" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France

Conflit CGT-Estrosi, lettre au ministre

Publié le 25 Mai 2012 par Bob Injey in Actualités Nice et Alpes Maritimes

Ci-dessous la lettre envoyée à Michel SAPIN concernant le conflit qui oppose la CGT à C. Estrosi.

 

 

A l'attention de Monsieur Michel SAPIN

Ministre du Travail et de l’emploi.

 

Nice le 24 mai 2012

 

Monsieur le Ministre,

 

Le dialogue social a beaucoup souffert sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Christian Estrosi, Maire de Nice, perdure dans cette volonté de nuisance au mouvement syndical.

 

En juillet 2008, Mr Estrosi a envoyé un avis d’expulsion aux structures CGT occupant le Palais communal et le bâtiment « Aigle d’or », place Saint François à Nice. Cette décision précipitée s’appuyait sur la dangerosité des locaux occupés, devenus vétustes après plus de 40 ans de carences dans l’entretien des bâtiments dont la municipalité avait la charge.

 

Devant la forte mobilisation que cette décision brutale a provoqué, M. Estrosi a négocié et  signé un protocole d'accord et une convention d'occupation temporaire portant sur :

·         Le maintien d’un espace dédié, au sein du Palais communal, à l’histoire du mouvement ouvrier. Palais communal (1200m2) que la CGT a accepté de ne plus utiliser. Effort important de la part de cette organisation puisque ce bâtiment a été le siège de la Bourse du travail depuis 1892. Il fait partie des cinq  Bourses du travail historiques du pays.

·         Le retour dans les 1030 m² de l'Aigle d'Or après sa rénovation. Ce bâtiment a été dévolu à la CGT en 1945 à la libération de Nice pour services rendus à la Nation, pour fait de résistance pendant l'occupation nazie.

·         Pendant la durée des travaux, un relogement provisoire de 400 m². Vous noterez la perte d’espace consentie parce que ce relogement devait être provisoire.

 

Cela fait 120 ans que la place Saint François confond son histoire avec l'histoire sociale de notre département et de notre ville. Par sa présence dans ces bâtiments, le mouvement ouvrier azuréen fait partie intégrante du patrimoine niçois vivant.

 

Depuis février 2011, la municipalité a interrompu les travaux sous différents prétextes allant jusqu’à évoquer un litige avec les architectes des bâtiments de France.

 

Le 3 mai 2012, M. Estrosi a annoncé par voie de presse qu’il refusait la réintégration de la CGT place Saint François et prévoit une délibération à ce sujet lors du conseil municipal du 25 juin à venir.

 

C’est une véritable spoliation doublée d’une réduction drastique aux moyens alloués à la première organisation syndicale du département et du pays.

 

Dès votre nomination au gouvernement vous avez annoncé votre volonté de réactiver le rôle et la place des syndicats dans une démocratie digne de ce nom. 

 

C’est pourquoi, Monsieur le Ministre, je viens vers vous, vous demandant de prendre des mesures rapides et positives pour faire face à cette situation. Des mesures pour contraindre Mr Estrosi à respecter les engagements pris. Des mesures permettant aux travailleurs d’être respecté dans leur droits et légitimité.

 

Dans l'attente de vous lire, je vous prie, Monsieur le Ministre, d'accepter l'expression, de ma haute considération.

 

Robert INJEY

Commenter cet article

Geneviève PIAZZA 31/05/2012 11:31


Le député-maire et sa clique méprisent les salariés, les travailleurs; j'ai constaté qu'ils fonctionnaient par copinage et qu'ils dilapidaient les deniers publics en créant des services inutiles
comme ce centre d'appel, le 3906, qui ne répond en aucune façon aux réels besoins des habitants de Nice.


La ville de Nice avait-elle vraiment besoin d'un nouveau stade? Le terrain n'aurait-il pas été mieux utilisé en construisant des logements sociaux, des espaces réservés aux associations voire un
dispensaire?


J'espère que lors des prochaines élections municipales, lui et ses affidés seront battus et cesseront de nuire à la ville de Nice et à ses habitants.