" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

L'inconscience

Publié le 20 Juillet 2022 par injey06 in Rechauffementclimatique, incendies, Nice

L'inconscience

Cet été, une nouvelle fois, nous pouvons mesurer l’impact du réchauffement climatique dans notre vie de tous les jours. Phénomènes caniculaires, incendies, fonte accélérée des glaces, et pas que de la banquise,  mais aussi des glaciers alpins, à l’image du Mont Blanc où les Guides viennent de suspendre en pleine saison l’accès au Mont Blanc par la voie dite du «Goûter», en raison des risques liés à la canicule. Cette année, comme l’an dernier et les années précédentes, des records de chaleur tombent, à l’image de Brest qui vient de battre, ce lundi,  son précédent record, qui datait de juillet 49,  de + 4°. Et à l’automne, comme les années précédentes,  nous allons enregistrer d’autres records, celui des précipitations à l’occasion «d’évènements méditerranéens» sur tels ou tels territoires. 

Face à cela, comment ne pas être sidéré par l'inertie qui semble prévaloir  chez nos gouvernants. Alors que les derniers rapport du GIEC appellent à des mesures immédiates, radicales, pour «garantir un avenir vivable», les réponses, à tous les niveaux, ne sont pas à la hauteur.  

Que ce soit dans les mesures pour réduire les gaz à effets de serre ou bien pour anticiper les conséquences (que nous subissons déjà) du réchauffement climatique, chacun y va de son petit rythme pépère là où il faudrait agir vite et fort. 

Que ce soit à l’échelon local, au plan national et bien sûr au plan international: le constat est là, sidérant. Chacun préférant privilégier ses priorités à court terme. Là son mode de vie, ici  le retour sur investissement maximum dans les plus brefs délais, là des petits calculs politiciens à courte vue. Aucune mesure n’est à la hauteur, c’est le règne des égoïsmes,  du chacun pour soi. 

De ce point de vue, il ne faut pas aller bien loin pour mesurer l’impasse des choix que prennent nos gouvernants.   Notre département nous offre quelques aberrations  sans nulle autre pareille, il en est ainsi de la poursuite de l’urbanisation totale du bas de la plaine du Var ou bien de la polémique assez hors sol sur la destruction ou pas du TNN.  N’ayons crainte, à ce rythme, dans 5, 10 ou 20 ans le Var et le Paillon mettront tout le monde d’accord. 

Auditionnée par une commission parlementaire le 29 juin dernier, Nadia Maïzi, une des rédactrices du GIEC, dresse ce constat:  « Nous étions à l’Assemblée la semaine dernière, tout le monde n’est pas venu. Je ne suis pas du tout optimiste sur le niveau de prise en compte du sujet par nos gouvernants. Je ne suis pas sûre qu’ils aient bien compris le problème ».

Des inconscients nous gouvernent…

Robert Injey

 

Commenter cet article