" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

La grande évasion (fiscale) vidéo

Publié le 27 Juin 2013 par pcf dans Les vidéos On vous fait un dessin

commentaires

Programme des débats de la fête du Château 2013

Publié le 25 Juin 2013 par dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

 

C'est le grand rendez-vous politique et festif de ce début le l'été.

Voci la liste des débats qui se tiendront sur la colline.

A samedi

Assise de la ville

 

Samedi 29 juin :

14h30 : Quelles réponses à la crise du logement ?

16h30 : Quelles ambitions pour le développement des transports en commun dans les Alpes-Maritimes ?

 

Dimanche 30 juin :

11h30 : rencontre avec les élus communistes et républicains du département autour d’un apéritif

14h : redonner du sens à la démocratie locale

15h30 : Quelle politique environnementale en cœur de ville ?

 

Espace-débat :

Samedi 29 juin :

14h : Comment lutter contre les idées d’extrême-droite dans la société ? débat organisé par le MJCFet animé par Daniel Aabye (responsable de la JC06) avec la participation de Hugo Pompougnac (secrétaire national de l’UEC), Renaud Boissac (responsable nationale du MJCF)

 

15h30 : Trahison des élites pendant l’occupation – débat organisé par les amis de la liberté

 

17H : Les femmes en Europe refusent et combattent l’austérité, débat organisé par le collectif féministe du PCF06 et animé par Colette Mô avec la participation de Eva Palono (militante du parti communiste espagnol) et de Pinar Selek (militante féministe turque)

 

18h30 : Emploi et salaire, et si on pouvait faire autrement ? débat animé par Jean-Paul Duparc avec la participation de Bernard Friot (sociologue et économiste)

 

Dimanche 30 juin :

14h : La transition énergétique, débat organisé par le MNLE PACA avec la participation de Christian Pellicani (responsable de la revue « naturellement ») et Catherine Séchet (responsable du MNLE Paca)

 

15h30 : Pour une refondation sociale et démocratique, débat animé par Cécile Dumas et Delphine Girard avec la participation d’Olivier Dartigolles (porte-parole du PCF) et Marie-Christine Vergiat (députée européenne Front de Gauche)

 

17h30 : MEETING à l’espace Donjon avec la participation de Cécile Dumas, Marie-Christine Vergiat et Olivier Dartigolles

commentaires

Révélations sur le coût réel la ligne 2 du tramway à Nice....

Publié le 21 Juin 2013 par robert Injey dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

Financement du tramway :

Nouvelles révélations sur le coût réel….

 

Depuis des mois C. Estrosi a un problème : celui du financement de la ligne 2 du tramway plombé financièrement par son choix de la version souterrain.

 

Lors du conseil de Métropole de ce vendredi 21 juin 2013, il a refusé de répondre à une question simple : « Est-ce que la Métropole va avoir recours à un Partenariat Public Privé pour réaliser la ligne 2 du tramway ?».

Le coût annoncé de ce projet est de 758,7milions d’euros valeur décembre 2009. C. Estrosi esquive, les chiffres sont là :

 

1/ Il y a l’astuce qui, depuis plusieurs années, consiste à parler en  valeur 2009. Une simple actualisation du coût de départ du projet (758,7 millions) sur l’indice de la construction (1) donne un montant actualisé au 31/12/2012 de 825,15M€… Première omission de C. Estrosi quand il parle du coût du Tramway.

 

2/Les engagements en terme de subventions se montent à  153,4M€ (2) :

La Caisse des dépôts et consignations accorde un prêt de 248 M€. Donc subventions + prêt CDC = 401,4M€.

 

Il manque encore plus de 350 M€ sur le coût annoncé en valeur de 2009

De nouveaux prêts et les capacités propres de la métropole ne suffiront pas, aussi il semble que le  Président de la métropole et maire de Nice se dirige vers un Partenariat Public Privé.

Il semble, car  l’information n’a jamais été donnée, il faut aller la chercher dans le dossier d’appel d’offre  pour l’Assistance en Maitrise d’Ouvrage (AMO) du tramway. On y découvre, en entête de la Métropole,   une « Note de cadrage sur le montage d’un contrat de partenariat de type PPP Tramway ligne Est-Ouest ». Deuxième  omission de C. Estrosi, taire le recours à un PPP, montage qui pénalise financièrement les collectivités territoriales.

 

3/ Dans le cadre de ce PPP,  cette note indique un loyer annuel  à la charge de la Métropole de 22M€ sur 25 ans….. Soit au bout du contrat, 550M€ versés au titre du PPP, en plus du remboursement des autres prêts... Troisième omission de C. Estrosi, le coût du PPP.

 

4/ Enfin cerise sur la gâteau, C. Estrosi n’a eu de cesse de dire qu’il fallait aller vite. Tellement vite que dans le nouveau phasage qui apparait les délais sont repoussés d’un an, pour engager les travaux juste après….les municipales de 2014 ! Quatrième omission de C. Estrosi, le calendrier annoncé en grande pompe en mars n’est déjà plus valable en juin.

 

Depuis le début sur ce dossier C. Estrosi tarde à donner toutes les informations. Coincé par le surcoût financier de la version en souterrain et la proximité des élections, le maire de Nice va nous faire perdre du temps et de l’argent. Et pourtant depuis le départ une autre solution existe, en surface, mais persévérer dans les erreurs est devenue  une  habitude chez C. Estrosi.

 

Robert Injey

Conseiller municipal de Nice

Groupe Communiste Front de gauche.         

 

 

 (1) : Indice de la construction 4ème trimestre 2009 :1507, 4ème trimestre 2012 : 1639. Sources INSEE

(2): Détail des subventions : Etat : 52,8M€, CG 06 : 50M€, Région PACA : 35 M€ (version haute), FEDER : 3M€, SACA (Aéroport) 12,6 M€ (version haute)=Total : 153,4M€

commentaires

Les factures de la finance : 63 ans d’austérité !?

Publié le 19 Juin 2013 par dans international

Hier le journal les Echos titrait sur les 1000 milliards de créances douteuses  à la charge des contribuables européens. Ci-dessous un texte de Jean-Paul Duparc pour décrypter  cette réalité du "coût du capital" que les médias qui distillent la pensée dominante  et 80% de la classe politique occultent....

 

Les factures de la finance : 63 ans d’austérité !?

Le journal économique, Les Echos, proche des marchés financiers, nous avertit dans son édition du mardi 18 juin 2013 en titrant : « Une bombe de 1000 milliards d’euros pour les contribuables européens » !

De quoi s’agit-il ? Du coût du travail trop élevé ? Des dépenses publiques et sociales trop fortes ? Pas du tout ! « La crise des crédits « subprimes » n’est pas une affaire classée. Encore colossale, la facture de la crise de 2007 dégonfle très lentement. Elle laisse une facture que les banques et les Etats européens, donc les contribuables (sic !), devront supporter encore plusieurs décennies » Et le journal des milieux d’affaires de donner le franco-belge Dexia en exemple : « il faudra 63 ans pour liquider les 266 milliards de créances douteuses logés dans la « bad bank » du groupe ».

Les articles en pages intérieures démontrent les plus de « 1000 milliards d’euros » de créances douteuses et spéculatives logés à l’intérieur ou dans des structures de « défaisances » des banques. Et nous préviennent : « les plus de 1000 milliards logés au sein des « bads banks » européennes ne constituent toutefois que la partie émergée de l’iceberg. Des centaines de milliards de créances douteuses figurent dans les livres des banques européennes » ! Dont celles des fonds spéculatifs LBO, dont les pratiques débouchent sur des restructurations sauvages d’entreprises comme la SAUR actuellement.

L’éditorial de ce même journal indique que « c’est un démenti formel à tous ceux qui assurent que la crise de la zone euro est derrière nous », « Sous le tapis bancaire de certains pays, la poussière toxique s’est tellement accumulée, qu’elle a transformée les établissements locaux en zombie incapables de faire leur métier, c'est-à-dire prêter aux entreprises et aux particuliers » « les liquidités versées par la BCE ont éteint momentanément l’incendie, mais le feu couve toujours ». Et l’éditorial de benoitement en conclure que, pour en sortir : « il faut régler l’épineuse question de la répartition de la facture finale entre actionnaires, créanciers, déposants et contribuables » ! Pour Les Echos, son titre de Une le montre, ce sont les contribuables, donc les peuples, qui doivent payer !!

Et on voit à chaque crise et dans chaque pays combien les marchés financiers, font en dernière instance payer le prix exorbitants de leurs spéculations, à des fonds garantis par les Etats ( donc les populations) voire par les Etats directement eux-mêmes !

Quelques enseignements :

Ce n’est pas la dépense sociale et publique utile qui « endette les générations futures » comme on ne cesse de nous le rabâcher, mais bien les coûts directs ( et indirects : récession etc … ) des pratiques des marchés financiers

Ce n’est pas parcequ’ « on vit plus longtemps, qu’on veut obliger les salariés à travailler plus longtemps », mais bien parce que les factures du capital et de la spéculation sont là pour très longtemps si l’on ne secoue pas le joug des marchés

Ce sont bien les conséquences des turpitudes des marchés qui captent la création monétaire de la banque centrale ( BCE) , création qui n’irrigue pas l’activité réelle consommation et investissement, y compris public.

C’est un mensonge de dire que la crise financière est derrière nous, et que les problèmes actuels seraient principalement la dette publique, la dépense publique , trop fortes, et la panne de croissance. Les prélèvements des marchés financiers et de la crise financière accroissent la dette, font pression sur la dépense publique utile, et tue le dynamisme économique par les prélèvements opérés.

Il n’y a pas de sortie de crise en amadouant ou rassurant les marchés.

La sortie de crise implique des restructurations et annulations massives de créances qui doivent être supportés principalement par les vrais fauteurs de crise : les marchés financiers, sans avoir peur de la faillite de certains fonds et banques spéculatives et les prélèvements croissant de la course à la rentabilité financière sur les populations, les services publics, et l’activité réelle.

A partir d’un pôle public du crédit et d’une réappropriation-réorientation de la Banque Centrale, la refondation d’un système de financement bancaire non spéculatif, est un élément clé pour émanciper la société de la dictature de la finance.

commentaires

Le dernier souffle politique de Robert Hue …

Publié le 14 Juin 2013 par PCF 06 dans Politique France

Je ne manque pas au plaisir de reprendre le communiqué de Cécile Dumas, sécrétaire départementale du PCF 06, suite à la longue intervieuw de R. Hue dans Nice Matin de ce jour où il accuse le Front de gauche de diviser la gauche....

 

 

 

"Je lis avec surprise dans le journal d’aujourd’hui les propos de Robert Hue qui semble en grand décalage avec la réalité du moment.

Ce n’est pas le Front de Gauche qui divise la Gauche, c’est le renoncement !

Renoncement au nécessaire changement de Cap de la politique du gouvernement, renoncement à l’indispensable transformation sociale, écologique et démocratique de notre pays.

N’est-ce pas le gouvernement socialiste et le Président Hollande qui divisent la Gauche quand ils méprisent les 4 millions de voix que le Front de Gauche lui a apporté pour gagner en renonçant de renégocier le traité européen … Ou encore en faisant voter la casse du code du travail avec l’appui du Medef ou en renonçant à s’attaquer au monde de la finance comme il l’avait dit au Bourget ???

N’est-ce pas le gouvernement qui divise la Gauche en refusant de s’attaquer aux paradis fiscaux ou à l’optimisation fiscale des grands groupes au lieu de s’en prendre à la politique familiale, aux retraites et à la sécurité sociale ???

Je prends tout cela comme un dernier souffle politique de Robert Hue, qui, malgré ses efforts, n’a pas encore trouvé une place au gouvernement !

 

Cécile DUMAS

Secrétaire départementale du PCF06"

 

commentaires

Changer de cap en France et en Europe (..... et à Nice!)

Publié le 12 Juin 2013 par dans Politique France

Face à l'austérité et ses conséquences dramatiques en France et en Europe, la volonté de débattre et de changer de cap devient très forte à gauche. Pour information vdeux communiqués, celui d'EELV (National) annonçant sa participation aux assises citoyennes du 16 juin et celui du PCF-FdG et d'EELV sur Nice.

 

 

EELV participera aux Assises citoyennes du 16 juin « Changer de cap en France et en Europe »

Publié le 11 juin 2013

 

Des organisations politiques, syndicales, associatives, des personnalités, ont décidé de débattre ensemble lors  d’Assises le 16 juin prochain. EELV y participera pour créer les convergences nécessaires à un changement de cap en France et en Europe.

Il s’agit de construire dans les actes et dans le dialogue les solutions pour une nécessaire transformation sociale et écologique d’un modèle libéral-productiviste à bout de souffle. Une logique purement comptable, celle de  l’austérité, ne peut servir de boussole aux politiques menées.

Pascal Durand, Secrétaire national, interviendra dans la plénière « Comment changer de cap ? » aux côtés notamment  de Pierre Laurent ( PCF/FdG), Jean Luc Mélenchon (PG/FdG), Marie Noëlle Lienemann (Gauche Avenir) et Annick  Coupé (Solidaires). L’ensemble du programme est disponible ici : http://www.assises16juin.fr

Elise Lowy, Porte-parole

 

 

 

Communiqué de presse 

 

 

 

Déclaration PCF-FdG (Nice)  et EELV(Nice) 

 

Deux délégations niçoises du PCF-FdG et d'EELV se sont rencontrées  afin d'échanger leurs points de vue sur la gestion alarmante de notre ville et les difficultés rencontrées par les Niçois dans leur vie de tous les jours. 

Cette rencontre, la première, a été l'occasion pour les représentants niçois de nos deux organisations politiques de constater des préoccupations convergentes dans l'appréciation de la situation politique et sociale à Nice, en particulier sur les attentes de la population en terme de logement, de transport et d'environnement, et sur les effets néfastes des logiques mises en œuvre par C. Estrosi.

En Janvier dernier, nous formulions le vœu d'établir des « passerelles » sous formes d'ateliers communs.

Nous partageons aujourd'hui le souhait d'engager un travail collectif sur l'élaboration de propositions alternatives pour  Nice et nous sommes disponibles pour donner un prolongement local aux Assises citoyennes du 16 juin à Montreuil, organisées sur le thème: « Changer de cap ». 

 

Nice le 7 juin 2013 

 

PCF-FdG (Nice)                      EELV (Nice)

 

commentaires

Quel devenir pour la colline du Château?

Publié le 11 Juin 2013 par robert Injey dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

Beaucoup d'inquiétudes après l'annonce et la présentation des esquisses concernant une "transformation" de la colline du Château. Avec E. Gaziello nous venons d'interpeller le maire de Nice pour, d'une part avoir les informations sur l'ensemble de ce dossier et d'autre part pointer l'incontournable impératif d'une véritable consultation publique sur le projet et les décisions à venir.

Fort de l'expérience des désastres précédents dès que l'on touche au patrimoine de notre ville, affaire à suivre avec beaucoup de vigilance......

 

3405 001

commentaires

Une démocratie à bout de souffle!

Publié le 11 Juin 2013 par robert Injey dans Politique France

Un député (1ère circonscription des Français de l'étranger) élu avec 7,21% des inscrits,  l'autre (8ème circonscription) avec 4,27% des inscrits...

Nous sommes dans le ridicule d'une démocratie  dont la réalité de sa représentativité devient de plus en plus infime. Les modifications de scrutins et les réforme territoriales ne visent uniquement qu'à limiter, réduire voir supprimer, la possibilité pour nos concitoyens de peser sur les choix qui les concernant.

Dans la société, comme dans l'entreprise, (re)donner du pouvoir aux hommes et aux femmes de ce pays c'est une des urgences.

commentaires

Mort de Clément Méric : réaction groupe communiste Nice

Publié le 6 Juin 2013 par pcf dans Politique France

Aucune complaisance face à  la haine et la violence fasciste 

  
     La mort de Clément, 19 ans, sous les coups de militants d'extrême droite est un drame tragique et révoltant.

    Face a la haine et a la violence fasciste  à l'origine de cet assassinat il ne doit exister aucune complaisance. Ces actes doivent être combattus avec détermination et tous les groupuscules d'extrême droite dissous. Nous exprimons tout notre soutien à la famille de Clément et réaffirmons notre détermination républicaine face aux exactions de ces groupes néo fascistes

 

Rassemblement Vendredi 7 juin à 18h30, place Garibaldi à Nice.

 

Robert Injey      Emmanuelle Gaziello

commentaires

Équipements sportifs: Nice à la traine.

Publié le 5 Juin 2013 par Robert Injey dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

Une enquête de l'INSEE sur la Région PACA pointe le niveau d'équipements sportifs, et révèle  une réalité que toutes les niçoises et tous les niçois perçoivent au quotidien: le sous équipement en la matière de notre ville. Loin des discours d'auto-satisfaction permanents  de Christian Estrosi, cette enquête met en évidence le retard de la cinquième ville de France.  Nice offre que 14 équipements sportifs pour 10 000 habitants, là où Toulouse, Nantes et Strasbourg sont à  25. Nice est même en retard sur les grandes métropoles comme Marseille (15) et Lyon (18).
Médaille d'Or dans la rubrique "Effets d'annonces", Christian Estrosi est lanterne rouge dans la rubrique "Équipements sportifs".

Robert Injey
Conseiller municipal de Nice

commentaires

Sebastien Giaume

Publié le 5 Juin 2013 par Groupe Communiste FdG dans Actualités Nice et Alpes Maritimes

 Nous apprenons avec tristesse le décès de Monsieur Sébastien Giaume, Président du comité Départemental de la Fédération Française de Lutte des Alpes Maritimes, Président du Lutte Club NICE et organisateur du Challenge International Henri Deglane. 

Sébastien Giaume était un homme de conviction, fidèle à ses idées. Un homme qui a combattu toute sa vie à travers son sport pour la fraternité entre les peuples, l’œil sur tout, le cœur sur la main.

Pour comprendre ce grand gaillard, champion de lutte libre et gréco-romaine à de nombreuses reprises, il faut revenir arrière, sur un tout autre combat qui a façonné sa vie et ses idéaux. A l’époque, la France était occupée. Son père Laurent, résistant de la première heure dans les secteurs du Port et de Saint-Roch, organisa un réseau et s’occupa d’une imprimerie clandestine, chargée de fabriquer des tracts.

      Sébastien participa aux transports d’armes destinés aux jeunes réfractaires au S.T.O traqués- il lui arrivait de cacher des mitraillettes en dessous d’herbes à lapins-. Sébastien, coursier au FTPF (Franc Tireur Partisan Français) et partisan à onze ans, pris une part active à la libération de Nice. Ces souvenirs impérissables le marquèrent à vie.

Nous avions pris rendez-vous, Sébastien et nous, pour inaugurer ensemble, comme chaque année, la fête du Château édition 2013, à la « guinguette », avec ses camarades, ce samedi 29 Juin. Sébastien, tu nous manqueras.

Nos condoléances à sa famille, à ses amis, à la FSGT, à la FFL, au monde du sport populaire, pour qui il a toujours combattu, car, disait-il, « un travail, un revenu, un logement sont des conditions nécessaires à un véritable temps libéré, où chacun avec son corps, sa tête, peut se construire, grandir, s’émanciper de temps plus contraints, savoir à quoi il sert »

 

Robert INJEY                                                   Emmanuelle GAZIELLO

 

commentaires