" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de  Robert Injey

L'actualité politique à Nice et en France.

Réponse à Cécile Duflot

Publié le 23 Mars 2012 in Politique France

Dans le Nice matin de ce jour Cécile Duflot se livre à une charge contre JL Mélenchon. nice Matin titre même Cécile Duflot "A quoi ça sert de voter Mélenchon?". Pour Répondre à cette grande question le meix c'est de laisser la parole à Safia Lebdi  conseillère régionale EELV d'île de France

 

Safia Lebdi « Mélenchon 
lie l’écologie et 
la vie des gens »

Safia Lebdi, conseillère régionale d’Île-de-France d’Europe Écologie-les Verts, sera présente le 18 mars à Paris au rassemblement du Front de gauche dont elle soutient le candidat.

Safia Lebdi fait partie des personnalités de la société civile qui ont investi Europe-Écologie-les Verts. En 2010, elle s’engage politiquement pour la première fois et est élue aux élections régionales. Cofondatrice de Ni putes ni soumises, elle a dû quitter ce mouvement quand Fadela Amara a rejoint le gouvernement de Nicolas Sarkozy et créer le collectif les Insoumises. En femme libre, en féministe, elle explique son soutien en faveur de Jean-Luc Mélenchon.

Conseillère régionale EELV en Île-de-France, pourquoi soutenez-vous Jean-Luc Mélenchon, et non Eva Joly, 
à la présidentielle ?

Safia Lebdi. Je me reconnais pleinement dans le discours du candidat du Front de gauche. Il est clair, sans fioriture, contre le monde de la finance. Il y a ceux qui possèdent des fortunes et ceux qui n’ont rien. Jean-Luc Mélenchon rend possible l’idéal d’un monde juste, le partage des richesses. Il est en train d’impulser la construction d’une gauche sociale, laïque, féministe et écologique. En fait, le Front de gauche est celui qui incarne le plus les valeurs pour lesquelles je me bats depuis des années.

Vous insinuez qu’EELV n’incarne pas cette gauche ?

Safia Lebdi. Ce parti a ouvert ses portes à des personnes de la société civile, comme Auguste Legrand ou moi. On m’a choisie pour mon combat sur la laïcité et le féminisme, notamment dans les quartiers populaires. Or je me suis vite rendu compte qu’EELV ne fait aucun de ces domaines sa priorité. Il estime même, qu’étant divisé sur ces questions, il ne faut surtout pas ouvrir la boîte de Pandore. Ça peut exploser, pense-t-il. Même sur l’écologie, EELV n’est pas audible, parce qu’il en a une approche petite-bourgeoise. Mélenchon est plus percutant dans ce domaine en liant celle-ci à la vie des travailleurs, des gens modestes, comme je le suis et le sont des millions d’habitants des banlieues populaires.

Jean-Luc Mélenchon en fait-il « trop » dans son combat contre l’extrême droite, comme l’estiment certains 
à gauche ?

Safia Lebdi. Je me suis posé la question au début, et je dois dire qu’il a raison de l’affronter bille en tête. C’est quand même grâce à son acharnement que Marine Le Pen a été obligée de dévoiler son véritable projet sur les femmes, particulièrement sur l’IVG. Il a démystifié la candidate d’extrême droite. Mélenchon n’a pas peur de lui rentrer dedans, contrairement à bien d’autres prétendants à l’Élysée, qui n’osent l’affronter car ils sont ambigus sur un certain nombre de sujets, tels que l’immigration ou la laïcité.

Vous comptez participer 
à la marche pour «reprendre la Bastille», dimanche, 
avec le Front de gauche ?

Safia Lebdi. Oui, la symbolique me plaît bien. Je souhaite voir la République laïque s’instaurer partout. Aujourd’hui, elle est en difficulté, surtout dans les quartiers populaires, avec la disparition des services publics. Jean-Luc Mélenchon est celui qui parle le mieux au peuple, pour le peuple. C’est sa force. Si on est 20 000 à défiler ce jour-là, ça signifiera que la symbolique opère, que le mouvement est en marche.

 


Entretien réalisé par 
Mina Kaci

Commenter cet article