrétien et travailla pour la « France libre » à Londres comme rédactrice."

commentaires

Régie de l’eau à Nice : Enfin !

Publié le 2 Mars 2013 par Robert Injey dans international

Cela fait de très longues années que les élus communistes dénoncent, avec d'autres, le scandale du prix de l'eau, à Nice et ailleurs et portent  la proposition d’un retour en régie du service de  l’eau.  Depuis près de 150 ans (!) la compagnie générale des eaux  bénéficie de la concession de la gestion de l’eau sur Nice. Une situation dont elle a largement tiré profit !

 

Les arguments avancés toutes ces longues années finissent par convaincre et rendre incontournable une évidence: il est possible de faire autrement que de s'en remettre aveuglement au privé.

« Rompant » avec le choix idéologique du « tout privé » que porte la droite,  la décision de C. Estrosi pourrait ouvrir la possibilité pour que  ce service public profite exclusivement aux usagers et n’aille plus gonfler les dividendes des actionnaires.

Nous serons très attentifs pour concrétiser cette possibilité, au travers  du statut juridique de la régie, de la mise en place d’une tarification sociale, des investissements et de la qualité du service rendu.

Nous serons très attentifs que ce retour en régie s’effectue de manière pérenne et ne soit pas l’occasion de faire supporter par la collectivité les  investissements non réalisés  par l’exploitant privé pendant des décennies, avant le retour de celui-ci quelques années plus tard…

 

Robert Injey

Conseiller municipal de Nice

Groupe Front de Gauche

commentaires
1 2 > >>